Archives pour la catégorie Animaux et société

Le 05 déc. 19h30 au Court Circuit Café à Nice:  »DES GYPAÈTES ET DES HOMMES » film de Mathieu LE LAY + documentation sur le parc du Mercantour et le gypaète

Affiche_des_gypaetes_et_des_hommes_©Mathieu_Le_Lay

Le 05 déc. 19h30 au Court Circuit Café à Nice:

 »DES GYPAÈTES ET DES HOMMES » film de Mathieu LE LAY + documentation sur le parc du Mercantour et le gypaète avec Daniel LONGÈRE, accompagnateur montagne pour notre SOIRÉE MONTAGNE.

Un voyage en plein ciel avec l’oiseau mythique des Alpes, le gypaète barbu.

Plus de 30 ans après le lancement du programme de réintroduction du gypaète dans l’arc alpin, l’homme poursuit ses efforts de conservation de cette espèce emblématique.
Grâce à la coopération des parcs naturels alpins et du respect désormais acquis des usagers du massif, l’oiseau de feu reconquiert peu à peu ses territoires perdus.
Chaque naissance est une chance supplémentaire de survie pour ce vautour fragile et menacé. Nous partons à sa découverte et suivons son aventure aux côtés des hommes. »

Pétition à signer : « Stop aux sacs en plastique ! »

Stop aux sacs en plastique !

Une tortue est en train d’avaler un bout de sac en plastique bleu
« Les animaux marins agonisent lentement de l’ingestion de déchets plastiques (photo: Ron Prendergast)Les sacs en plastique sont le symbole du gaspillage inhérent à nos sociétés de consommation : chaque Européen en utilise en moyenne 200 par an – soit près de 100 milliards au sein de l’UE ! Ne servant le plus souvent qu’une seule fois, leur temps moyen d’utilisation -20 minutes- est dérisoire comparé aux siècles nécessaires à leur décomposition.

Huit milliards de sacs plastiques ne sont pas jetés à la poubelle mais abandonnés dans la nature chaque année. Ils défigurent les paysages, polluent les eaux et forment d’immenses plaques de déchets sur les océans.

Les sacs en plastique constituent un danger mortel pour la faune aquatique car les oiseaux de mer, tortues, pinnipèdes (phoques, otaries, etc.), cachalots, etc., confondent les bouts de plastique avec leur propre nourriture. Au moins un million d’animaux marins succombent chaque année à l’ingestion de déchets plastiques.

La lumière du soleil et les vagues réduisent les plastiques en micro-fragments qui flottent sur l’eau. De plus en plus souvent ingurgités en lieu et place du plancton par les poissons, ceux-ci atteignent inévitablement nos assiettes.

L’UE souhaite transférer aux États membres la responsabilité politique sur la question des sacs en plastique. Ceux-ci pourront décider soit de les taxer, soit de fixer des objectifs de réduction, soit de les interdire. Avant que le projet de loi ne soit examiné par le Conseil des ministres, le Parlement européen se prononcera sur le sujet le 17 avril prochain.

Nous, consommateurs, pouvons aisément nous passer des sacs plastiques en utilisant des sacs plus solides fabriqués avec d’autres matériaux. Le vote d’une loi d’interdiction des sacs en plastique est donc souhaitable.

Exhortons les décideurs politiques européens à voter pour un futur sans sacs plastiques ! « 

Début de l’action: 10 avr. 2014

The Humpy Observer – Cute animals ever ! Superbe video d’une asso australienne sur les bébés animaux !

• via Animals Australia •
 » Because they bring us joy.
Because they are at our mercy.
Because they teach us kindness.
And compassion.
And understanding….Afficher la suite
• via Animals Australia •
Because they bring us joy.
Because they are at our mercy.
Because they teach us kindness.
And compassion.
And understanding.
Because they are voiceless.
Because they wish us no harm.
Because they are our companions.
And because we are all animals.
We will never stop being a voice, for them.  »

Help us create a kinder world for animals: www.bit.ly/vo2Aco

Video via TheHumpyObserver
Music: The Time To Run (Finale) by Dexter Britain

Soirée de gala du  » Collectif Animalier du 06  » du 20 septembre 2013 à Nice ( Opéra plage ) : une belle soirée d’unité, de combativité … et de festivités !

561990_641360995898295_1500713573_n

L’article de Nice Matin  » Le gala des amis des bêtes « 

C’est avec un grand plaisir que j’ai participé à la soirée de Gala du Collectif Animalier du 06, organisée dans le but de récolter des fonds pour la défense animalière locale.

Très belle soirée de gala !  A travers les différentes associations, tous les animaux étaient à l’honneur, des oiseaux aux baleines en passant par les chiens et les chats.

Magie, voltiges, présentation des associations du Collectif, excellent diner végétar(l)ien : bravo aux organisateurs et au Collectif pour sa détermination et son travail passé, présent et futur !

 » Corrida : La cruauté sur les animaux ne peut être constitutionnelle  » Communiqué de presse d’EELV ( Europe Ecologie Les Verts )

((/agora/images/EELV logo définitif – copie.jpg))  » Le 21 septembre dernier, le Conseil Constitutionnel a répondu aux associations CRAC Europe et DDA que la corrida était légale dans les zones où « cette tradition est ininterrompue », que le législateur avait dûment prévue cette exception territoriale et qu’il n’y avait pas lieu d’y voir une « inégalité devant la loi » contraire à la Constitution. EELV regrette vivement que les « Sages », dans ce cas, l’aient si peu été. Car en d’autres termes, ils viennent de déclarer les sévices et actes graves de cruauté commis sur animaux lors de corridas, conformes à la Constitution française ! Les occupants de la rue Montpensier ne semblent pas troublés par l’acceptation de traditions cruelles sur une partie du territoire de la République. Si la tradition ininterrompue légitime la cruauté, comment et quand pouvons-nous prétendre être civilisés? EELV déplore également qu’au lieu de reconnaître la nécessité d’un changement législatif, le Premier ministre et le Ministre de l’intérieur aient choisi de soutenir aussi vigoureusement cette anomalie, le premier en invitant le Conseil Constitutionnel, dans deux courriers, à déclarer la corrida conforme à la Constitution, le second en exposant longuement à la radio, le 11 septembre, son attachement à la corrida. Pour sa part, EELV estime que la corrida ne peut être tolérée plus longtemps. Ces actes de cruauté et mis en spectacle sont inacceptables dans un pays qui porte les valeurs humanistes. En Espagne, berceau de la tauromachie, certaines régions l’ont déjà abolie, c’est aussi le cas en Amérique Latine et le Portugal y réfléchit. La corrida ne perdure en France, outre l’exception juridique ci-dessus, une aide publique partielle et la complaisance de certains élus pour des raisons dites économiques, que pour satisfaire un plaisir malsain à contempler la souffrance d’un animal martyrisé et mis à mort. EELV, dont le programme prévoit une loi « DPA pour Droits et Protection des Animaux » comprenant notamment un nouveau statut juridique de l’animal et l’interdiction de tout acte induisant la souffrance des animaux dans les domaines culturel, artistique, d’activités traditionnelles et de loisirs, invite le Chef de l’Etat et le Gouvernement à le rejoindre dans cette réforme majeure, en phase avec l’évolution de la société. EELV s’associe au rassemblement citoyen qui aura lieu samedi 20 octobre 2012 à 14 heures, place du Palais Royal à Paris, en réaction à cette décision du Conseil Constitutionnel.  » Jean-Philippe MAGNEN et Elise LOWY, Porte-parole%%% Contact presse, Marjorie Delmond 0687253704