Archives pour la catégorie Développement

En 4 mois qu’est ce qui a changé au Ministère du développement ?  » par Pascal CANFIN ministre (EELV) – Et bientôt les Assises du développement et de la solidarité internationale

((/images/Pascal Canfin .jpeg))  » Le nom d’abord. Pour la première fois la France a un ministre chargé à temps plein de la politique du développement. Le ministère de la coopération, avec tout ce qu’il pouvait véhiculer, n’existe plus. Cela correspond à l’évolution de notre relation avec l’Afrique. Bien sûr, l’Afrique est la priorité en matière de politique d’aide au développement, tout simplement parce que c’est là que se trouvent les situations de plus grande pauvreté. Mais, avec la mondialisation, nous n’y sommes plus qu’un acteur parmi d’autres, avec ou en concurrence avec les Chinois, les Turcs, les Indiens, les Brésiliens, les Allemands,… Il n’y a plus de relations obligées et c’est une bonne nouvelle. Au-delà du nom, j’ai commencé à réorienter le contenu des politiques de développement pour mettre au cœur les enjeux de soutenabilité. Premier exemple : les 6 milliards d’euros que l’Agence française de développement consacrera au secteur de l’énergie dans les trois prochaines années auront deux priorités hiérarchisées comme telles : les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. L’AFD n’était pas inactive en la matière. Mais les priorités sont maintenant clairement définies. Avec le soutien des autres ministres concernés, j’ai donc placé la transition énergétique au cœur de notre politique de développement. Dans les prochains mois l’Agence française de développement adoptera son nouveau cadre d’intervention en matière agricole pour les trois prochaines années. Là encore mon objectif est de faire en sorte de promouvoir les formes d’agricultures durables, familiales, écologiquement intensives…les seules à même, je le crois, d’assurer la sécurité alimentaire de ces pays. Nous travaillons également depuis la rentrée sur le cadre de transparence financière de l’Agence. Ce sera l’occasion de renforcer la politique en matière de lutte contre la corruption et contre les paradis fiscaux.
Continue reading

En complément du film « Comment on nourrit les gens ? » voici la bande annonce du documentaire « Les déportés du libre échange » toujours de Marie-Monique ROBIN et premier documentaire de M2R Films

Bande annonce « Les déportés du libre échange » from M2R Films on Vimeo.

Depuis l’entrée en vigueur de l’Accord de libre échange nord-américain (ALENA) en janvier 1994, trois millions de petits paysans ont rejoint les bidonvilles de Mexico ou tenté leur chance clandestinement de l’autre côté du Rio Grande. Auparavant autosuffisant d’un point de vue alimentaire, le Mexique importe aujourd’hui des Etats-Unis 40% de ses aliments. En janvier 2007, la flambée du prix de la tortilla de maïs, aliment de base de la population, a provoqué d’inédites émeutes de la faim.
Après mon voyage en juin 2011 pour le film « Comment on nourrit les gens? », j’ai proposé à Marco Nassivera, responsable d’ARTE Reportage, de réaliser un documentaire pour comprendre comment on en est arrivé là. J’ai notamment tourné dans l’Etat du Zacatecas, à 700 kilomètres au nord de Mexico. D’après le dernier recensement, il y a aujourd’hui plus de Zacatecanos vivant aux Etats-Unis qu’à l’intérieur de l’Etat.

La vidéo ci-dessus a été filmée lors d’une réunion organisée dans le petit village de San Pablo par l’UNORCA, un syndicat agricole qui fait partie de Via Campesina.
Message aux souscripteurs du film :

Continue reading

Manif anti G20 et alter mondialiste : pacifique et bon enfant ! Les photos en témoignent


En effet l’atmosphère vécue de l’intérieur du cortège contrastait avec le déploiement massif et inconsidéré des forces de l’ordre qui nous empêchaient même de sortir du cortège : impossible d’aller boire, acheter un casse-croûte ou satisfaire un besoin naturel !! Les étrangers venue en nombre comme participants ( même de Corée et du Japon, voir les photos plus bas ) mais aussi comme média ont découvert la paranoïa de certains politiques français. Ainsi, une journaliste norvégienne a interviewé Lucien, et des journalistes croates puis iraniens m’ont aussi questionné. Plus de 2500 gendarmes mobiles et CRS à encadrer la manif, avec canons à eau, rues barricadées et étanches, GIGN et snipers sur les toits de certains immeubles, sans parler de l’hélico qui nous a filmé tout le long … etc, etc; on aurait voulu terroriser la population de nos quartiers, on ne s’y serait pas pris autrement. Et dans les jours qui viennent, nos quartiers vont se retrouver, comme toujours hélas, dans l’excès inverse avec un effectif policier ( Police nationale ) scandaleusement insuffisant, invisible ( sauf pour des contraventions, comme le disent souvent les citoye,ns dans des comités de quartier notamment ) et toujours aussi démuni de possibilité de faire de la prévention.

Les photos, ainsi que le film de Nice Matin, témoignent de l’atmosphère du cortège, alors que les autorités politiques locales essayaient de nous faire passer pour des affreux terroristes vis à vis des riverains, entre autres, si on se réfère à la très coûteuse mobilisation des forces de l’ordre, y compris au niveau du matériel : grilles anti-émeutes qui fermaient toutes les rues protégeant un cordons de forces mobiles l’arme au point ( diverses et variées ! ) et nous enfermaient. De très nombreux véhicules des forces de l’ordre, et même des canons à eau étaient présents !!! Par contre, la paupérisation galopante en France, le manque de visibilité pour l’avenir de nombreux jeunes, l’impression d’une certaine impuissance à décider de leur propre avenir, le mauvais exemple venant des certains politiciens sarkozystes qui casent leurs fils de façon éhontée et inique, l’insécurité entretenue par le pouvoir actuel en France … etc peut faire craindre des débordements provoqués par des garçons que le gouvernement n’a pas pu ou pas su intégrer pour différentes raisons qui lui sont imputables.

Cette manifestation, la jeunesse des participants, la prise de conscience de plus en plus de citoyens dans l’Union Européenne sont un bon point de départ pour revenir à la raison dans la gestion de nos pays européens et à des fondamentaux démocratiques. Ce ne sont pas quelques individus, non élus de surcroit et pas forcément compétents ( 50 MILLIARDS d’€ d’erreur sur les finances en Allemagne qui améliore encore leurs voyants économico-financiers les situant à des années-lumière d’une France cassée sur le plan industriel, affaiblie dans son commerce extérieur, ruinée par une dette colossale, paupérisée et blessée dans son tissu humain ) qui doivent dire ce que nous avons à faire. Surtout que jusqu’à présent ils ne se sont occupés que de leurs tout petits intérêts personnels ( valables aussi pôur quelques politiques ) et pas du nôtre au sens de l’intérêt général. Tout ceci en le faisant croire bien sûr ! Donc la décision courageuse de la Grèce de passer par la case référendum est louable.

Tout cela me rappelle mon article du 27 septembre 2008 sur l’Union Euopéenne :

 » Nous voulons la Grande Europe des valeurs et pas que la petite Europe des valeurs boursières ! « 

C’était mon credo à l’époque sur l’avenir de l’U. E. et ça l’est toujours !!

Photos : A. M. et à la fin les 4 dernières, celles de l’article de NICE MATIN ainsi que le film de Nice Matin »




Européens, il est grand temps de nous réveiller – Pascal CANFIN : « La cacophonie des dirigeants européens risque d’aggraver la crise dans la zone euro »

Le tsunami spéculatif a touché l’Europe après avoir broyé de nombreux pays du  » Sud « . %%% Le FMI sévit avec toujours les mêmes recettes anti sociales, anti Etat, anti peuples … etc. Et cela a réduit des Etats à l’impuissance et en a livré certains aux mains de groupuscules de spéculateurs, de profiteurs ou a entrainé des guerres civiles suite à la décomposition de l’Etat. Le FMI après avoir saigné de nombreux pays  » en voie de développement « , prenait le relais de la CIA ayant agenouillé de nombreux pays auparavant en les écrasant dans un étau fasciste local et capitaliste nord étatsunien, en Amérique latine, en Asie et ailleurs. Malgré les rodomontades ou les injonctions de Matamores dirigeants quelques Etats ( France … ) rien n’a été fait pour diminuer l’appétit des prédateurs financiers et encore moins pour les empêcher de saigner les classes moyennes et populaires ( directement ou indirectement par gouvernements conservateurs interposés ) alors que ce sont les peuples des USA ou d’Union Européenne qui soient touchés socialement et financièrement aujourd’hui. Rien n’a été fait hier pour les peuples du  » Sud  » et aujourd’hui beaucoup d’agitation, de parlotes, mais pas beaucoup plus et en tout cas rien de concret et d’efficace afin d’éviter de finir de soumettre les peuples des pays « riches ». Peuples ayant peu protesté auparavant lors de la mise en esclavage économico-social de nombreuses population des pays  » pauvres  » ou appauvris pour différentes raisons. %%% Une U.E. politiquement forte, unie économiquement et solide dans le domaine social, que nous n’avons pas su construire en 50 ans, cela fait cruellement défaut maintenant. %%% Mais il n’est pas trop tard pour s’y mettre VITE avant que tout ne soit détricoté et ne s’effiloche. Nous ramenant dans les millénaires sombres de luttes, de massacres, de purifications ethiques inter-européens … qui n’ont hélas pas disparu dans la partie centre ou est du continent ( donc hors U.E. ) : Bosnie Herzégovine, Kossovo, Tchétchénie, conflit entre Russie et Géorgie, entre Arménie et Azerbaïdjan …. %%% __De l’Euro en péril au sentiment européen bien fragilisé aujourd’hui, sans parler du retour des actions et du terrorisme d’extrême droite, il y a plus qu’urgence à agir pour créer enfin une union solide et qui soit comprise et appréciée par les peuples d’Europe. Avec une marche vers plus de démocratie, plus de fédéralisme et plus de pouvoir AUX PEUPLES DES RÉGIONS__ …%%% Après la Grèce, l’Irlande, le Portugal, l’Espagne et enfin l’Italie, ce tsunami actuel risque d’atteindre la France dont la situation économique n’est pas brillante. %%% En effet nos banques sont très impliquées dans des zones de turbulence ( Grèce entre autres ), notre dette, déjà exorbitante en 2007, 1209 milliards, fin 2010 1 650 milliards, devient abyssale en septembre 2011 et surtout notre déficit extérieur se creuse de plus en plus et cela s’accère sans que rien ne soit fait pour y remédier depuis 10 ans. %%% Et ce n’est pas en vendant quelques centrales nucléaires ou quelques Rafales de plus que nous sortirons du gouffre ! Et encore moins si nous les vendons à des dictateurs insolvables comme nous l’avions fait pour Saddam HUSSEIN en Irack ! La fragilité et le manque de PME est mortel pour notre dynamisme économique : deux exemples de réussite sont à étudier, Allemagne et Turquie, avec leur tissu dense de PME exportatrices et conquérantes, entre autres atouts. __Voici l’intervention de Pascal CANFIN : « La cacophonie des dirigeants européens risque d’aggraver la crisev dans la zone euro »__ 9 septembre 2011 Après la Grèce, le Portugal et l’Irlande, l’Italie a subi des attaques spéculatives sans précédent durant l’été 2011. Pourtant, les dirigeants européens continuent d’hésiter sur la réponse à donner à la crise de la dette en Europe. Selon Pascal Canfin, eurodéputé Europe Ecologie – Les Verts, des solutions existent pour stabiliser la zone euro sur le long terme. Lors du sommet européen du 21 juillet, les pays de la zone euro ont acté la restructuration partielle de la dette grecque. La capacité de prêt du Fonds européen de stabilité financière a été relevée. Pourquoi ces mesures prises à la dernière minute n’ont-elles pas permis de rassurer les marchés financiers par la suite ? Ce ne sont pas les mesures qui n’ont pas convaincu mais la volonté politique de les appliquer. Quand la Finlande exige des garanties supplémentaires en échange de son aide ou quand la Slovaquie annonce qu’elle repousse la validation parlementaire de l’accord à décembre, il est normal que le doute s’installe sur la capacité politique des dirigeants européens à apporter une réponse coordonnée à la crise des dettes souveraines. Il est urgent que les dirigeants européens transforment leurs discours en actes. La cacophonie actuelle risque d’aggraver encore la contagion de la crise vers d’autres pays de la zone euro. Depuis deux ans, les Etats-membres de la zone euro semblent progresser, en matière de solidarité budgétaire, uniquement sous la contrainte de la crise. Pourtant, n’auraient-ils pas tout à gagner à se solidariser face à une crise de la dette qui les frappe tous ? Il est vrai que la zone euro dans son ensemble n’a pas de problème d’endettement puisque la dette publique ne représente que 85 % du PIB de la zone. En soi, la dette américaine qui approche les 100 % du PIB est bien plus préoccupante. Pourtant, les marchés se focalisent sur l’Europe puisque la solidarité budgétaire y fait défaut. Depuis des mois, les députés Verts au Parlement européen plaident pour l’introduction d’obligations européennes qui permettraient de mutualiser une partie des dettes nationales et ainsi réduire les coûts de financement pour tous. Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont clairement indiqué qu’ils refusaient de s’engager dans cette voie. Plus de solidarité budgétaire, c’est s’engager plus en avant dans le projet européen, ce que refusent les dirigeants européens actuels. Selon les eurodéputés verts, les politiques d’austérité annoncées dans la zone euro ne représentent pas la solution au problème de la dette publique. Quelle alternative les eurodéputés verts proposent-ils pour stabiliser la zone euro sur le long terme ? L’austérité généralisée en Europe aggrave la crise plus qu’elle ne la résout. On le voit aujourd’hui en Grèce où les mesures d’austérité ont mené le pays à une profonde récession, qui réduit d’autant les recettes fiscales et accroît encore le déficit. Un cercle vicieux de la dette dans laquelle s’engagent aujourd’hui l’ensemble des pays européens. Pour sortir de cette impasse, les députés verts soutiennent une approche équilibrée conjuguant réduction des déficits et investissements dans la conversion écologique de l’économie européenne. La réduction des déficits doit s’appuyer en premier lieu sur une plus grande contribution de ceux qui ont largement échappé à l’impôt ces dernières années, c’est-à-dire les grandes entreprises et les plus riches. Cela passe par une lutte réelle contre la fraude et l’évasion fiscale, une harmonisation de la fiscalité sur les entreprises, l’instauration d’une taxe sur les transactions financières. La mise en place des euro-obligations devrait également permettre de réduire le coût de la dette et faciliter ainsi son remboursement. Mais la réduction des déficits ne doit pas se faire au détriment de l’avenir. C’est pourquoi, les députés verts plaident pour le financement d’un Green new deal vert financé par des fonds européens. Ainsi, ces investissements permettraient de soutenir l’activité le temps de la phase de désendettement mais de manière intelligente en diminuant la vulnérabilité de nos économies à la crise écologique.

Union Européenne, rapport sur l’Initiative sur les matières premières : STOP Á L’ACCAPAREMENT DES RESSOURCES DU SUD ! Communiqué d’AITEC

((/images/Aitec STOP accaparements ressources Sud.jpg)) __[AITEC|http://aitec.reseau-ipam.org/|fr]__ :  » Un réseau de professionnels, de chercheurs et de citoyens engagés dans le mouvement social. Une expertise citoyenne et des propositions alternatives sur l’urbain, les services publics et le financement du développement. __Et on retrouve, comme souvent en France sarkozyste, des conflits d’intérêt et des députés dévoyés qui défendent l’intérêt privé de quelques  » hauts dignitaires  » économiques au lieu de défendre l’intérêt général et les intérêts des peuples qui les ont élus !__ Et le communiqué que je partage entièrement :  » __L’Initiative sur les matières premières de l’UE entre les mains d’euro-députés à la botte des multinationales.__  »  » Hier, jeudi 30 juin, la Commission Industrie, Énergie et Recherche du Parlement européen a voté le rapport sur l’Initiative sur les matières premières de l’UE en charge d’établir les principes directeurs de la future politique européenne concernant l’utilisation des ressources naturelles1. Or ce rapport pourrait donner le feu vert à l’exploitation minière dans les réserves naturelles protégées de l’Europe et aggraver l’accaparement des ressources en Afrique, Asie, Amérique et Arctique en demandant un accès plus élargi aux matières premières situées dans les autres pays. Quant aux mesures progressistes qui figurent dans ce rapport – notamment celles concernant la nécessité de remédier au manque de responsabilité légale des entreprises extractives ayant commis des violations aux droits de l’Homme, aux droits sociaux et environnementaux, ou de réduire la surconsommation de ressources en Europe – certains euro-députés ne se sont pas gênés pour affaiblir autant que possible ces dispositions… Quoi de plus surprenant au regard du nouveau rapport « Europe’s ressource Grab. Vested interests at work in the European Parliament » de l’organisation Corporate Europe Observatory2 qui révèle les liens étroits entre certains euro-députés de cette Commission – et pas les moins impliqués – avec les secteurs industriels directement concernés par cette politique. Ainsi l’euro-député Paul Rübig (PPE, Autriche) joue un rôle clé dans le débat sur l’Initiative sur les matières premières alors même qu’il détient des intérêts financiers au sein d’entreprises largement dépendantes d’un accès à bas prix aux matières premières. Il en est de même pour le parlementaire européen allemand, Elmar Brok qui, tout en défendant un soutien militaire pour la politique européenne sur les matières premières, occupe un poste dans une entreprise partenaire du Groupe Arvato Services Technical qui vend ses services informatiques au secteur militaire… L’auteure du rapport, Pia Eberhart, dénonce l’action de ces euro-députés lobbyistes qui « défendent leur propre intérêt et ceux des grandes entreprises en promouvant cette course à l’accaparement des ressources à travers le monde. Ils poussent pour que les entreprises aient accès aux ressources naturelles des autres pays sans aucune considération pour la souveraineté des peuples sur leurs ressources ou les mesures de protection de l’environnement ou visant à promouvoir leur développement économique. ». Mais des perspectives alternatives (réduction de la consommation de ressources en Europe, transfert de technologies au Sud pour une gestion durable et équitable des ressources à l’échelle planétaire, etc.) ne peuvent être envisagées dans un contexte où les intérêts des industriels sont si bien représentés dans les instances européennes. %%% __Il est plus que temps pour l’Union européenne et en particulier pour le Parlement européen de réglementer strictement les activités secondaires de ses responsables politiques afin que le travail de ces derniers soit réellement orienté vers la défense de l’intérêt général, des populations et de la protection de l’environnement.__  » ((/images/Aitec Peuples d abord pas finance.jpg))

Le sommet d’Istanbul en mai contre la malnutrition dans le monde passe inaperçu … en France

((/images/Sommet Istanbul Mai .jpg)) __Quel avenir pour ces éniemmes mesures ?__ Ban Ki-Moon (à droite), secrétaire général de l’ONU, a défendu à Istanbul, aux côté du Président turc Abdullah Gül ( devant à gauche ), un plan de lutte de dix ans contre la pauvreté dans le monde. Un sommet passé inaperçu, moins rabâché au JT ! Et pourtant capital pour ce presque milliard de citoyens du monde qui vit dans ces pays très pauvres avec trois fois rien. A côté des sommets du G7, de l’OMC, ou de Davos, ça n’attire pas les foules … de journalistes. Pauvre monde et pauvres médias ! Voici d’abord un extrait significatif qui énumère des pistes intéressantes évoquées lors de ce sommet.%%% L’extrait :%%% « __ Il faut également « soutenir les pays qui ont été affectés par des conflits » dans les domaines de « la justice, de l’emploi et des institutions », aider les PMA à construire des « réseaux de sécurité sociale » tels que des programmes scolaires ou d’aide aux femmes enceintes, __ » Mes remarques :%%% – ceci alors que les organismes financeurs internationaux ( FMI, BM … etc ) poussent les pays à faire l’inverse. Avec comme conséquence moins de fonds pour l’éducation, la santé et la casse de ce qui existe dans ces PMA ( Pays les Moins Avancés ). %%% – et que les pays « riches » tuent l’agricultures du Sud en subventionnant massivement son agriculture industrielle chimique, ce qui est dramatique DEPUIS DE NOMBREUSES DECENNIES. %%% – et je ne parle même pas des dérèglement climatiques provoqués par l’industrialisation massive et déraisonnable qui ont entraînés des désertifications ou inondations et autres tsunamis, et pour lesquels on commence à réagir ( surtout en parole d’ailleurs en France ) … maintenant que le Nord est touché. A lire en entier sur __[ZAMAN|http://www.zamanfrance.fr/fr/newsDetail_getNewsById.action?newsId=5178|fr]__, Actualités Franco-Turque __A Istanbul, les recettes de l’ONU contre la malnutrition__  » Cinq jours durant, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon et près d’une cinquantaine de leaders internationaux se sont retrouvés pour débattre de la pauvreté dans le monde et des moyens d’y mettre fin. Un plan décennal axé sur le soutien à l’agriculture a été proposé.
Continue reading

Naissance de FINANCE WATCH, organisme de contre-pouvoir à la finance de marché, à l’initiative de Pascal CANFIN eurodéputé ( EELV ) et d’autres eurodéputés

((/images/Pascal Canfin .jpeg)) Le député européen (Europe Ecologie), Pascal Canfin, en janvier. (AFP) « __Finance Watch sera un contre-pouvoir à la finance de marché __» INTERVIEW à lire sur __ [LIBERATION.FR|http://www.liberation.fr/economie/01012330685-finance-watch-sera-un-contre-pouvoir-a-la-finance-de-marche|fr] __ L’eurodéputé Pascal Canfin révèle les contours de son initiative pour combattre les lobbys bancaires : Recueilli par GRÉGOIRE BISEAU Photo BRUNO CHAROY  » Attac France, Transparency International, Oxfam, Sherpa, le Secours catholique… Près d’une trentaine d’associations et d’ONG européennes __(1)__ vont participer à la création de Finance Watch. Député européen (Europe Ecologie), Pascal Canfin, 36 ans, est l’un des fondateurs de cette initiative transpartisane qui regroupe des élus de droite et de gauche. __Quelles seront les missions de Finance Watch ?__%%% Il y en aura trois principales. D’abord, un travail d’expertise réalisé par des experts indépendants, spécialistes des questions financières. Ensuite, Finance Watch aura une mission de lobbying auprès de la Commission et du Parlement européen pour contrer le travail d’influence permanent des banques. Quand on constate les moyens considérables dont ils disposent, il y a une vraie urgence démocratique à rééquilibrer les choses. Enfin, il y aura un travail de communication auprès du grand public, pour faire pression sur les élus et susciter des débats sur toutes les questions liées à la finance. On le voit bien aujourd’hui dans le travail d’élaboration de nouvelles régulations européennes, on souffre de ne pas avoir de vrai débat dans l’opinion publique. __Finance Watch aura pour vocation de dénoncer les pratiques des banques ?__%%% Le but n’est pas de rechercher le scandale pour le scandale, mais d’éclairer le débat citoyen. Et de se donner la possibilité de faire vivre un débat contradictoire. Sur le nucléaire, on peut entendre les voix d’Areva et de Greenpeace. Les associations de consommateurs ne s’occupaient pour l’instant que des services bancaires aux particuliers. Finance Watch aura une mission de contre-pouvoir sur le cœur de l’activité bancaire, à savoir la finance de marché. Par exemple, lors de la publication des résultats financiers des banques, ce sera son rôle de donner une expertise pour expliquer comment ces bénéfices sont réalisés. Et d’expliquer qu’elles réalisent aujourd’hui plus de 50% de leurs bénéfices, non pas en prêtant aux entreprises, mais en prenant des paris sur les marchés. Pour démonter les argumentaires, Finance Watch s’appuiera sur un réseau officieux d’acteurs de la finance encore en poste qui collaborera de façon confidentielle. On a déjà reçu de nombreux appels du pied… __Quel type de gouvernance adopterez-vous ?__%%% …  » __(1)__ __Les membres fondateurs de Finance Watch sont __:
Continue reading

VIVRE AUTREMENT ça urge : vis à vis de nos relations avec les autres pays

Une évolution est obligatoire dans nos relations économiques et dans notre géostratégie. Sur le plan humain et humaniste, bien sûr. Mais aussi si nous voulons éviter une hémorragie de population vers le Nord, donc dans notre pays, pour l’Afrique et l’Asie. Et une aggravation importante et avec un changement de dimension des actes de « guerre du pauvre » : le terrorisme.%%% A lire en entier sur la __TRIBUNE DE GENÈVE __ :%%% __L’Afrique, une terre à louer__%%% PRISE DE CONTRÔLE%%% Le continent subit une véritable ruée mondiale vers ses terres agricoles. Cette frénésie foncière, au lieu de favoriser son développement, vire à l’exploitation. C’est la conclusion, explosive, d’un rapport que la Banque mondiale semble vouloir dissimuler.
Continue reading

 » Plutôt que décroissance, il faut penser bien-être et démocratie  » pour le Pr Marc DUFUMIER

((/images/p1020542-copie-300×225.jpg)) Marc Dufumier avec l’équipe de VERT L’AVENIR : Guy Marimot, Laurent Delpech, André Minetto … photo prise lors de sa conférence-débat organisée par VERT L’AVENIR le 22 novembre 2008 à Mouans-Sartoux » : « Le commerce équitable et les rapports Nord – Sud » A lire en entier dans Rue89 : [http://www.rue89.com/entretien/2010/07/31/plutot-que-decroissance-il-faut-penser-bien-etre-et-democratie-160554|http://www.rue89.com/entretien/2010/07/31/plutot-que-decroissance-il-faut-penser-bien-etre-et-democratie-160554|fr]  » Par David Servenay Rapports Nord/Sud, modèles de production, Grenelle : l’agronome Marc Dufumier revient sur les défis du monde paysan. Marc Dufumier n’a jamais la langue dans sa poche. Ni pour ses étudiants d’AgroParisTech, où il occupe la chaire d’agriculture comparée et de développement agricole, ni pour les politiques qu’il a abordé au moment du Grenelle de l’environnement. Agronome bio, passé par le privé avant d’enseigner, il milite pour un « virage à 90 degrés » du monde agricole, tout en se méfiant de la décroissance. Entretien. __Nord et Sud__ __Pourquoi les agriculteurs du Nord ne parviennent-ils pas à nourrir l’humanité aujourd’hui, compte tenu des progrès effectués depuis cinquante ans ?__ __La réponse est facile : la faim naît de la pauvreté des gens du Sud.__
Continue reading

Sommet France – Afrique, la fin de la Françafrique, la Démocratie et le Développement Désirable ? Espérons pour les Africains et pour les Européens que nous ne soyons pas encore dans la  » POLITIQUE DE L’OXYMORE  » !

((/images/sommet france afrique.jpg)) Nicolas Sarkozy et Jacob Zuma au sommet France-Afrique de Nice AFP En préambule, et par respect pour la population niçoise ( lassées par ces indécents ballets de limousines et gros 4×4 noirs qu’on croirait sortis directement de mauvaises séries B étatsuniennes ! ), je rappellerai les remarques et propositions que j’avais faites lors des premiers sommets internationaux que notre ville a accueillis depuis quelques années. Sommets qui n’ont été qu’une suite de rendez-vous ratés avec les Azuréens. %%% Et que j’avais repris dans mon article du 4 février 2010 :%%%  » __Encore un sommet international à Nice ! Le sommet France-Afrique, du 24 au 31 mai : une semaine de galères pour nous pauvres Niçois ? Essayons d’en tirer partie !__  » En tant que spécialiste de géopolitique et géostratégie, cela me conviendrait SI …..  » … car la géostratégie mérite bien mieux car elle influence notre présent et surtout notre avenir. Elle doit être expliquée à nos concitoyens, ce que j’essaie de faire depuis des décennies, par exemple sur Radio Chalom Nitsan ( depuis 1994 ) ou en tant que Président de CIVILIZATION INTERNATIONAL ( depuis 18 ans ). Nos concitoyens doivent aussi s’en sentir un peu acteurs et pas seulement victimes ! Voici mes propos qui sont toujours d’actualité en 2010, hélas : Mais nos villes et notre département ne doivent pas uniquement être des lieux de passage furtifs de quelques heures de personnalités internationales, où l’on demande à la population de ne pas venir, circuler ou stationner dans ces zones fermées provisoirement. Sinon seul le côté désagréable apparaitra de plus en plus. Les citoyens, au contraire, doivent être impliqués, motivés et intéressés par ces rencontres et ces enjeux géopolitiques. Un travail de pédagogie et d’information est à faire sur l’intérêt de ces enjeux. Enfin, une structure géopolitique permanente d’accueil doit être être établie à Nice. C’était une promesse électorale du Ministre-Maire de Nice. Qu’est-elle devenue ??  » Voir aussi à la fin le rappel des sommets internationaux qui ont eu lieu à Nice précédemment.%%% __Sur le fond de ce sommet France Afrique, quelques remarques__ J’apprécie les propos du Président français à sa juste valeur, sur différents thèmes. Mais j’espère que nous ne sommes pas dans la  » politique de l’oxymore  » comme l’a appelée à juste titre Corinne Lepage au Congrès de Paris en évoquant la politique menée actuellement en France ! Politique où nos dirigeants font trop souvent l’inverse de ce qu’ils annoncent à grand renfort de pub et de com’ gratuites dans des médias aux ordres.
Continue reading

Contre-Sommet Afrique-France : ChasséEs d’ici, pilléEs là-bas ! Du jeudi 27 mai au lundi 31 mai

((/images/Prog A4 contre-sommet nice 2010.jpg))%%% Dans la lignée de situation que je dénonce, voici une analyse que je partage tout à fait et une série d’actions que je soutiens. Des drames, dont celui du peuple du Niger ( son uranium et AREVA ) que j’ai abordé dernièrement et qui illustre la complexité du problème pour la France. __Programme du Contre-Sommet__%%%  » Jeudi 27 mai : 18h30, conférence débat à l’hôtel Ibis de Nice (proche gare SNCF),%%% « Afrique France Europe : néocolonialisme ou partenariat ? »%%% Samedi 29 mai :%%% • 9h30 à 12h, film-débat « La fin de la pauvreté ? », cinéma la Strada (Mouans Sartoux)%%%
Continue reading

STOP A LA DICTATURE DU PIB : changeons d’indicateurs ! L’Union Européenne va mettre en place en 2010 un nouvel indicateur afin de compléter le PIB

[http://www.nopib.fr|http://www.nopib.fr|fr] %%% ((/images/logotype_200.jpg)) %%% __Enfin commence à se concrétiser ce qu’un certain nombre d’entre nous demandions afin de sortir du carcan économico-financier pur, pour évaluer le niveau socio-économique d’un pays. STOP A LA DICTATURE DU PIB ! __ %%% Ici, l’intérêt évident est d’enfin introduire une évaluation sociale, l’étude de notre empreinte écologique, le souci de protéger notre environnement, et donc aussi notre santé, de redécouvrir le poids des biens immatériels de nos sociétés humaines comme la culture, de défendre les intérêts des générations futures, ainsi qu’un début d’évaluation du bien-être réel.%%% Pour un géopolitologue, une autre difficulté de cet exercice sera aussi d’avoir un indice fiable, complet et adaptable à tous les pays pour avoir un outil de travail et de compartaison le plus complet et le plus significatif possible.%%% L’IDH ( Indicateur de Développement Humain ), développé en 1990 par l’économiste pakistanais Mahbub ul Haq et l’économiste indien Amartya Sen, ou la PPA ( Parité de Pouvoir d’Achat ), par exemple étaient de meilleurs indicateurs que le PNB ou le PNB/habitant, mais ils ne sont pas toujours adaptables à tous les pays. %%% C’est un élément qui ne concerne pas l’UE, mais qui aura de plus en plus son intérêt. Notamment dans le domaine environnemental, où nous allons tous devoir évoluer rapidement vers un mieux disant pour l’intérêt vital de nos populations, que nous soyons au « Nord » ou au « Sud ».%%% __L’Union Européenne réussira-t-elle à imposer un indicateur qui tienne enfin compte de l’être humain, seul facteur indispensable dans le fonctionnement économique. Et qui ne soit plus une valeur négligeable et à valeur « marchande » moins importante que les animaux, comme cela se voit hélas dans beaucoup de pays « pauvres » où l’Homme est traité avec encore moins d’égard que les animaux ! Et comme nous commençons à le voir dans nos pays dits riches. Sans parler du drame supplémentaire des conditions psychologiques de travail catastrophiques, avec suicides des salariés. __%%% Extrait d’un article lu sur « Le Monde » :%%% L’Union européenne va mettre en place en 2010 un nouvel indicateur qui tiendra compte de la qualité de l’environnement, de la cohésion sociale et du bien-être afin de compléter le PIB pour l’élaboration des politiques publiques. (Reuters/Yves Herman)
Continue reading

Le commerce équitable et les rapports Nord – Sud: résumé de la conférence-débat du Professeur Marc Dufumier organisée par VERT L’AVENIR le 22 novembre à Mouans-Sartoux

((/images/p1020542-copie-300×225.jpg)) Une partie de l’équipe de Vert l’Avenir dont son Président, Laurent Delpech, son fondateur, Guy Marimot, ancien Conseiller Municipal niçois, André Minetto entourant Marc Dufumier Contact : vertlavenir@gmail.com%%% Site: [http://www.vertlavenir.org|http://www.vertlavenir.org|fr] %%% blog: [http://vertlavenir.over-blog.fr/|http://vertlavenir.over-blog.fr/|fr] %%% Marc DUFUMIER est Professeur d’agriculture comparée et de développement agricole à AgroParisTech ( ex-Institut National Agronomique Paris-Grignon ). il est le successeur du Professeur René Dumont. Il est aussi membre du Comité de veille Écologique de Nicolas Hulot%%% %%% Nous étions accueillis par la municipalité de Mouans Sartoux dans cette salle de l’Aquarium en présence du maire et d’adjoints. Le maire, André Aschieri a assisté à l’ensemble de la présentation de Marc Dufumier et au débat qui a suivi.%%% Dans l’assistance nombreuse et studieuse, parmi des élus et responsables associatifs, il y avait Bruno Georges, un des responsables d’Artisans du Monde. __LE COMMERCE EQUITABLE__%%%
Continue reading