Archives pour la catégorie Géostratégie solidaire

Morts massives des réfugiés de la faim et de la peur en Méditerranée : trop c’est trop ! Mais rien n’a été fait pour prévenir un désastre annoncé

7777418660_un-chalutier-plein-de-migrants-en-mediterranee-illustration-1

Crédit Image : MARINA MILITARE / AFPCrédit Média : Philippe Robuchon

« L’opération Triton mise en place par l’UE est chargée de protéger les frontières européennes et ne sauve pas des vies, selon le directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). »

« MSF accuse l’UE d’être responsable de la « tragédie humanitaire » des migrants en Méditerranée »

En effet, depuis 2000 plus de 22.000 migrants sont morts en Méditerranée. Près de 1200 rien qu’en 2015.
Comme cela était prévisible, nous ne sommes qu’au début de cet exode forcé et dramatique.
La majorité vient d’Afrique et du Moyen-Orient. Fuyant des dictatures infâmes et à bout de souffle, mais soutenues par les pays européens comme l’U.E., la Russie ou les USA. Exemple, la Syrie ( premier contingent de réfugiés au monde avec près de 10 millions de réfugiés externes et internes sur 20 millions d’habitants ), ou l’Algérie. Dans ce dernier pays, 840.000 personnes ont quitté le pays sous Bouteflika.
Réfugiés fuyant aussi des décennies de destruction de l’économie, de l’agriculture, des services publics naissant :

– diktats du FMI,

– traités de libre échange,

– monocultures intensives agricoles,

– pillage des ressources par les multinationales, y compris chinoises,

– effondrement des Etats privés de moyens par une ultralibéralisation forcée et démente,

– changements climatiques dûs à la pollution et au réchauffement, avec désertifications,

– irrigations outrancières et insensée ( Lybie, Israël ),

– guerres futures pour l’eau

…etc, etc

Sans parler des problèmes politiques, des conflits laissés en pourrissement et autres douceurs.

En effet nous n’en sommes qu’au début hélas, en Méditerranée, mais aussi partout ailleurs.

Et rien n’a été fait pour prévenir ce désastre futur annoncé et prévisible depuis longtemps. Bien au contraire !!

Les extrémistes de tous poils et de tous pays ont un avenir radieux qui s’annonce.

Rendez vous mensuel pour la Palestine place Garibaldi à 17h organisé par le Collectif pour une Paix juste et durable au Proche Orient

 » Samedi 25 octobre aura lieu le rendez vous mensuel pour la Palestine 

place Garibaldi à 17h 

organisé par le Collectif pour une Paix juste et durable au Proche Orient

Ce rendez vous mettra l’accent, bien sûr, sur la campagne BDS mais également sur les prisonniers palestiniens et particulièrement sur : 

  • Marwan Barghouti le« Mandela » palestinien comme le nomment désormais tous les Palestiniens de Gaza comme de Cisjordanie.
  • A cette occasion notre Collectif sera rejoint par les Jeunes Communistes du 06 qui ont entrepris de faire de Marwan Barghouti un « Citoyen d’Honneur » de notre ville. Cette cause est nationale et elle est portée par l’ensemble de leur organisation. Nous les accueillerons bien volontiers.

A cette occasion notre Collectif sera rejoint par les Jeunes Communistes du 06 qui ont entrepris de faire de Marwan Barghouti un  » Citoyen d’Honneur  » de notre ville. Cette cause est nationale et portée par l’ensemble de leur organisation. Nous les accueillerons bien volontiers.

Bienvenue à toutes et tous.

Toutes et Tous UNI-I-E-S pour la Palestine.

 

 

Législatives du 26 octobre 2014 : le Front Populaire de Tunisie en campagne électorale à Nice – Réunion vendredi 17 octobre 2014 à la FSGT 27 rue Smolett

Bulletin-Front Populaire TN-oct-2014-02-10

Communiqué de presse

 Elections législatives du 26 octobre 2014 ( 24 et 25 à l’étranger )

« Le Front Populaire de Tunisie en campagne électorale.
Europe écologie les Verts de Nice et de Toulouse accompagnent le Front Populaire Tunisien en campagne électorale lors du passage à Nice de leurs responsables.
Dans le cadre de la campagne des élections législatives tunisiennes, le Front Populaire Tunisien organise une réunion publique

ce vendredi 17 octobre 2014 à 19h

à la salle FSGT, 27, rue Smolett à Nice.

Cette salle, à l’est de Nice, est accessible en tram par l’arrêt ACROPOLIS.
Sonia Hassine, tête de liste du Front Populaire et Samir Hammouda, porte parole de la campagne France Sud, recevront les médias à 18h et animeront la réunion.  »

« Europe Ecologie Les Verts s’engage pour la paix en Ukraine » Motion adoptée lors de notre réunion du Conseil Fédéral d’Europe Ecologie – Les Verts des 11 et 12 octobre 2014

Motion : Europe Ecologie Les Verts s’engage pour la paix en Ukraine

Publié le  dans Russie – Espace post-soviétique Mots-clés : 
Manifestants sur la place Maidan, novembre 2013

Motion adoptée par le Conseil Fédéral d’Europe Ecologie – Les Verts, réuni les 11 et 12 octobre 2014

Motion

« Ainsi, afin d’aller vers une solution politique durable, il faut rechercher :

  • la démilitarisation, sous contrôle international, de toutes les parties en conflit, et la dissolution de toutes les milices. Cette tâche peut-être prise en charge par les Casques bleus, dont seront exclus les pays prenant part au conflit ;
  • la tenue d’une consultation démocratique à l’échelle du territoire ukrainien et sous les auspices de l’OSCE sur le contenu de cet accord de paix ;
  • la reconnaissance par les voisins de l’Etat ukrainien des frontières internationales établies par des précédents accords internationaux ;
  • la tenue rapide d’élections législatives sur l’ensemble du territoire ukrainien ;
  • la poursuite du respect de la juste représentation de toutes les minorités et langues en Ukraine ;
  • une aide humanitaire internationale aux populations victimes du conflit : familles des victimes, blessés, déplacés. 

Le conseil fédéral d’Europe Ecologie Les Verts, réuni les 11 et 12 octobre 2014, demande :

  • à l’Union européenne de s’engager enfin dans la création d’une défense commune, outil d’une diplomatie commune afin de se dégager de la dépendance vis-à-vis de l’OTAN.
  • à l’Union européenne de s’engager dans une transition énergétique couplant le développement des énergies renouvelables et des mesures d’efficacité énergétique afin, entre autres, de se dégager de la dépendance aux hydrocarbures provenant de Russie et compatible avec la nécessaire reconstruction et adaptation de l’appareil de production énergétique ukrainien.
  • aux députés français et aux responsables politiques de respecter les sanctions visant la Russie. A ce titre, EELV dénonce fermement la visite à Paris de deux personnalités russes visées par ces sanctions, MM Serguei Narychkine, Président de la Douma, et Leonid Sloutsky, député russe, et leur rencontre avec une série de parlementaires français minant ainsi l’efficacité des sanctions.
  • à l’Union européenne de parler d’une seule voix face au Président russe et de presser l’établissement d’une paix durable en Ukraine pour éviter un pourrissement plus avant de la situation. 
  • à l’Union européenne d’engager une véritable politique européenne d’accueil des réfugiés qui fuient le territoire ukrainien et le régime de Poutine.
  • à l’Union européenne d’accompagner le processus de réforme de la gouvernance en Ukraine. Le processus de lustration doit se concentrer sur la lutte anti-corruption des oligarques et la récupération des biens spoliés 
  • à l’Union européenne d’aider l’Etat ukrainien a conforter son intégrité territoriale vis à vis de la Russie, à faire évoluer sa forme de l’Etat si le gouvernement ukrainien le demande et à le conseiller en matière de consultation populaire. 

Le conseil fédéral d’Europe Ecologie Les Verts, réuni les 11 et 12 octobre 2014, rappelle qu’EELV soutient l’émergence des forces politiques progressistes et écologistes. »

Pour rappel :

Exposé des motifs

« A partir de novembre 2013, les manifestations pacifiques qui se sont déroulées sur le Maïdan, au cœur de la capitale ukrainienne, ont représenté un véritable mouvement populaire, aux revendications initiales en faveur d’un rapprochement avec l’Union européenne, qui sont passées très rapidement à l’exigence d’un état de droit et de la fin de la corruption.

A l’origine de la crise, les deux projets économiques exclusifs l’un de l’autre soutenus d’une part par l’Union Européenne et d’autre part par la Russie plaçaient l’Ukraine dans une situation de tiraillements entre deux sphères économiques et politiques, auxquelles l’Ukraine est attachée par des liens historiques, économiques et humains. L’Ukraine depuis son indépendance a perdu son autonomie énergétique, indispensable à la survie d’un modèle productif le plus énergivore d’Europe. Les oligarques, porte-parole d’intérêts étrangers aux besoins des Ukrainiens et adoptant un comportement de rapacité, se sont révélés incapables de construire un Etat démocratique pouvant assurer une transition économique et énergétique indispensable.

Face à l’amplification du mouvement pacifique, la réaction du régime du président Viktor Ianoukovitch est alors devenue violente. Après la fuite de ce dernier et l’instauration d’un gouvernement transitoire le 25 mai 2014, un nouveau président, Petro Porochenko, a été élu dans des conditions reconnues par l’OSCE comme conformes aux standards démocratiques. Des élections législatives sont désormais programmées pour le 26 octobre 2014.

Néanmoins, des Ukrainiens ont pu prendre leurs distances vis-à-vis du nouveau pouvoir ukrainien et du mouvement Euromaïdan tel qu’il s’est exprimé. Une juste représentation de tous les Ukrainiens, de toutes les régions et de tous bords dans les divers échelons de l’Etat et dans les instances politiques est ainsi la mieux à même d’apporter une solution à ces réticences. Malgré les soubresauts politiques et les clivages parfois tendus au moment des échéances électorales entre habitants de l’Ouest et habitants de l’Est, le jeune Etat ukrainien commençait progressivement à se trouver une unité. Le sentiment d’appartenir au pays Ukraine existait, indépendamment de la langue parlée, des origines et des convictions politiques.

Une partie des populations de l’Est et du Sud de l’Ukraine, notamment en Crimée, a vivement exprimé des réticences. Toutefois, l’annexion éclair de la Crimée par la Russie, précédée par un référendum réalisé dans des conditions douteuses et sous pression militaire, est contraire au droit international. Face à ces réticences, le gouvernement ukrainien n’a hélas pas privilégié le dialogue politique et la rencontre avec ces populations distantes vis-à-vis du mouvement de Maïdan. Dans un contexte d’invasion avérée par un Etat étranger, et d’annexion d’une partie du territoire, le gouvernement ukrainien s’est trop vite tourné vers une solution militaire en lançant une offensive massive en termes de troupes et de matériel.

L’Ukraine est depuis plusieurs mois dans une situation de conflit ouvert, mêlée d’une ingérence étrangère, attestée et quasiment reconnue par la Russie, qui fait peser de lourdes menaces d’escalade militaire sur l’unité de l’Ukraine, avec des répercussions également sur l’ensemble du continent européen. Le cessez-le-feu annoncé le 5 septembre 2014 et décidé à Minsk entre le gouvernement de Kiev et les séparatistes du Donbass, sous l’égide de l’OSCE, constitue une première étape dans le règlement de paix.

En réalité, l’Ukraine se retrouve confrontée au comportement général de la Russie dans l’espace post-soviétique, qui menace actuellement particulièrement son intégrité territoriale. En effet, lorsque l’Ukraine a signé le mémorandum de Budapest en 1994 avec les puissances nucléaires que sont les USA, la Grande-Bretagne et la Russie, ces dernières lui assuraient son intégrité territoriale ainsi que sa souveraineté politique et économique, en échange de son renoncement aux armes nucléaires déployées sur son sol. La récente annexion de la Crimée et l’invasion à peine camouflée du Donbass contreviennent ainsi à cet accord.

A l’intérieur du territoire ukrainien, la propagande savamment orchestrée par le Kremlin en direction des russophones, les actions militaires des séparatistes et de leurs soutiens étrangers et le pourrissement de la situation construisent un fossé entre les Ukrainiens là où il n’y avait que des divergences civilisées. La propagande du Kremlin est également très active en France et en Europe. Elle ressuscite des clichés issus de la Seconde guerre mondiale et présente une Ukraine guidée par des fascistes.

Deux partis d’extrême droite, dont les valeurs et le projet politique sont à l’opposé des principes des écologistes, ont tout de même pris une part active dans la défense des manifestants de Maïdan. Leur proposition de loi entendant supprimer le statut officiel pour les langues régionales, dont le russe, était notamment une grave erreur politique. Ils sont malheureusement surreprésentés dans le gouvernement ukrainien. Toutefois, la propagande russe surestime largement l’importance de ces partis sur la scène politique ukrainienne, alors qu’elle favorise ce type de mouvements nationalistes et impérialistes en Russie.

Les manifestations « Pour la paix en Ukraine », organisées à Moscou le 21 septembre 2014, ont rassemblées plusieurs milliers de manifestants et marquent un espoir de rupture du consensus guerrier qui prévaut jusqu’à présent en Russie.

D’une part, l’ingérence étrangère est inacceptable, d’autant plus en provenance d’un pays membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU et par conséquent en charge du maintien de la paix et de la sécurité internationale. A ce titre, EELV réaffirme le principe d’inviolabilité des frontières, inscrit dans l’article 2-4 de la Charte de l’ONU, et dans l’article 1-III de l’Acte final de la Conférence sur la Sécurité et la Coopération en Europe. La Russie qui prend part à ces deux organisations internationales, et qui aspire à voir son rôle international prendre de l’ampleur, doit se montrer une nation responsable et respectueuse de ces principes.

D’autre part, la confrontation militaire entre les forces sécessionnistes et l’état Ukrainien doit être traitée par une solution politique amenant à la table des négociations toutes les parties prenantes. Le cessez-le-feu est un premier pas sur ce chemin.

En attendant le règlement politique du différend ukrainien, la France et l’Union européenne sont fondées à exercer des pressions à l’encontre de la Russie pour qu’elle cesse son ingérence et vienne à la table des négociations. Cependant, ces pressions ne peuvent prendre qu’une forme diplomatique, politique et économique, et non militaire pour éviter toute escalade.

Pour que de telles négociations aient une chance de s’ouvrir et de réussir, l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN doit être proscrite de façon explicite, car elle constituerait un casus belli pour la Russie. La décision de l’OTAN en vue du renforcement de la « force de réaction rapide » pourrait faire augmenter la tension dans la région entre la Russie et l’Europe, déjà très dégradées depuis la mise en œuvre du bouclier antimissile.

Les sanctions économiques ciblées sur des personnalités russes, soutien du régime de Vladimir Poutine, ont déjà des résultats tangibles à l’intérieur de la Russie et peuvent être élargies et approfondies.

Quant à l’Union européenne, celle-ci a ratifié avec l’Ukraine un accord d’association le 16 septembre dernier. La situation économique de l’Ukraine est fortement préoccupante. L’Etat ukrainien, par un cumul de déficits de plusieurs natures dû à la dictature de Ianoukovitch et de sa corruption, est menacé par une faillite. L’Union européenne se doit d’apporter une aide financière à la hauteur des enjeux dans le cadre d’un plan international. Des réformes institutionnelles et économiques sont sans doute nécessaires, elles doivent être accompagnées par l’Union européenne, qui doit sortir du dogme de l’austérité pour prendre en compte une réelle et fondamentale dimension sociale sans laquelle les citoyens ukrainiens ne peuvent accepter ces réformes. »

« EELV dit « Oui » à l’indépendance de l’Écosse : pour une Écosse plus démocratique et plus verte » Communiqué d’EELV (Europe Ecologie les Verts) – Bientôt un nouveau pays à l’ONU…

 COMMUNIQUÉ

« EELV s’associe aux Partis Verts Écossais, Anglais, Gallois et Européen en faveur du « OUI » au referendum sur l’indépendance de l’Écosse du 18 septembre prochain.

L’enjeu pour les Écossais est d’abord de rapprocher les pouvoirs publics des citoyens. Le principe de subsidiarité est un principe structurant pour tous les écologistes : la responsabilité de l’action publique doit être confiée à l’entité publique la plus proche du citoyen. C’est pour cette raison que les écologistes français sont partisans de régions fortes dotées de compétences élargies pour mieux répondre de manière décentralisée aux attentes de nos concitoyens.

Le « Oui » à l’indépendance est donc un moyen de se réapproprier la maîtrise des politiques publiques. Forts de leur autonomie, les Écossais ont déjà mis au point les mesures les plus ambitieuses en matière de logement pour tous. Indépendants, ils pourront protéger leur système de santé publique et leur enseignement supérieur contre les décisions de privatisation portées par le gouvernement de Londres et pourront encore développer leur action contre le changement climatique : l’Écosse fait déjà partie des bons élèves au niveau européen grâce à son programme ambitieux de réduction des émissions de carbone ou sa participation au fonds pour la justice climatique. Avec déjà 25% des ressources européennes en éolien offshore et en marée, le potentiel est énorme pour un gouvernement qui ferait de la lutte contre le changement climatique une priorité.

Cette subsidiarité si nécessaire à toute démocratie moderne va de pair avec la notion de suppléance qui postule que quand l’enjeu dépasse les capacités de l’entité, alors l’échelon supérieur a la responsabilité d’agir.

C’est pour cette raison qu’EELV se réjouit que la campagne du OUI écossais, loin du repli sur soi des caricatures, soutienne avec enthousiasme l’action européenne et l’adhésion la plus rapide possible de la future Écosse indépendante à l’Union Européenne. »

EELV soutiendra bien sur cette adhésion.

Julien Bayou, porte-parole national

Rassemblement de soutien aux chrétiens d’Orient vendredi 1er août à 11h30 Jardin Albert 1er à Nice

 » « Nous ne sommes pas résignés à ce que les chrétiens quittent Mossoul.

Les chrétiens doivent garder la mémoire de leurs droits à revenir dans cette ville.

Certains ont dit à ceux qui les obligeaient à partir « Vous pouvez tout nous voler,

mais vous ne pouvez pas voler notre foi ».

Voilà le message de l’Eglise de France et particulièrement de l’oeuvre d’Orient
devant cette situation  horrible.
En tant que délégué de Monseigneur l’Evêque de Nice
pour l’Oeuvre d’Orient
je vous invite
CE VENDREDI 1er AOUT à 11h30
à un rassemblement de
SOUTIEN aux chrétiens d’Orient
et particulièrement aux Chrétiens d’Irak
Jardin Albert 1er
devant le Kiosque à musique
J’invite tous les prêtres et tous les laïcs à venir nombreux.
ce rassemblement se fera en présence de membres des autres commpunautés religieuses
présents dans notre ville
ainsi que des autorités civiles
Tout le monde est attendu
car il faut montrer que l’on soutient nos frères
Je compte sur la présence de chacun
Ils comptent sur la présence et la prière de chacun
Je vous invite à cette grande mobilisation car on ne peut laisser laisser
faire et dire n’importe quoi.
Mes salutations les plus fraternelles « 
Père Gil Florini
Délégué Episcopal à l’Oeuvre d’Orient

« Ultimatum pour les chrétiens d’Irak: EELV dénonce le régime de la terreur de l’Etat Islamique, soutient le gouvernement français dans l’accueil des chrétiens et au delà de toutes les minorités persécutées d’Irak » Communiqué d’EELV

Publié le  dans Communiqués

« Les djihadistes de l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EILL) ont lancé un ultimatum aux chrétiens d’Irak et en particulier ceux encore présents à Mossoul : se convertir à l’Islam, payer un impôt ou quitter les lieux sous peine de mort. D’après l’ONG Human Rights Watch, ce groupe islamiste a déjà enlevé au moins 200 Turkmènes, Shabaks, Yézidis et chrétiens, torturé certains prisonniers et multiplié les exactions et destructions, forçant des dizaines de milliers de familles à fuir.

EELV s’alarme de la situation pour les chrétiens d’Irak ainsi que les autres groupes minoritaires menacés par l’Etat Islamique comme les chiites Turkmènes, Shabaks ou Yézidis.

La communauté internationale doit tout mettre en œuvre pour protéger la liberté de croyance et de religion.

EELV soutient la proposition d’accueil des chrétiens d’Irak et propose de l’élargir à toutes les populations concernés, dans le respect du droit d’asile. La France doit par ailleurs agir en relayant auprès des autorités régionales sunnites comme l’Arabie Saoudite ou le Qatar l’appel à faire pression sur l’Etat Islamique pour stopper ces exactions.

L’Europe doit également prendre toute sa place dans la diplomatie internationale pour assurer partout les droits des minorités. »

 » Avion de la Malaysia Airlines abattu : une catastrophe terrible, conséquence de la folie guerrière des hommes  » Communiqué d’EELV

Pour moi, la solidarité européenne doit (re)naitre. Nous avons laissé l’Ukraine se débrouiller seule face à l’ogre de Russie, le tsar du KGB, Poutine, comme nous avions abandonné la Bosnie Herzégovine, le Kosovo, la Géorgie, la Tchétchénie …etc naguère. Cela doit cesser, et vite, et nous devons montrer que l’Europe a enfin une conscience et un intérêt pour la Démocratie et les Droits de l’Homme. Laisser faire n’importe quoi est inconscient, irresponsable et criminel et cela finit par retomber sur d’autres populations, européennes entre autres.

Mais ce drame va peut-être faire tomber les masques et débloquer une situation inadmissible. Cela rappelle le soutien russe aux séparatistes serbes de Bosnie qui a fini dans l’horreur et les atrocités d’une épuration ethnique barbare ( 200 000 morts côté musulman ) … dans l’indifférence totale des pays dits « démocratiques ». Le jugement sur le drame de Srebrenica qui vient de tomber rappelle ces heures terribles au coeur de l’Europe occidentale il y a à peine une vingtaine d’année ( 8 000 hommes et adolescents musulmans assassinés dans des conditions terribles ). Cela a failli se reproduire au Kosovo, et la les USA ont réagi. En Europe, n’oublions pas la Tchétchénie, complètement abandonnée, et qui subit une terrible dictature pro-russe, la aussi dans l’indifférence des mêmes.

Une géostratégie solidaire doit naître avec ces peuples et pays opprimés ou envahis. En Europe, au Moyent Orient et ailleurs, en Chine par exemple …

Et voici le Communiqué :

 » Il est urgent que l’Europe entre en scène.

L’avion de la Malaysia Airlines a probablement été abattu. Plus de 300 personnes à son bord ont péri et on compte parmi les victimes des familles entières de vacanciers, les voyageurs habitués, mais aussi une centaine de spécialistes du SIDA.

C’est là une catastrophe sans nom qui appelle des mesures fortes. Cette guerre qui ne dit pas son nom a la frontière de l’Europe doit cesser. L’Europe doit mettre tout son poids dans la balance pour oeuvrer à la fin de la guerre larvée entre la Russie et l’Ukraine. On ne peut tolérer ici ce que l’on ne tolère pas ailleurs. S’il est avéré que la Russie a encouragé les pro-russes dans ce tir de missile alors l’Europe doit parler d’une seule voix pour réclamer et mettre en place des sanctions. Dans tous les cas, l’Europe doit demander urgemment un cessez-le-feu afin de trouver les termes d’un accord entre belligérants.

Nos pensées les plus chaleureuses vont aux familles des victimes et à leurs proches. La disparition d’une centaine de spécialistes du sida constitue une catastrophe supplémentaire, disséminant une partie des forces de recherche et de lutte contre ce virus ravageur.

EELV soutient la demande d’une enquête indépendante, et soutiendra toute initiative allant dans le sens de la paix en Ukraine. »

Free Gaza vendredi 18 juillet 2014 – 3ème manifestation pacifique – à 18h Place Garibaldi à Nice!

10447831_339508652865211_1141879971859887251_n10491148_339508646198545_7630535923135671965_n934770_10203517458472110_9082809580047673522_n

Bilan des bombardements israéliens depuis 9 jours sur Gaza, superficie de la ville de Nice, avec près de 2 millions d’habitants entassés qui subissent un blocus criminel :

plus de 200 morts, plus de  1530 blessés ( dont des enfants, des femmes, des vieillards )

FREE GAZA, FREE PALESTINE

PALESTINE OCCUPEE : Lettre du MRAP 06 :  » Jeunes « des quartiers », nous sommes fiers de vous  »

 » Jeunes « des quartiers », nous sommes fiers de vous !

Dans une déclaration du 12/07/2014, relayée par NICE-MATIN, vous vous en prenez aux jeunes qui ont manifesté en soutien à la population de GAZA le 11/07/14 dans le centre de NICE, venant de l’Ariane, de Pasteur, des Moulins, de Las Planas… côte à côte, au dessus des querelles de quartiers. Vous les accusez en bloc d’importer le conflit proche-oriental en France, d’extérioriser de la haine et de la violence, de propager l’antisémitisme et  – plus grave encore ! – de nuire au commerce avec Israël !

Au contraire, nous sommes fiers de ces jeunes qui descendent dans les rues pour  manifester

  • Leur compassion pour les familles palestiniennes écrasées sous les bombes – 100 morts en 4 jours, surtout femmes et enfants  – quand vous n’avez pas un mot pour ces victimes…
  • Leur désir de voir la paix régner sur terre, en particulier en Palestine qui ne connait que la guerre, l’occupation militaire, les privations alimentaires dues au blocus israëlien, l’enfermement des check-points, la répression aveugle, depuis plus de 60 ans.
  • Leur aspiration à la justice, sans laquelle il ne peut y avoir de paix durable. Israël viole impunément les Résolutions de l’ONU, les condamnations de la Cour Internationale de Justice (construction du Mur), les lois de la guerre (Droit International Humanitaire) qui protègent les civils. Vous, Député, qu’avez-vous fait au Parlement pour le respect du droit international, pour la libération de vos collègues députés palestiniens incarcérés arbitrairement ? Vous préférez vous afficher aux côtés des assassins de l’OAS qui inspirent aujourd’hui les comportements racistes, meurtriers et illégaux des colons israëliens.
  • Leur attachement au respect des droits humains (arrêt des emprisonnements arbitraires, de la torture…), en particulier les droits des enfants qui sont quotidiennement maltraités par les soldats et la police, privés d’enseignement par le bombardement de leur école, affamés par le blocus, jetés à la rue dans les décombres, incarcérés. Vous, Maire de NICE « Ville amie des Enfants », qu’avez-vous fait pour eux ? Des jumelages d’écoles et d’hôpitaux, des envois de fournitures scolaires, des accueils en centres de vacances ?
  • Leur soutien au boycott des produits « israëliens » fabriqués dans les colonies illégales et importés frauduleusement. C’est le choix d’une « arme pacifique », celle qui a mis à bas le régime d’apartheid d’Afrique du Sud. Mais vous ne pouvez pas approuver, puisque vous souteniez alors le honteux jumelage de NICE avec LE CAP… Vous vous faites démarcheur du commerce avec Israël (pourtant un concurrent dans le commerce des armes !), les jeunes veulent « de l’éthique sur l’étiquette » : on ne commerce pas avec un pays qui viole les droits humains. L’argent de ce commerce a l’odeur du sang des enfants palestiniens. Essayez plutôt de commercer avec les territoires occupés, d’acheter de l’huile et des dattes palestiniennes ; mais vous devrez contourner le blocus…
  • Leur solidarité financière avec les victimes des bombardements en organisant une collecte, malgré leurs petits moyens, pour les secours médicaux d’urgence, l’approvisionnement en vivres, la reconstruction des écoles et centres de santé détruits. Vous, Maire de NICE, quelle contribution allez vous envoyer ?

Alors que vous vous vantez de votre soutien au soldat franco-israëlien SHALIT, capturé les armes à la main dans les territoires occupés, nous félicitons ces jeunes de mener ici, en France, le combat pacifique pour la paix et la justice en Palestine. Oui, il y a du travail à faire ici continûment pour cette cause qui nous mobilise : dénoncer les violations des droits humains, informer nos concitoyenNEs notamment sur l’attitude – partiale – de leurs élus, mettre en place des partenariats avec les Territoires occupés (jumelages, commerce équitable, projets de co-développement, etc.). C’est cela que nous les appelons à poursuivre ensemble.

Alors  que vous agitez la tentation de l’antisémitisme, ces jeunes n’y succombent pas : ils ont bien compris que le conflit en Palestine est de nature politique et non religieuse, que l’origine en est la colonisation, l’expulsion des Palestiniens de leurs terres et de leur maison, le régime d’apartheid qui les infériorise et l’oppression militaire qui les écrase. Au contraire, c’est vous qui « confessionalisez » le conflit en saisissant « Alpes-Maritimes Fraternité »  qui n’a pas compétence pour en débattre. Réunissez plutôt le pour débattre des lieux de culte musulman dont vous empêchez l’ouverture (Plaine du Var), pour justifier vos propos islamophobes (islam et démocratie, par exemple). C’est votre attitude partisane et inconditionnelle en faveur d’Israël, votre traitement inégal des religions qui pourrait susciter l’antisémitisme. Mais les jeunes des quartiers sont trop matures pour sombrer dans ce piège morbide :

*Les valeurs qu’ils défendent sont des valeurs universelles : pour eux, « Tuer un homme c’est tuer l’humanité ; sauver une vie, c’est comme sauver la vie de tous les hommes ».

* Ils ont appris que la haine pour un peuple conduit à l’injustice ; qu’au contraire, il faut être équitable et agir avec bonté. Qu’il y a, parmi les Gens du Livre, une communauté droite avec qui il convient de ne discuter que de la meilleure façon. En témoigne l’opposition courageuse de nombreux juifs, Israëliens comme Français, à la guerre, la colonisation et à la déshumanisation des Palestiniens…

En somme, monsieur le Député-Maire, nous nous reconnaissons plus dans les valeurs humaines portées par ces jeunes, que vous stigmatisez, que dans les vôtres, bassement liées à l’intérêt commercial.

Espérant que vous retiendrez nos suggestions de solidarité concrète avec le peuple palestinien, nous vous prions d’agréer, Monsieur, l’expression de notre attachement à la paix et aux droits humains.

Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples, comité de NICE-GRASSE, c/o Habitat & Citoyenneté, 28 rue Dabray, 06000 NICE. mrap.nice@laposte.net
Les jeunes de « La Palestine a besoin de nous » à l’origine des manifestations de vendredi et samedi appellent à une nouvelle manifestation ce LUNDI 14 JUILLET à 14h, à partir de la place Garibaldi. Itinéraire (espéré) Garibaldi, place Masséna, Prom’ et retour à Garibaldi.
La présence d’adultes responsables est fortement désirée pour contribuer au succès et éviter tout « débordement » qui serait préjudiciable à la cause de la paix et donnerait une mauvaise image des manifestants.
Cessation immédiate des actes de guerre contre la population civile !
Une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens !
Halte à la colonisation et aux expropriations ! « 

Bom­bar­dement intensif de Gaza: Appel à rassemblement le Mercredi 16 juillet à 18h30 place Edouard-Herriot (derrière l’Assemblée nationale) à Paris

Appel à rassemblement le Mercredi 16 juillet à 18h30 place Edouard-Herriot (derrière l’Assemblée nationale) à Paris

 » Le bom­bar­dement intensif de Gaza depuis 5 jours, avec plus de 2 500 raids aériens, a causé la mort de plus de 165 Pales­ti­niens, blessé près de 1089 autres et détruit plus de 290 habi­ta­tions. Le bilan s’alourdit à chaque heure, et l’offensive ter­restre a commencé.

Col­lectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israé­liensmercredi 16 juillet 2014

Appel du Col­lectif National pour une Paix Juste et Durable entre Israé­liens et Palestiniens

Une nou­velle fois le pouvoir israélien déclenche un déluge de feu sur Gaza, au pré­texte de tirs de roquettes, mais avec pour objectif avoué de mettre fin au gou­ver­nement pales­tinien d’entente nationale, condition pourtant néces­saire à tout progrès vers une paix juste.

Devant cette situation dra­ma­tique, les gou­ver­ne­ments occi­dentaux se can­tonnent une nou­velle fois à « dénoncer l’engrenage de la vio­lence » sans désigner le res­pon­sable de cette nou­velle tra­gédie, et appelant seulement le gou­ver­nement israélien à la « retenue ». Le pré­sident François Hol­lande est même allé jusqu’à cau­tionner l’agression d’Israël contre la popu­lation de Gaza en déclarant, lors de son entretien télé­pho­nique avec Ben­jamin Neta­nyahou le 9 juillet dernier, qu »’il appar­tenait au gou­ver­nement israélien de prendre toutes les mesures pour pro­téger la popu­lation face aux menaces »

L’Union euro­péenne dis­po­serait d’un moyen simple : la sus­pension de l’accord d’association avec Israël qui accorde des avan­tages éco­no­miques à ce pays. Cet accord est condi­tionné par le respect des droits humains, ce qui n’est pas le cas avec la colo­ni­sation et l’existence du mur qui sont illégaux selon le droit inter­na­tional. Pour dénoncer cette pas­sivité cou­pable de nos gou­ver­nants, et obtenir des actions concrètes de la France auprès du pouvoir israélien et du Conseil de sécurité, le Col­lectif National pour une Paix Juste et Durable entre Pales­ti­niens et Israéliens*

appelle tous les mili­tants à se réunir mer­credi 16 juillet à 18h30place Edouard-​​Herriot der­rière l’Assemblée nationale 

- Pour l’arrêt immédiat des bom­bar­de­ments sur Gaza
- Pour l’arrêt de l’agression israé­lienne en Cis­jor­danie et à Jéru­salem
- Pour la levée du blocus, illégal et cri­minel, de Gaza
- Pour des sanc­tions immé­diates contre Israël jusqu’au respect du droit inter­na­tional
- Pour le soutien au gou­ver­nement d’entente nationale « 

*Agir Contre le Colo­nia­lisme Aujourd’hui (ACCA)

– Alliance for Freedom and Dignity (AFD)

– Alter­native Liber­taire (AL)

– Amé­ri­cains contre la guerre (AAW)

– Asso­ciation des Tra­vailleurs Magh­rébins de France (ATMF)

– Asso­ciation des Tuni­siens en France (ATF)

– Asso­ciation France Palestine Soli­darité (AFPS)

– Asso­ciation Nationale des Elus Com­mu­nistes et Répu­bli­cains (ANECR)

– Asso­ciation pour la Taxation des Tran­sac­tions finan­cières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC)

– Asso­ciation pour les Jume­lages entre les camps de réfugiés Pales­ti­niens et les villes Fran­çaises (AJPF)

– Asso­ciation Répu­bli­caine des Anciens Com­bat­tants (ARAC)

– Asso­ciation Uni­ver­si­taire pour le Respect du Droit Inter­na­tional en Palestine (AURDIP)

– Cam­pagne Civile Inter­na­tionale pour la Pro­tection du Peuple Pales­tinien (CCIPPP)

– Cedetim /​ IPAM

– Col­lectif des Musulmans de France (CMF)

– Col­lectif Faty Koumba

– Col­lectif inter­uni­ver­si­taire pour la coopé­ration avec les Uni­ver­sités Pales­ti­niennes (CICUP)

– Col­lectif Judéo-​​Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP)

– Comité de Vigi­lance pour une Paix Réelle au Proche-​​Orient (CVPR PO)

– Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-​​Orient du 5e arrt (CJPP5)

– Confé­dé­ration Générale du Travail (CGT)

– Confé­dé­ration pay­sanne

– Droit-​​Solidarité

– Ensemble

– Europe Eco­logie les Verts (EELV)

– Fédé­ration des Tuni­siens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR)

– Fédé­ration Syn­dicale Uni­taire (FSU)

– Gauche Uni­taire (GU)

– Géné­ration Palestine

– La Courneuve-​​Palestine

– Le Mou­vement de la Paix

– Les Alter­natifs

– Les Femmes en noir

– Ligue des Droits de l’Homme (LDH)

– Ligue Inter­na­tionale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section fran­çaise de la Women’s Inter­na­tional League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL)

– Mou­vement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP)

– Mou­vement Jeunes Com­mu­nistes de France (MJCF)

– Mou­vement Poli­tique d’Emancipation popu­laire (M’PEP)

– Orga­ni­sation de Femmes Egalité

– Nouveau Parti Anti­ca­pi­ta­liste (NPA)

– Parti Com­mu­niste des Ouvriers de France (PCOF)

– Parti Com­mu­niste Français (PCF)

– Parti de Gauche (PG)

– Par­ti­ci­pation et Spi­ri­tualité Musul­manes (PSM)

– Une Autre Voix Juive (UAVJ)

– Union des Tra­vailleurs Immigrés Tuni­siens (UTIT)

– Union Générale des Etu­diants de Palestine (GUPS-​​France)

– Union Juive Fran­çaise pour la Paix (UJFP)

– Union Nationale des Etu­diants de France (UNEF)

– Union syn­dicale Solidaires

https://​www​.facebook​.com/​p​a​g​e​s​/​C​o​l​l​e​c​t​i​f​-​N​a​t​i​o​n​a​l​-​P​a​i​x​-​J​u​s​t​e​-​D​u​r​a​b​l​e​-​P​a​l​e​s​t​i​n​e​/​3​4​2​1​9​4​6​1​9​2​6​2​2​6​7​ ?​f​r​ef=ts

 

http://www.france-palestine.org/Appel-a-rassemblement,23921

2014 année internationale de solidarité avec la Palestine … et demain à Nice France Palestine solidarité 06 vous donne rendez-vous sur la colline du Château

C’est demain : N’oubliez pas !!!!
2014 année internationale de solidarité avec la Palestine

samedi 28 juin et dimanche 29 juin, l’association 
France Palestine solidarité 06
 vous donne rendez-vous 
sur la colline du Château de Nice pour la traditionnelle : Fête du Château

Le rendez vous annuel incontournable de la solidarité de la fraternité, des luttes et des résistances ici et ailleurs
Comme toujours notre association tiendra un stand où vous pourrez
 vous

  • informer grâce à nos nouvelles brochures et  aux livres de notre « librairie »
  • signer nos pétitions, 
  • rencontrer des hommes et des femmes qui soutiennent la lutte du peuple palestinien, discuter, échanger avec elles et eux
  • connaître nos actions de solidarité et pourquoi pas vous engager, vous impliquer concrètement dans cette lutte 

Vous pourrez également rencontrer  Shlomo Sand, l’historien israélien, qui viendra dédicacer ses livres à notre stand ainsi qu’assister 

le samedi après midi à 16h30 au grand débat 

  • « Liberté des prisonniers palestiniens et réunification palestinienne »

En présence de Taoufik Tahani président de l’AFPS, de M. l’Ambassadeur de Palestine en France et de Pierre Barbencey, grand reporter à « l’Humanité »

  • Bien sûr, la restauration ne sera pas oubliée avec nos spécialités méditerranéennes comme l’assiette palestinienne*, la salade méchouia*, le thé à la menthe et aux  amandes grillées et les merveilleux gâteaux concoctés par Claudine le tout fait maison et avec passion

Et pour finir, Goûtez

  •  l’huile d’olive bio palestinienne

de cette année, nouvellement arrivée qui permet à des milliers de familles palestiniennes de vivre sur leur terre et de résister à l’occupation israélienne qui arrache et saccage les vies comme les arbres en Palestine
Acheter une telle huile n’est pas un acte de consommateur/trice dans un supermarché mais un acte de citoyen-ne conscient-e et déterminé-e à soutenir le peuple palestinien dans son droit à un Etat et à la terre de Palestine

Bref un rendez-vous à ne pas manquerorganisé par le parti communiste des Alpes Maritimes, le lieu de toutes les rencontres, de toutes les musiques de tous les débats et cela malgré une municipalité qui tente chaque année d’empêcher une telle fête et un maire qui est « fier d’être l’ami d’Israël »
Alors n’oubliez pas 28 et 29 juin :
La Fête du Château
* prix inchangés et tous nos plats sont faits à l’huile d’olive palestinienne

 

À bientôt sur la colline ! « 

 

Une fois de plus Israël hors la loi :  » Au mépris du droit international, les prisonniers palestiniens en danger de mort  » BASTA !! FREE PALESTINE

273361 Image 0

A lire en entier dans L’HUMANITE :
 » Près de 200 Palestiniens détenus par Israël sont en grève de la faim depuis quarante jours. Ils sont incarcérés sans jugement, au mépris du droit international. Leurs vies sont en grave danger.

L’un des moments forts vécus par la délégation d’élus français qui s’est rendue en Palestine du 29 mai au 1er juin  en hommage à Fernand Tuil fut leur participation au sit-in qui a lieu depuis plusieurs semaines devant la municipalité d’al-Bireh, en soutien aux prisonniers palestiniens en grève de la faim depuis quarante jours. Il y a là, sous une tente de toile blanche, des membres des familles de ces prisonniers dont la vie ne tient qu’à la décision du gouvernement d’Israël. Surtout des femmes dont les maris, les pères ou les fils sont parmi les grévistes. Les plus jeunes ont sur les genoux des petits enfants qui regardent avec étonnement ces maires, députés, sénateurs venus de France apporter leur solidarité à ces familles en détresse. Des portraits de prisonniers ornent la tente. Beaucoup sont jeunes, mais pas tous. Il y a par exemple le secrétaire général du Conseil national palestinien, un des neuf députés qui a passé en prison presque tout son temps depuis les élections de 2006. « Depuis trente-huit jours, dit son épouse, ils sont en grève totale, avec juste de l’eau et du sel pour tenir. Leur situation devient critique et près de la moitié sont déjà hospitalisés. Pourtant ils ne demandent qu’une seule chose : être jugés, car pour l’instant ils sont prisonniers administratifs, c’est-à-dire arrêtés sans qu’on leur dise pourquoi et détenus sans jugement. »

Une autre femme, désespérée, raconte que ses deux fils sont en prison et que l’un d’eux a dû être amputé et a perdu un œil. « Aidez-moi à le sauver, car j’ai déjà perdu mon troisième fils. » 
Le professeur Ahmed Katamesh, lui, en est sorti après huit ans. « C’est Kafka, dit-il. La détention est prolongée de six mois en six mois, sans savoir pourquoi. Vingt-sept membres de la Knesset israélienne ont demandé notre libération. En vain. »

Israël refuse de libérer Marwan Barghouti, dirigeant du Fatah

Patrick Le Hyaric, député européen et directeur de l’Humanité, souligne à quel point cette situation est injuste et contraire à la légalité internationale : « Nous allons, dit-il, interpeller nos gouvernements. Il faut que l’UE suspende son accord d’association 
avec Israël, comme le prévoit l’article 2 en cas de violation des droits humains. »

Au siège de la Campagne internationale pour la libération des prisonniers palestiniens, lancée l’an dernier depuis la cellule de Nelson Mandela à Robben Island, Fadwa, l’épouse de Marwan Barghouti, dirigeant du Fatah emprisonné depuis 2002 et devenu le Mandela palestinien, s’indigne : « Israël refuse de le libérer alors qu’il est un ardent partisan de la paix et que la réconciliation Hamas-Fatah lui doit beaucoup. »

Nabil Chaath, qui fut négociateur de l’OLP (dont il s’occupe des relations extérieures), souligne : « La question des prisonniers est si grave qu’elle est à l’origine du retard dans l’annonce du gouvernement d’union nationale, Israël et les États-Unis insistant pour qu’il n’y ait plus de ministre des Prisonniers. » Et de rappeler que « c’est le non-respect par Israël de son engagement, signé dès 1994, de libérer trente prisonniers politiques incarcérés avant les accords d’Oslo, qui a provoqué la rupture des négociations lancées en 2013 par John Kerry ». C’est dire l’importance du combat de ceux qui, dans les prisons d’Israël, mettent leur vie en jeu.  »

– See more at: http://www.humanite.fr/au-mepris-du-droit-international-les-prisonniers-palestiniens-en-danger-de-mort-542679#sthash.yPZm8Zn4.uqP3AXy3.dpuf

Engageons-nous pour la Palestine et participons nombreuses et nombreux aux prochains rendez-vous pour la Palestine !

  • « N’oublions pas que bientôt auront lieu les élections européennes.

France Palestine vous enverra les réponses des candidat-e-s concernant la Palestine et l’Europe 

  •  Ne nous abstenons pas !!!!!

EUROPÉENNES 2014 – L’UE, UN ACTEUR MAJEUR

CAMPAGNE D’INTERPELLATION DES CANDIDATS – mars 2014 / mai 2014

<arton3919-8bc6c.png>

Les élections européennes se dérouleront le 25 mai 2014. A cette occasion, la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine propose à ses membres un argumentaire pour interpeller les candidats autour de 3 sujets :

  • La coopération UE-Israël et les colonies ;
  • Les destructions d’infrastructures financées par l’UE ;
  • La levée du blocus de la Bande de Gaza et la continuité territoriale entre la bande de Gaza et la Cisjordanie.

Les parlementaires européens peuvent jouer un rôle important au sein de l’Union européenne pour le respect du droit international par Israël et la mise en place d’un Etat palestinien dans les frontières d’avant 1967 afin d’aboutir à une paix juste et durable entre Israël et la Palestine. Nous invitons les membres à mobiliser leurs groupes locaux pour agir collectivement dans leurs circonscriptions.

  • Rendez vous à la fin du mois d’avril pour le rassemblement pour la Palestine place Garibaldi (Nice) ou 
  • le dimanche 18 mai pour la semaine du commerce équitable place du Palais de Justice à Nice « 

Samedi 26 octobre 2013 à16h30 Place Garibaldi rendez vous mensuel pour la Palestine à l’appel du « Collectif pour une Paix juste et durable au Proche Orient »

bienvenue_en_palestine_anime_247x92

  •  » Soutien à nos camarades de la campagne BDS qui seront jugés le 30 octobre
  • Campagne pour l’eau et contre le blocus de Gaza
  • Campagne contre l’arrachage des oliviers par les colons israéliens  plus de 800 000  depuis 1967

Pour certains, samedi, c’est la coulée verte AFPS 06

  • pour d’autres 
  • c’est la saignée verte….. « 

http://www.france-palestine.org/+-AFPS-06-+