Archives pour la catégorie OIN Plaine du Var

OIN Plaine du Var – Ecovallée : Conseil Métropole NCA du 29 juin 2012 – Intervention de Mari-Luz NICAISE (EELV), Conseillère communautaire, Conseillère municipale sur la Délibération 18-2 « Arrêt du projet de PLU de La Gaude »

((/agora/images/Mluz_07-09.JPG))  » Le cas de ce PLU est particulier puisqu’il s’agit d’une 2ème version, celle de 2010 ayant été modifiée à la requête de la Métropole et à la suite d’avenants qui m’ont convaincue du parfait opportunisme de cette modification. La phase d’étude de faisabilité du projet de La Baronne a montré qu’il était indispensable d’adapter les documents d’urbanisme – PLU et POS – qui en l’état ne permettaient pas cet aménagement. C’est à mon avis l’essentielle raison de cette réfection du PLU.%%% Comme les deux versions du rapport de présentation, que j’ai tenu à comparer, totalisent à elles seules 500 pages, je retiendrai essentiellement 3 points qui me préoccupent particulièrement, avec de nombreux gaudoises et gaudois, que j’ai rencontrés lors de débats sur l’OIN : le logement et donc les modifications de COS, les circulations automobiles et en mode doux et surtout le sort fait aux terres agricoles, avec une mention particulière pour La Baronne. __LE LOGEMENT SOCIAL__ : ils sont prévus en nombre insuffisant mais surtout leur localisation ne respecte pas un minimum de mixité territoriale. Tous les logements prévus se situent aux Nertières, aux Ambronnets et surtout à La Baronne. Aucun n’est projeté dans le village. C’est franchement La Gaude du haut et La Gaude du bas, comme dans tout le département d’ailleurs. __LES DEPLACEMENTS PIETONS ET CYCLISTES__ : ils sont évoqués en termes très vagues, alors que, ne serait ce que pour les écoliers, et pour les collégiens et lycéens privés d’arrêts de bus proches, ces déplacements sont obligatoires et quotidiens, parfois de nuit. Ils s’effectuent dans des conditions dangereuses. Et les cyclistes ne sont pas mieux lotis. C’est comme à Nice, peindre la route en vert ne la transforme pas en piste cyclable. Le PLU est en retrait par rapport au PADD alors qu’il devrait s’y conformer. Il faudrait impérativement que ce PLU étudie un plan de déplacement cycliste et piéton cohérent et réserve des emplacements viaires ad hoc sur tout le territoire de là commune, comme les 2 (et seulement 2) créés sur les chemins Bérenguier et Garbiès. __LES TERRES AGRICOLES__ :
Continue reading

A lire sur ECOLO NICE EST :  » COMMUNIQUÉ DE PRESSE EELV :  » Christian Estrosi se « refuse à tout bétonnage sur les terres agricoles de la Plaine du Var » ! Vraiment ? De qui se moque-t-on ?  » « 

((/agora/images/EELV logo définitif – copie.jpg))  » Le PLU de Saint-Laurent du Var, ce sont de nouvelles terres fertiles sacrifiées sur l’autel des projets de l’OIN Plaine du Var : 40% de surfaces agricoles en moins, et quasiment 60% pour la partie située dans la plaine alluviale ! L’urbanisation du secteur des Iscles, une nouvelle entorse à la DTA, un pied de nez à l’éco-vallée ! > Les élus écologistes dénoncent le sacrifice de nouvelles terres agricoles dans la Plaine du Var et demandent leur sanctuarisation et leur reconquête dans le cadre d’un projet agricole global à l’échelle de la Plaine > La Région PACA donne un avis défavorable au PLU > L’autorité environnementale recommande de surseoir à toute modification de zonage sur ce secteur > La CDCEA* 06 s’est réunie le 13 mars 2012 et a émis un avis réservé *Commission départementale de la consommation des espaces agricoles. Sur le territoire de l’OIN Plaine du Var, malgré les déclarations des acteurs politiques locaux –au premier rang desquels Christian Estrosi dans une interview de Nice Matin ce 5 juin où il déclare « se refuser à tout bétonnage sur les terres agricoles de la Plaine du Var afin de protéger l’environnement »- et les objectifs affichés d’une prétendue « Eco-vallée » porteuse d’un nouveau modèle de développement et respectueuse des terres agricoles, celles-ci continuent de disparaître. Devant l’imminence d’une crise généralisée sociale, écologique, financière, les écologistes défendent l’idée que « pas un mètre carré de terre fertile ne soit perdu ».  » Annabelle JAEGER, Conseillère régionale EELV Provence-Alpes-Côte d’Azur%%% Mari-Luz NICAISE, Conseillère municipale EELV à Nice André ASCHIERI, Maire EELV de Mouans Sartoux, Candidat aux Législatives 2ème circonscription des A.M. « 

Journée citoyenne sue l’OIN de la Vallée du Var du 6 janvier 2012 : résumé et décisions – Articles de Jean Yves PETIT, Vice Président du Conseil Régional (EELV) « OIN de la plaine du Var: « Ego » ou « Eco » vallée ? » et de

((/images/Nice Matin OIN 6 janv 2012.jpg))%%% ((/images/OIN 6 janvier 2012 La Gaude.jpg)) __Une douzaine d’élus EELV à différents échelon ( Europe, région, communes ) ont passé une journée d’étude sur l’OIN, dans la métropole niçoise, à l’écoute des associations, des chefs d’entreprise et des citoyens. La démocratie telle que nous la concevons !__ Sur le site de __[JEAN YVES PETIT|http://jeanyvespetit.over-blog.com/categorie-12217450.html|fr]__ Vice Président du Conseil Régional ( Europe Ecologie Les Verts ) :  » __OIN de la plaine du Var: « Ego » ou « Eco » vallée ?__ La question mérite d’être posée lorsque ce projet reste entre les mains du maire de Nice, C. Estrosi et du Président du conseil général du 06, E. Ciotti, figures nationales de l’UMP… et lorsque le directeur de l’établissement public de l’OIN (opération d’intérêt national), qui relève donc de l’Etat, refuse, au dernier moment, de recevoir une députée européenne, deux vices président du conseil régional et des conseillers régionaux … et lorsque le Préfet des Alpes Maritimes n’est autre que l’ancien directeur de cabinet de C. Estrosi … __Il est vraiment temps de donner un autre visage à la politique et pousser vers la sortie les représentants de l’UMP lors des élections prévues en 2012__ … __De quelle OIN (opération d’intérêt national) voulons-nous ?__ – Oui à une « Eco »-vallée, – Non à une Opération nationale qui se résume à 4 opérations d’aménagement, tout HQE soient-elles! – Non à une Opération nationale où les partenaires et les citoyens sont privés de débat ! 1/ __Pour une éco-vallée qui se construise en véritable partenariat : avec la Région mais aussi et surtout avec les citoyens !__
Continue reading

Plaine du Var – Communiqué de presse d’Annabelle JAEGER, conseillère régionale EELV : « Oui à une Eco-vallée, non à une Opération nationale qui se résume à 4 opérations d’aménagement, tout HQE soient elles ! »

 » Hier le Conseil d’administration de l’Etablissement Public d’Aménagement de la Plaine du Var a voté un projet de territoire et un protocole financier visant à engager les collectivités partenaires pour les 15 prochaines années, dont voici les montants : Montant du versement annuel sur les 14 premières années (k€) sur la 15ème année (k€)%%% Etat ……………………………………………1 453……………………………1 145 %%% NCA………………………………………………318………………………………251 %%% Ville de Nice……………………………………..-………………………………….- %%% Conseil Régional PACA………………………..726………………………………573 %%% CG 06……………………………………………182………………………………144 %%% Total ………………………………………….2 680……………………………2 113 %%% Extrait du Protocole financier. Ces montants correspondent à la réalisation des 4 opérations d’Aménagement : Grand Arenas-Pôle multimodal, Nice-Méridia, La Baronne-Lingostière, et Saint-Martin du Var. Voilà le cœur du projet de territoire tel que résumé par les chiffres. 4 opérations d’aménagement : un centre d’exposition de 80000 m², un nouveau quartier d’affaire de 370 000 m², un pôle agroalimentaire –déconnecté à jamais du fer, un éco-quartier… Pas un sous pour le projet agricole, pour organiser les déplacements à l’échelle de la Plaine, pour la restauration des continuités écologique, pour l’écologie industrielle…
Continue reading

« Projet «Ecovallée Plaine du Var»: la consultation publique n’est pas facultative » communiqué du regroupement d’assos autour du GIRMaralpin, de Région Verte, de l’URVN-FNE PACA, et de France Nature Environnement

Communiqué de presse  » Depuis le décret de création du 7 mars 2008, l’Opération d’Intérêt National « Ecovallée Plaine du Var » avance dans la plus grande opacité. Pourtant, il s’agit sans doute du dernier grand projet d’aménagement des Alpes Maritimes engageant la collectivité et les citoyens sur les 30 prochaines années. L’investissement annoncé est de 2.5 milliards d’euros et doit permettre le développement de logements, de commerces, d’équipements de loisirs, d’infrastructures de transports…sur près de 450 hectares. Et tout cela sans débat public ? Il paraît impensable de développer de tels projets sans consulter la population. L’avis du public ne doit pas être considéré comme un frein mais au contraire comme un moteur des décisions publiques. Les citoyens, habitants d’un territoire, doivent pouvoir s’exprimer à propos des projets d’aménagement de leur lieu de vie et de travail. Pourquoi craindre l’avis des habitants d’un territoire ? Pourquoi chercher à construire l’avenir contre eux plutôt qu’avec eux ? La participation du public à l’élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l’environnement est inscrite à l’article 7 de la charte de l’environnement, désormais adossée à la constitution. Voilà pourquoi de nombreuses associations locales* se sont regroupées autour du GIRMaralpin, de l’association Région Verte, de l’URVN-FNE PACA, et de France Nature Environnement pour saisir la Commission Nationale du Débat Public afin que, rapidement, un véritable débat public puisse commencer autour du projet « Ecovallée Plaine du Var ».  » * AAR, ACL, ADEN, ADEAR 06, ADEV, ADSPV, CEEP, CP 06, CQCVLL, GADSECA, GIR Maralpin, L’ELAN, LPO Paca, MNLE Paca, PDCPV, TERRE BLEUE, TGV Développement, UNALCI, URVN Paca, V.I.E. de l’Eau FNE : Fédération française des associations de protection de la nature et de l’environnement  Reconnue d’utilité publique depuis 1976 www.fne.asso.fr

Communiqué de presse d’Annabelle JAEGER conseillère régionale Europe Ecologie Les Verts sur la Plaine du Var et l’OIN : « Arrêtons de jouer les apprentis sorciers avec le Var et les habitants de ses rives ! »

((/agora/images/Annabelle Jaeger J.jpg)) Annabelle JAEGER siège au CA de l’EPA Plaine du Var  » « Arrêtons de jouer les apprentis sorciers avec le Var et les habitants de ses rives ! » Au regard des intempéries du week-end et des débordements du Fleuve Var, EELV 06 demande à l’EPA un projet de territoire respectueux du Fleuve Var… et des habitants de la Plaine. – Et s’il était temps de regarder plus sérieusement les propositions faites par l’équipe West 8 à l’EPA visant à redonner sa place au fleuve Var ? West 8, agence d’urbanisme hollandaise, a travaillé en 2011 pour l’EPA dans le cadre des Etudes de définition. Ses conclusions, présentées le 26 septembre dernier lors de l’ouverture de la « Consultation » OIN Plaine du Var, visent à aménager la Plaine à la lecture du risque des crues du Fleuve, en lui redonnant de l’espace à travers des espaces supplémentaires de mobilité en cas de fortes crues.%%% Si les esprits ne sont pas encore prêts pour une telle remise en cause de dizaines d’années d’aménagement dont nous payons aujourd’hui les frais, sont-ils prêts à ne pas empirer la situation ?? – Le Plan de Prévention du Risque Inondation (PPRI) Basse Vallée du Var : des solutions à court terme, inefficaces et couteuses pour le contribuable Les phénomènes du week démontrent les limites de la gestion du Fleuve :%%% – les digues peinent à contenir un débit de « seulement » 1000 m3 et les inondations de cap 3000, des routes prouvent que la gestion actuelle du Fleuve atteind rapidement ses limites;%%% – la digue de Puget théniers a cédé démontrant, s’il était nécessaire, qu’elles ne sont pas invincibles ;%%% – l’information sur les risques pour la population a manqué alors que la connaissance des risques et la transmission de l’information est au cœur d’une politique d’aménagement responsable autour d’un fleuve.%%% Au final, les travaux effectués sur le Fleuve Var ont compliqué la situation et aggravé les choses. Plutôt que d’endiguer, redonner sa place au fleuve et faire le choix d’aménagement compatibles avec les risques d’inondation. Le PPRI a acté des solutions à court terme dans le seul but de récupérer des terres fertiles afin de construire et de démarrer les aménagements de l’OIN. Les digues prévues ne le sont pas pour un contenir un fleuve torrentiel comme le Var et il faut se rappeler que le SAGE dit explicitement que les endiguements ne garantissent pas les zones devenues bleues d’inondations futures. A long terme ce n’est tout simplement pas efficace. Il faut préserver un lit majeur plus vaste pour que l’eau s’étale en cas de crue. Le coût de cette domestication supposée pour le contribuable est financièrement énorme. En particulier dans le contexte du changement climatique, EELV 06 dénonce l’irresponsabilité de ces politiques à court terme. Les prix sont déjà à payer par le contribuable pour construire et reconstruire les digues, espérons que les dégâts ne seront que matériels…%%% Les écologistes soulignent inlassablement le fait que les risques d’inondations sont insuffisamment pris en compte dans le cadre de l’OIN et autre aménagements de la Plaine, de même que ceux concernant les nappes phréatiques ainsi que toutes les incohérences d’aménagement (déplacements logements, absence de plan d’ensemble, …). EELV tire la sonnette d’alarme en disant à la direction de l’EPA qu’il est encore temps de réfléchir au projet de territoire pour prendre en compte l’ensemble de ces risques pour un aménagement durable du territoire. Une fois encore, EELV demande une véritable concertation démocratique, seule à même d’atténuer la majorité des gros risques inhérents à l’opération Plaine du Var.  » Contact :%%% Annabelle JAEGER, conseillère régionale`%%% Mél : ajaeger@regionpaca.fr ((/agora/images/EELV logo définitif – copie.jpg))

OIN Vallée du Var : la large concertation réclamée s’impose après un simulacre de démocratie ! – Et un article de Nice Matin :  » Débat sur l’Eco Vallée, fin du pemier round « 

((/images/OIN EcoVallee Debats Art NM 11 oct 2011 verso PHOTO.jpg)) Christian Tordo, président de l’Opération d’intérêt national (OIN) et adjoint au maire de Nice, a ouvert hier soir au parc Phœnix, la réunion de restitution des ateliers d’acteurs, au sujet du projet de territoire de l’Eco-Vallée.%%% À Nice lundi soir, pendant près de trois heures, les acteurs de la concertation sur l’aménagement de la plaine du Var, dans le cadre de l’OIN, ont dressé la synthèse de très riches échanges ((/images/OIN EcoVallee Debats Art NM 11 oct 2011 verso.jpg)) L’article à lire en entier dans __[NICE MATIN|http://www.nicematin.com/article/cagnes-sur-mer/debat-sur-leco-vallee-fin-du-premier-round|fr]__ Un extrait :  » « __Oui, mais c’est dommage qu’on ne débatte pas des projets déjà lancés», lâche, en aparté, Annabelle JAEGER, élue verte à la Région.__%%% La concertation officielle et finie. Certainement pas le débat citoyen …  » La concertation s’impose en effet comme l’ont rappelé notamment trois de nos élus lors de la conférence de presse de ce lundi, Annabelle JAEGER, Conseillère Régionale EELV, Mari-Luz NICAISE, Conseillère Municipale EELV de Nice et André ASCHIERI Vice Président du Conseil Régional et Maire de Mouans Sartoux.%%% Et les opposants à ce mauvais projet, appartenant à différentes associations dont le __[Collectif OIN Plaine du Var|http://collectif-oin-plaineduvar.over-blog.com/|fr]__, étaient nombreux dedans et dehors ! %%% Non, l’agriculture n’est pas une option facultative ou marginale. Nous avons déjà commis l’erreur de donner notre fabrication industrielle à la Chine, entre autres, y compris les fabrications primaires innovantes, ce qui a été beaucoup plus grave. %%% De même, la Chine est passée première pour les panneaux solaires. Allons-nous faire de même pour les productions agricoles qui commencent à arriver de Chine ? %%% A Nice nous devons dire NON et protéger nos riches hectares cultivables et même les reconquérir dans la Plaine du Var ! Basta !%%% Et ce n’est pas seulement un problèmes d’agriculteurs comme notre duo d’édiles du 06 voudrait nous le faire croire, mais un problème de future sécurité alimentaire qui nous concerne tous à Nice et dans les Alpes Maritimes. Vous pouvez aussi (re)lire mon article du 22/09/2011 ( qui rappelle aussi celui du 16/03/2011 ) dont voici le début :  » Vallée du Var : Lancement du Projet de territoire Eco-Vallée et présentation du processus de concertation … il serait temps !!  » On avance au pas de charge, des projets sonr déjà actés et sur les rails, on trie de façon inadmissible, et en préparant des conflits d’intérêt futur, les participants aux ateliers de cette pseudo-concertation, on impose ses vues et on sort du chapeau ( un lapin ? même pas ! ) … un projet inachevé, sans vision globale et dont la vocation agricole et nourricière de notre Plaine du Var ressortira définitivement stérilisée, goudronnée, bétonnée dans ses moindres recoins !! %%% __Déjà qu’entre 1990 et 2009, on est passé de 435 ha à 210, il faut arrêter le massacre. Rappelons que tout les 7 ans l’équivalent d’un département en terre agricole disparaît en France !!__ %%% Et cette partie du département sera défigurée à jamais si la folie des hommes aboutit. Concertation vous avez dit ?? Eco Vallée quès aco ? Un attrape couillon et un attrape sous pour une infime minorité qui avance masquée dans l’opacité et l’obscurité. Ecœurant ! Soyons nombreux pour dire NON à ce projet anti niçois et même pas d’intérêt national ! La démocratie doit reprendre ses droits bien vite. Pour rappel, un passage d’un de mes articles du 16 mars 2011 sur le sujet :  » L’OIN m’apparaît comme une idée creuse et masquée, là où il faudrait un projet construit, cohérent et porteur d’avenir sur ce site majeur de notre département. Et pas une « Opération » juteuse pour quelques uns, surtout dans le privé, au niveau des quelques grosses entreprises qui trustent les marchés locaux et qui seront abreuvées d’argent public ( le nôtre ! ). Et sur le terme Intérêt National, je veux bien que cela soit bon pour le National, mais ce qui m’intéresse, c’est que cela soit SURTOUT excellent pour l’échelon LOCAL en priorité. Et ce subterfuge « National » nous dépossède aussi de notre pouvoir de décision local sur NOS terres. Et est prétexte au manque total de démocratie que nous contestons aussi. Je rappelle au passage un des principes que je défends : __Vivre, travailler et DÉCIDER au pays !__ « 

COMMUNIQUE DE PRESSE EELV 06 sur l’OIN ( Opération d’Intérêt National ) ou  » Projet de territoire de l’Eco-Vallée  » projet qui va faire disparaître un peu plus nos terres agricoles nissardes

__Je rappelle qu’entre 1990 et 2009, on est passé de 435 ha à 210, il faut arrêter le massacre. Rappelons que tout les 7 ans l’équivalent d’un département en terre agricole disparaît en France !! Et notre département y participe grandement__ %%% Communiqué du jeudi 22 septembre 2011  » A la veille du lancement de la consultation « Projet de territoire de l’Eco-Vallée », le Collectif Pays niçois Europe-Ecologie-Les Verts dénonce la mascarade que constitue la concertation proposée et demande la suspension des opérations d’aménagement en cours. Si EELV demande, depuis le lancement de l’opération en 2008, une concertation démocratique sur l’OIN Plaine du Var, pour co-construire avec l’ensemble des acteurs et les citoyens un projet de territoire, il pointe du doigt les incohérences de la proposition et de son calendrier alors que les opérations d’aménagement sont en cours. * Définir un projet de territoire : ENFIN ! mais où est la cohérence ? Quelle logique dans le déroulé des phases d’élaboration de l’O.I.N. ? Les opérations d’aménagement se déclinent dans la Plaine sans une approche ni une vision globales, ou pour le dire avec les mots de la lettre de mission du Directeur général de l’EPA (27 sept. 2010) sans « un projet de territoire structuré et ambitieux ». 3 ans après la création de l’O.I.N. et malgré de nombreuses études réalisées par l’E.P.A., nous ne disposons d’aucun document synthétique à l’échelle du territoire de l’O.I.N. comme la carte de la desserte des transports, la gestion des ressources et des déchets, mais également une vision d’ensemble des potentiels de créations d’emploi et des logements qui les accompagnent, du schéma de déplacement domicile-travail d’un pôle à l’autre, etc. On fait tout à l’envers ! Les opérations devraient décliner une stratégie et non l’inverse, comme l’indique cette même lettre de l’Etat « faire entrer les principes stratégiques qui auront été définis et partagés par les acteurs dans une phase opérationnelle ». Le Collectif pays niçois EELV dénonce une absence flagrante et préoccupante d’un projet global et demande la suspension des opérations en cours tant que ce projet n’est pas défini. * Cesser les « coups partis » L’opération consiste actuellement en une série d’opérations isolées, décidées par C. Estrosi, toutes moins « durables » les unes que les autres: de Nice Méridia au déplacement du M.I.N. À La Baronne en passant par le Grand Stade et la voie de 40 mètres nous allons assister à une saignée de béton dans la vallée la plus fertile de la région. Cela ne s’inscrit pas dans un projet global et ne répond en aucun cas à des objectifs écologiques! Il est urgent de suspendre ces projets pour les inscrire dans un projet global qui reste à définir. * Définir un projet de territoire en une semaine et sur invitation ? EELV dénonce l’imposture. Devrions-nous être rassurés par l’objet de la consultation proposée par l’EPA: « définir ensemble un projet de territoire » ? De qui se moque-t-on ? – Ensemble? Une concertation publique peut-elle décemment s’organiser sur invitation alors qu’elle devrait s’adresser à tous les citoyens ? – En une semaine, au travers de 3 ateliers ? Est-ce là une manière raisonnable de construire un projet qui s’invente sur 30 ans? – Avec des documents de travail non partagés en amont ? Est-ce bien sérieux ? – Enfin, quelle sera la liberté de parole des participants dès lors que Mr Estrosi déclare dans 20 minutes, édition du 16/09/2011 que « Les propositions constructives pourront être retenues, les négatives seront écartées ». Le Collectif pays niçois EELV dénonce une mascarade de concertation publique et demande l’organisation de véritables Etats généraux de l’OIN Plaine du Var. Pour porter des propositions constructives et écologiques, et malgré ces nombreuses incohérences, Annabelle Jaeger, représentant la Région PACA au sein de l’Etablissement Public d’Aménagement de l’OIN Plaine du Var, participera à la consultation et organisera un point presse en fin de consultation avec d’autres membres du Collectif Pays niçois EELV. « 

Vallée du Var : Lancement du Projet de territoire Eco-Vallée et présentation du processus de concertation … il serait temps !!

On avance au pas de charge, des projets sonr déjà actés et sur les rails, on trie de façon inadmissible, et en préparant des conflits d’intérêt futur, les participants aux ateliers de cette pseudo-concertation, on impose ses vues et on sort du chapeau ( un lapin ? même pas ! ) … un projet inachevé, sans vision globale et dont la vocation agricole et nourricière de notre Plaine du Var ressortira définitivement stérilisée, goudronnée, bétonnée dans ses moindres recoins !! %%% __Déjà qu’entre 1990 et 2009, on est passé de 435 ha à 210, il faut arrêter le massacre. Rappelons que tout les 7 ans l’équivalent d’un département en terre agricole disparaît en France !!__ %% Et cette partie du département sera défigurée à jamais si la folie des hommes aboutit. Concertation vous avez dit ?? Eco Vallée quès aco ? Un attrape couillon et un attrape sous pour une infime minorité qui avance masquée dans l’opacité et l’obscurité. Ecœurant ! Soyons nombreux pour dire NON à ce projet anti niçois et même pas d’intérêt national ! La démocratie doit reprendre ses droits bien vite. Pour rappel, un passage d’un de mes articles du 16 mars 2011 sur le sujet :  » L’OIN m’apparaît comme une idée creuse et masquée, là où il faudrait un projet construit, cohérent et porteur d’avenir sur ce site majeur de notre département. Et pas une « Opération » juteuse pour quelques uns, surtout dans le privé, au niveau des quelques grosses entreprises qui trustent les marchés locaux et qui seront abreuvées d’argent public ( le nôtre ! ). Et sur le terme Intérêt National, je veux bien que cela soit bon pour le National, mais ce qui m’intéresse, c’est que cela soit SURTOUT excellent pour l’échelon LOCAL en priorité. Et ce subterfuge « National » nous dépossède aussi de notre pouvoir de décision local sur NOS terres. Et est prétexte au manque total de démocratie que nous contestons aussi. Je rappelle au passage un des principes que je défends : __Vivre, travailler et DÉCIDER au pays !__  » ((/images/OIN Concertation.jpg))

Conférence de presse d’Annabelle Jaeger, Conseillère régionale Europe Ecologie les Verts, Membre du CA de l’EPA (Etablissement Public d’Aménagement) : A quand des États généraux de l’O.I.N. de la Plaine du Var ?

((/agora/images/Annabelle Jaeger J.jpg)) Nous travaillons sur un projet alternatif pour notre Plaine du Var qui à mon sens doit : – imposer l’idée de la défense de l’intérêt REGIONAL, permettant de travailler et décider au pays notamment,%%% – développer la démocratie locale, avec un référendum d’initiative populaire et des Etats généraux de l’OIN par exemple, %%% – aborder la thématique des transports dans l’optique d’un véritable développement durable ( train, tram, pistes cyclables paysagées et sécurisées … ),%%% – respecter la biodiversité exceptionnelle, et la qualité et la pérennité des paysages,%%% – protéger le bien vital de cette zone, l’eau ( Var ),%%% – implanter durablement l’économie verte dans le 06, ( Recherche et Développement dans les énergies renouvelables entre autres ) avec création d’un Comité de pilotage chargé de surveiller l’intégration de cette économie dans l’ensemble des structures départementales,%%% – et surtout conserver sa finalité agricole et nourricière en développant véritablement l’agriculture biologique pour tendre vers la satisfaction des besoins locaux grandissants ( consommer local ).%%% Voici le communiqué de presse d’Annabelle qui fait parfaitement le tour de la question. « Un centre d’exposition de 80000 m², un nouveau quartier d’affaire de 370 000 m², la création de 10000 emplois… ». Tout est à prendre tel quel dans l’Eco-vallée. Sans discussion, sans explication, sans concertation. Comme le remarque l’association Les Perdigones,__ il y a des grands absents dans ce projet : les populations, jamais concertées ; la nature, qui n’est pas évoquée au niveau de la richesse exceptionnelle de ce lieu, et surtout le fleuve Var__ (car n’en doutons pas, comme l’ont proclamé responsables de l’Etat et élus locaux, le fleuve va certainement devenir « dés inondable » et donc constructible…) Pour que l’OIN soit l’affaire de tous les citoyens et pas seulement de certains élus ou experts. Elus, associations, citoyens s’impatientent et comptent « les coups partis » : grand stade, déplacement du MIN, opérations d’aménagement, etc. A leurs côtés les élus EELV dénoncent le __manque de concertation à chacune des étapes du processus__. Outre les maires, les forces vives du territoire : les entreprises, les syndicats de salariés, les associations, les acteurs de la formation et socioprofessionnels, ne sont pas associés à l’élaboration des projets de l’OIN. Sans parler des citoyens qui sont purement et simplement écartés du processus d’aménagement de « leur territoire ». Il est urgent que les citoyens soient consultés.
Continue reading