Archives du mot-clé EELV

5 bonnes raisons de voter Benoit Hamon et de casser la machine à désespérer #Hamon2017

1764dd52-e662-11e6-8380-208285d4f51a_original

https://ess.hypotheses.org/548

« Depuis 8 mois maintenant, je fais la campagne de Benoit Hamon. Et je suis las des sondages qui jour après jour réduisent l’élection présidentielle à une course de petits chevaux.

Benoit Hamon est le vote utile pour faire avancer mes idées, le vote utile pour les classes populaires et moyennes, le vote utile pour casser la machine à désespérer et se projeter vers un futur désirable.

  • 1) Le revenu universel pour transformer la société

Confrontés à un système de protection sociale qui ne fédère plus, beaucoup prônent pour son démantèlement, quelques uns pour un statu quo défensif, très peu pour sa consolidation. Analysant les mutations du salariat dues à l’automatisation, Benoît Hamon refuse d’acter la libéralisation du marché du travail de la loi El Khmori et des ordonnances Macron. Il est au contraire offensif et promeut la création d’un revenu universel d’existence qui garantisse à chacun le droit à une vie digne et autonome. C’est un nouveau pilier ajouté au programme du Conseil national de la Résistance. En l’articulant à la Sécurité sociale, à la réforme fiscale (fusion IR/CSG, fiscalité du patrimoine) à une réduction du temps de travail, à une reconnaissance de toutes les formes d’engagement (syndicalisme, associations, politique, etc.), à un droit universel à la formation tout au long de la vie et à la création de nombreux emplois (transition énergétique, transition agricole, économie sociale et solidaire, etc.) il défend une société du plein emploi et de la pluri-activité.

  • 2) Une vie épanouie dans tous les territoires

Conscient de la polarisation territoriale et du sentiment légitime d’abandon de populations reléguées, Benoit Hamon fait de la République des territoires l’une de ses priorités. C’est pourquoi il propose une « garantie service public » universelle en assurant à tous un panier de services publics à proximité, la création de 1 500 Maisons de santé, l’arrêt des baisses de dotation aux collectivités territoriales, la consolidation du maillage des transports et la relance d’un mouvement ambitieux d’aménagement du territoire avec un fonds dédié à la revitalisation des centres-bours et des centres-villes. Aucun territoire ne sera donc oublié et, parce que les services publics sont le patrimoine de ceux qui n’en sont pas, il veut également un grand plan pour l’hôpital, la création d’un service public de la petite enfance, le recrutement de 40 000 enseignants pour l’école, le développement des logements sociaux, une meilleure prise en charge des personnes âgées et/ou en situation de handicap et un renforcement du soutien aux mouvements associatifs et au secteur culturel.

  • 3) L’écologie est une question sociale

Dans la plupart des programmes, les candidats ajoutent un supplément écologique comme on se donne un supplément d’âme, dans le but de siphonner des voix aux Verts. Chez Benoît Hamon, l’écologie n’est pas un simple additif, elle occupe une position matricielle. Ce que traduisent le ralliement de Yannick Jadot et l’absence de candidature verte à l’élection présidentielle pour la première fois depuis 1974. Considérant que les problèmes environnementaux impactent d’abord les classes populaires, il définit un véritable écosocialisme. conteste les accords internationaux de libre-échange et défend la transition énergétique, un plan national zéro déchet, le développement du bio, de l’agroécologie et de l’autonomie alimentaire, ainsi que la sanctuarisation des biens communs (air, eau, sols). L’antiproductivisme de Benoît Hamon s’appuie de la sorte sur la perte de la foi en la croissance et l’essor des valeurs post-matérialistes préférant une société du bien vivre à une société de consommation.

  • 4) La VIe République pour sauver la démocratie

À l’heure où la République est malade, piégée par les affaires, partagée entre l’abstention et le vote d’extrême droite, double conséquence d’un sentiment d’impuissance démocratique, Benoît Hamon veut démocratiser la politique. Il propose d’en rénover le fonctionnement, en redonnant du pouvoir au Parlement face à l’exécutif avec une forte limitation de l’article 49-3 et des ordonnances, un nouveau rôle de garant de l’équilibre des pouvoirs du Président de la République élu pour un septennat unique, mais aussi une plus forte représentativité politique en interdisant le cumul des mandats dans le temps, en reconnaissant le vote blanc et en introduisant une dose de proportionnelle dans l’élection des députés. Il entend également renforcer le pluralisme dans l’espace public avec une loi anti-concentration pour les médias et renforcer la capacité d’initiative des citoyens, qui pourront participer à l’élaboration de la loi et à la répartition du budget et soumettre des propositions de loi. Ce qu’il a prouvé par l’exemple à travers la mise en place de son conseil citoyen et son écoute quotidienne du « coeur battant de la France ».

  • 5) L’Europe n’est pas l’ennemi

Benoit Hamon ne cède ni à la soumission ni à l’insoumission vis-à-vis de l’Europe. Il veut une négociation sincère et loyale pour sortir de l’austérité et relancer le projet européen. Il proposera aux États membres un traité de démocratisation de la gouvernance de la zone euro prévoyant la mise en place d’une assemblée démocratique représentative chargée de débattre du budget européen et de l’harmonisation fiscale et sociale. Il sera aussi à l’initiative d’un grand plan d’investissement de 1 000 milliards d’euros pour la transition écologique et économique avec la création d’une Europe de l’énergie. Ni Europe allemande, ni Europe française, mais une Europe qui, dans sa diversité, porte un projet commun. Et quoi de plus ambitieux que de relever ensemble le défi du XXIe siècle, celui de l’écologie ?

Entre une gauche qui renonce à gouverner pour rester de gauche et une gauche qui renonce à être de gauche pour gouverner, Benoit Hamon porte un réformisme de transformation qui pense le monde, non tel qu’il fut, mais tel qu’il vient. En se faisant le défricheur des possibles pour infléchir l’orientation de l’histoire, il redonne ses lettres de noblesse à la politique. Le 23 avril, je voterai POUR, je voterai Benoit Hamon. »

Réflexion sur deux mandats de 3 ans de Conseiller Fédéral EELV ( Parlement du parti ) qui s’achèvent et sur l’état démocratique de la France – Dr André Minetto

Voilà, 2 mandats de 3 ans de Conseiller Fédéral EELV qui s’achèvent. J’ai été heureux d’apporter ma pierre à l’édification de l’écologie au sens très large sur le plan national et international et d’être un membre de notre Parlement interne.
Je remercie toutes celles et tous ceux qui m’ont permis d’être Conseiller fédéral pendant six ans. J’ai essayé d’être consensuel et d’éviter aigreur et critiques inutiles ou malsaines. Et j’ai informé régulièrement du travail fourni par nos votes et actions nationales, dès que cela était possible.

Je reste membre des Commissions Nationales suivantes :
– Santé
– Transnationale ( Géopolitique, Relations internationales … )

A noter qu’EELV est certainement le parti le plus démocratique du paysage politique français, parmi les partis ayant des élu-e-s, donc des responsabilités …et des tentations fortes.
Cette « excès » de démocratie entraine parfois des dérives, mais passagères et pas trop invalidantes sur la durée. Mais bon, nous sommes en France, archaïque pour certains domaines et avec des pratiques politiques qui feraient hurler et sévir les pays véritablement démocratiques !! Oui, oui, il en existe dans le Nord de l’Europe notamment .. Islande …etc.
Et c’est pire en région parisienne et en PACA !!

Pour revenir à EELV, nos débats internes oraux ou écrits, sont toujours horizontaux et le dialogue est constant entre toutes, tous, adhérent-e-s et coopérat-rices-eurs de base, Conseiller-e-s fédérales-aux et autres responsables, élu-e-s divers et varié-e-s … à part de très rares exceptions qui se remarquent très vite 🙂

Mais certains sont partis … alors.
Sur ces départs, justement, cela m’a fait faire un parallèle entre la création du Nouveau Centre – UDI par Sarkozy pour affaiblir le MoDem et la création de l’UDE par Hollande, ou leur équipe à ces deux là.
Pas du tout démocratique ce petit jeu morbide de tenter de détruire des partis politiques qui ne vous suivent pas dans votre délire de folie égocentrique et présidentialiste.
Mais bon là, pour Hollande, c’est toujours le travers français et le délire de l’Homme providentiel qui sauverait la France ( en 2017 ) et l’attractivité matérielle et de pouvoir du poste de monarque qui se voudrait tout puissant 🙁

« Loi Travail Non au 49-3 oui à la motion de censure  » Communiqué EELV ( Europe Ecologie Les Verts ):

Nous avons une situation politique grave où la démagogie et le mensonge l’emporte ! Nous l’avons vu au Royaume Uni où ceux qui défendaient le Brexit se défilent maintenant qu’ils ont poussé une majorité de la population à le voter. Triste ce début de siècle ou une classe politique majoritairement préoccupée par son unique maintien en place coûte que coûte la pousse à surfer sur la haine, le rejet et la stigmatisation d’une partie de la population, en nous montant les uns contre les autres : des apprentis sorciers qui rappellent ceux de la fin du XIXème siècle et de la première moitié du XXème. Un sursaut s’impose avant un nouveau chaos possible !!
Et voici l’excellent communiqué :
 » Comme en mai, Europe Écologie Les Verts dénonce l’utilisation par le Premier ministre de l’article 49-3 de la Constitution qui permet au gouvernement de passer en force.
 
Comme en mai, ce déni de démocratie est un aveu de faiblesse : le gouvernement n’a pas de majorité pour faire adopter un texte qui menace la vie quotidienne des Françaises et des Français. Loin d’inventer une « fléxisécurité » à la française, ce texte porte une nouvelle atteinte aux droits des salariés et va faciliter les licenciements sans créer d’emplois.
 
Après avoir hystérisé le débat public sur la question de la déchéance de nationalité avant de devoir faire piteusement marche arrière, le gouvernement démontre une nouvelle fois son incapacité à construire. La pseudo-autorité dont se targue le Premier ministre ne saurait constituer un projet pour le pays.
 
Le recours à cet artifice institutionnel pour faire adopter un texte massivement rejeté par la population et contraire aux engagements de campagne du candidat Hollande ne peut que renforcer la défiance dans nos institutions. Il est nécessaire dans notre démocratie de revitaliser le Parlement dans le cadre d’une sixième République.
 
Dans l’attente, les écologistes appellent les députés à faire barrage à cette loi et à ce gouvernement qui n’a plus rien à offrir au pays en soutenant une motion de censure. « 

Les membres du gouvernement Valls du 11 février 2016 : un re(ma)niement de plus et des débauchages dignes de Sarkozy !!

« Les écologistes constatent que si les conditions n’étaient plus réunies pour faire progresser l’écologie en avril 2014 lors de la sortie de Cécile Duflot et de Pascal Canfin du gouvernement, elles ne le sont pas plus aujourd’hui ».

Mais les Français sont lucides !
Sondage: la politique de l’exécutif n’est pas de gauche pour 65% des Français
Pour près de deux Français sur trois (65%), la politique menée par le François Hollande et Manuel Valls «n’est pas de gauche», selon un sondage Elabe

Ouf !! Re(ma)niement: Jean-Vincent s’est enfin Placé

Emmanuelle Cosse entre au gouvernement, et s’exclue d’EELV. Elle est partie à la soupe hollandaise: Sarkozy-Hollande, même turpitude. « Ce matin j’ai pris une décision difficile » DIFFICILE DE SE VENDRE ET D’ETRE MINISTRE ?  « EELV prend acte du remaniement intervenu ce jour et de l’entrée d’Emmanuelle Cosse au ministère du logement.
EELV désapprouve cette participation et regrette cette décision personnelle

Il n’y a donc pas d’écologiste au gouvernement. Ce ne sont que des individus poussés par leur appétit de pouvoir, leur vanité ou leur aveuglement. …

Cela me rappelle Sarkozy qui essayait de tuer Bayrou et le MoDem, et Hollande marche dans ses pas en débauchant des individus isolés pour empoisonner EELV. Tout cela  pour briser l’opposition proche, en créant aussi des pseudos partis gavés de fonds ( publics ) : Nouveau Centre pour l’un, Union des écologistes ( UDE ) pour l’autre  …L’élève va-t-il dépassé le maître ?

Et surtout, bravo Nicolas Hulot d’avoir refusé d’entrer ds un gouvernement productiviste, sans idée (pour l’emploi et autre), démago et anti environnement. Paroles et actes inverses …

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gouvernement_Manuel_Valls_%282%29#Remaniement_du_11_f.C3.A9vrier_2016

Image Fonction Nom Parti
Jean-Marc Ayrault Ministre des Affaires étrangères et du Développement international Jean-Marc Ayrault PS
Ségolène Royal lors du Forum Libération de Grenoble, le 28 janvier 2012 Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des relations internationales sur le climat Ségolène Royal PS
Najat Vallaud-Belkacem Ministre de l’Éducation nationalede l’Enseignement supérieur et de la Recherche Najat Vallaud-Belkacem PS
Michel Sapin au Forum Libération 2013 de Grenoble Ministre des Finances et des Comptes publics Michel Sapin PS
Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine PS
Jean-Yves le Drian en février 2013 Ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian PS
Jean-Jacques Urvoas (cropped).jpg Garde des Sceaux, ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas PS
Myriam El Khomri en septembre 2014 Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social Myriam El Khomri PS
Jean-Michel Baylet Ministre de l’Aménagement du Territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales Jean-Michel Baylet PRG
Bernard Cazeneuve Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve PS
Stéphane Le Foll en 2012 Ministre de l’Agriculture, de l’Agro-alimentaire et de la Forêt
Porte-parole du gouvernement
Stéphane Le Foll PS
Emmanuelle Cosse Ministre du Logement et de l’Habitat durable Emmanuelle Cosse Sans étiquette
Emmanuel Macron Ministre de l’Économiede l’Industrie et du Numérique Emmanuel Macron Sans étiquette
Silver - replace this image female.svg Ministre de la Culture et de la Communication Audrey Azoulay PS
LR-2012-Hémicycle.JPG Ministre de la Famille, de l’Enfance et des Droits des femmes Laurence Rossignol PS
Annick Girardin.jpg Ministre de la Fonction publique Annick Girardin PRG
Patrick Kanner Ministre de la Villede la Jeunesse et des Sports Patrick Kanner PS
George Pau-Langevin au Forum Libération 2013 de Grenoble Ministre des Outre-mer George Pau-Langevin PS

Secrétaires d’État

Image Fonction Ministre de rattachement Nom Parti
Jean Marie Le Guen Secrétaire d’État chargé des Relations avec le Parlement22 Premier ministre Jean-Marie Le Guen PS
Ericka Bareigts Secrétaire d’État chargée de l’égalité réelle Premier ministre Ericka Bareigts PS
Jean-Vincent Placé Secrétaire d’État chargé de la Réforme de l’État et de la Simplification Premier ministre Jean-Vincent Placé Sans étiquette!
Juliette Méadel Secrétaire d’État chargée de l’aide aux victimes Premier ministre Juliette Méadel PS
Harlem Désir Secrétaire d’État chargé des Affaires européennes Ministre des Affaires étrangères et du Développement international Harlem Désir PS
Matthias Fekl en 2015 Secrétaire d’État chargée du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger Ministre des Affaires étrangères et du Développement international Matthias Fekl PS
André Vallini Secrétaire d’État chargée du Développement et de la Francophonie Ministre des Affaires étrangères et du Développement international André Vallini PS
Alain Vidalies lors d'un débat sur les retraites à La Courneuve Secrétaire d’État chargé des transports, de la mer et de la pêche Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des relations internationales sur le climat Alain Vidalies PS
Barbara pompili.jpg Secrétaire d’État chargée de la biodiversité Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des relations internationales sur le climat Barbara Pompili Sans étiquette
Thierry Mandon Secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Thierry Mandon PS
Christian Eckert en 2014 Secrétaire d’État chargé du Budget Ministre des Finances et des comptes publics Christian Eckert PS
Ségolène Neuville Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Ségolène Neuville PS
Pascale Boistard Secrétaire d’État chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Pascale Boistard PS
Jean-Marc Todeschini en 2015 Secrétaire d’État chargé des Anciens combattants et de la Mémoire Ministre de la Défense Jean-Marc Todeschini PS
Silver - replace this image female.svg Secrétaire d’État chargée de la formation professionnelle et de l’apprentissage Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique Clotilde Valter PS
Silver - replace this image female.svg Secrétaire d’État chargée des collectivités territoriales Ministre de l’Aménagement du Territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales Estelle Grelier PS
Martine Pinville Secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique Martine Pinville PS
Axelle Lemaire en août 2015 Secrétaire d’État chargée du Numérique Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique Axelle Lemaire PS
Hélène Geoffroy Secrétaire d’État chargée de la ville Ministre de la Villede la Jeunesse et des Sports Hélène Geoffroy PS
Thierry Braillard Secrétaire d’État chargé des Sports Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Thierry Braillard PRG

Consultation des candidats aux régionales sur l’OIN Plaine du Var : réponse de La liste « La Région Coopérative » ( EELV – FG – Nouveaux Socialistes – Citoyens engagés )

Pétition de Collectif Associatif Pour des Réalisations Ecologiques CAPRE 06

https://www.change.org/p/nice-un-moratoire-sur-la-destruction-des-terres-agricoles-de-la-plaine-du-var-le-maintien-et-la-restructuration-du-min-marché-d-intérêt-national-à-son-emplacement-actuel/u/14475502?tk=ZZGGHhyEewMZrrE6oHhh3SJRQXg4lPChvUT7k1n96pA&utm_source=petition_update&utm_medium=email

« Cher-e-s ami-e-s
A quelques jours d’un scrutin capital pour notre Région, où toutes nos forces vices sont déployées sur le terrain pour convaincre du bien-fondé de notre programme, véritable alternative aux sombres perspectives qui nous sont annoncées, vous comprendrez que je ne peux répondre que très brièvement à votre sollicitation.

Vous savez l’engagement qui a été celui des élus écologistes à la mairie de Nice, à la métropole de Nice-Côte d’Azur, et à la Région, mais aussi à l’ARPE et dans différents organismes, pour dénoncer ce qui apparaît comme une des plus grandes aberrations en termes d’urbanisation et de (démè)nagement du territoire, à savoir la construction en zones inondable d’équipements recevant du public (et autres installations coûteuses), au grand mépris des risques naturels mais aussi de la préservation des zones naturelles et des surfaces agricoles.
Je ne puis donc que vous confirmer que je serai à vos côtés dans l’ensemble des combats que je vous félicite de mener contre le projet d’OIN de la Plaine du Var, et ce quelles que soient demain mes responsabilités.

Vous remerciant de votre compréhension pour cette réponse rapide, et de votre soutien pour ces élections.

Bien cordialement, »

Sophie Camard

« L’écologie politique se bat contre tous les racismes, donc contre l’islamophobie ET contre l’antisémitisme  » texte collectif publié sur le Huffingtonpost, signé par des militant-e-s écolos et des Droits humains dont le Dr André Minetto

http://www.huffingtonpost.fr/yannick-jadot/lutte-racisme-islamophobie-antisemitisme_b_6789386.html

Premiers signataires au 2 Mars 2015  : 

3 eurodéputé-e-s, 1 député mis-e-s au début ( Karima Delli, Yannick Jadot, Eva Joly, Sergio Coronado ) et d’autres élu-e-s locaux, régionaux, départementaux …etc, ou internes nationaux, Conseiller-e-s Fédérales-Fédéraux d’EELV, comme moi, et nous sommes tous engagé-e-s pour la défense des Droits humains depuis un bon moment …

 » La France d’après les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Casher, celle des grandes manifestations citoyennes du 11 janvier, a montré un pays soudé qui refusait de voir son modèle de vivre ensemble intimidé par des menaces, des pressions et des violences terroristes. La classe politique dans sa majorité, à l’exception notable du Front National, s’est alors montrée à la hauteur de ces terribles évènements en jouant l’apaisement et en ne tombant pas dans le piège tendu par les terroristes de la division et de la surenchère sécuritaire.

Mais l’union nationale aura été de très courte durée. Après ce court sursaut républicain post traumatique, notre vivre ensemble est à nouveau aujourd’hui plus que jamais menacé par les tensions qui traversent depuis des décennies la république française et qui n’ont jamais été véritablement abordées de front par la classe politique, dont son passé colonial comme sa période de collaboration. D’un côté, en plus de l’attentat de la Porte de Vincennes, des propos et des actes antisémites qui se multiplient, de l’autre des associations qui dénombrent sur le terrain autant d’actes islamophobes dans le seul mois de janvier 2015 que durant toute l’année 2014.

Dans les écoles, les tribunaux, les médias, des individus, parfois des enfants, des mères voilées, sont montrés du doigt, jetés à la vindicte et jugés selon des procès expéditifs. Dans une récente enquête d’opinion, à l’affirmation « l’Islam représente une menace pour la République française », 56% des sondés sont « tout à fait et plutôt d’accord ». Il y a donc péril en la demeure et urgence. Trop souvent, notre laïcité et son principe d’universalité continuent d’être dévoyés pour nier l’égalité des droits que demandent les personnes issues des minorités, dont celles et ceux qui se réclament de l’Islam.

Le fait que Marine Le Pen et ses affidés du Front National, de même que la frange la plus à droite de l’UMP ne cessent aujourd’hui de se proclamer les principaux défenseurs de la laïcité en est la meilleure illustration.

Face au cancer du racisme qui gangrène notre société, il est fondamental que nous, militantes et militants écologistes, nous nous insurgions avec la même clarté et la même détermination contre toutes ses manifestations d’où qu’elles viennent, qu’elles soient islamophobes comme antisémites. La lutte contre le racisme ne se saucissonne pas et ne se clientélise pas et la liberté religieuse est une valeur fondamentale. C’est pourquoi nous avons été particulièrement choqués de la récente séquence qui a vu le parti EELV demander le retrait de sa signature de soutien à un meeting de lutte contre l’islamophobie le 6 mars prochain à Saint-Denis, au moment même où Roger Cukierman, le président du CRIF, déclarait : «toutes les violences antisémites sont commises par des jeunes musulmans» et « Marine Le Pen est irréprochable ».

Pourtant les écologistes étaient jusqu’alors fiers d’être dans un parti politique à la pointe de la lutte contre l’Islamophobie et la stigmatisation de l’ensemble des musulmans de France, parti qui a donné l’impression aujourd’hui de reculer au prétexte de la présence d’une seule organisation polémique dans une longue liste d’amiEs. Or nous considérons qu’il ne nous appartient pas d’inspecter les consciences et les intentions de chacun avant de nous engager dans un collectif, dès lors que la cause défendue est également la nôtre, car nous voulons rompre avec ce regard méprisant et colonial des uns sur les autres qui conditionne la discrimination, notamment islamophobe, et peut en inciter une infime minorité à tomber dans le radicalisme violent. Tous les ultras, qu’ils soient musulmans, juifs, chrétiens ou en l’espèce laïcs, menacent notre cohésion sociale et notre vivre-ensemble et sapent l’efficacité de la lutte contre le racisme en pratiquant le double discours et l’indignation à plusieurs vitesses.

C’est pourquoi nous, militantes et militants EELV, anti-racistes et cosmopolites, nous dénonçons tant les propos du président du CRIF et regrettons le retrait de notre signature au meeting du 6 mars contre l’islamophobie, meeting auquel nous appelons chacune et chacun à participer pour y porter nos valeurs écologistes et converger avec toutes les associations et organisations qui luttent contre toutes les formes de racisme. .  »

Premiers signataires :

Sergio Coronado, Karima Delli, Yannick Jadot, Eva Joly, Rafy Abdoul, Sylvette Amestoy, Karim Ameur, Yacine Ayari, Nadia Azoug, Michel Bock, Kader Chibane, Alain Delame, Suzanne D’Hermies, Chantal Dhoukar, Salim Didane, Edwige Dorbon, Pierre-Nadir Doumandji, Bernard Dreano, Jean -Michel Dreyer,  Véronique Dubarry, Françoise Duthu, Hicham Fassi-Fihri, Xavier Fontaine, Edouard Gaudot, Séverine Goudiguen, Gregory Guttierez, Nadia Hathroubi-Safsaf, Aicha Jabrane, Benjamin Joyeux, Nabila Keramane, Abdessalam Kleiche, Jean Laffont, Elise Lowy, François Maillard, André Minetto, Navaz Mouhamadaly, Thanh-Tin Nguyen, Roumana Nguyen, Evelyne Perrin, Jacques Picard, Tahar Raaf, Ali Rahni, Zakia Rezaiguia-Meziani, Abdelkarim Ramdane, Eros Sana, Gilles Sarfati, Djamilia Sonzogni, Philippe Stanisière, Khalid Zougagh

« Pollution de l’air, qualité de vie, alimentation : la commission Juncker cède aux lobbys au détriment de la santé des Européens » communiqué d’EELV

Lettre d'information EELV

COMMUNIQUÉ

 » EELV s’insurge contre l’intention de la Commission européenne d’enterrer plusieurs projets législatifs européens dédiés à la protection des Européens. Qualité de l’air, économie circulaire, agriculture biologique ou congés parentalité sont sur la sellette alors que Jean-Claude Juncker établit le programme de travail de l’exécutif européen pour 2015. Ce dernier laisse entrevoir une volonté de dérèglementation, notamment en ce qui concerne la pollution de l’air, qui se fera aux dépens des citoyens européens.

« Pour la  commission Juncker, tous les prétextes semblent bons pour attendre. Au contraire, n’en déplaise à certains lobbys, il faut redoubler d’efforts quand la santé des citoyens est en jeu »  selon Julien Bayou.

Ces décisions rétrogrades et inacceptables, si elles étaient confirmées, marqueraient un double déni: démocratique d’abord, de l’intérêt général ensuite. A l’heure où la pollution de l’air entraîne 350 000 décès prématurés par an, les écologistes rappellent l’urgence d’agir et la priorité immédiate qui doit être donnée à ce scandale sanitaire. « L’Europe a le devoir de protéger les citoyens plutôt que les entreprises » déclare Sandrine Rousseau.

Si les déclarations d’incompatibilité entre emplois et environnement correspondent à une vision passéiste et inquiétante, la lutte contre la pollution atmosphérique permet au contraire de réduire les déficits publics en matière de santé, de relancer l’investissement et de créer de nombreux emplois à travers la transition énergétique.

A un an de la Conférence de Paris 2015 (COP 21), décisive pour répondre au défi climatique, ces reculs sont des signaux désastreux qui, s’ils se confirment, ne permettront pas à l’Union européenne de remplir pleinement un rôle moteur dans ces négociations internationales décisives pour l’avenir de l’humanité. « 

« Fin de vie : EELV réclame de vrais nouveaux droits pour les patients » Communiqué d’EELV

J’ai travaillé sur ce thème au sein du Conseil Fédéral d’EELV et je partage tout à fait ce communiqué sur le fond.

Lettre d'information EELV

COMMUNIQUÉ

« EELV regrette profondément le manque d’avancées sur le sujet difficile de la fin de vie suite aux déclarations de François Hollande ce matin après la remise de propositions au Président de la République par deux parlementaires.

La sédation profonde et continue est une disposition qui existe déjà et qui est surtout insuffisante. Et l’existence possible d’un testament sous formes de directives anticipées est très loin de l’ambition souhaitée d’une véritable liberté donnée au patient de choisir sa fin de vie. Les écologistes réclament des mesures plus ambitieuses, dans le dialogue, ainsi que l’ouverture de véritables nouveaux droits pour les patients.

Le 29 janvier prochain, EELV soutiendra une proposition de loi déposée par la députée Véronique Massoneau qui visera à légaliser l’euthanasie et le suicide assisté pour les patients en fin de vie que l’on ne parvient pas à apaiser et qui demandent que l’on respecte leur ultime liberté : celle de terminer leur vie dans la dignité.

La France continue d’être très en retard par rapport à ses voisins européens comme la Belgique ou la Suisse et doit enfin voir sa législation évoluer et s’adapter à son temps de manière plus courageuse qu’un simple aménagement de la loi Léonetti.

A partir du moment où le diagnostic de fin de vie est posé par les médecins, le temps entre ce diagnostic et la fin de la vie effective est un temps qui n’appartient qu’au patient et qui n’est plus de l’ordre du médical. Seules les personnes et non les médecins peuvent alors décider du cours que prendront ces derniers temps. »

 

« Projet de loi Macron : la recherche de la croissance ou celle du bien commun ? » Communiqués d’EELV

 Communiqués

Logo EELV

« Alors que le projet de loi Macron est présenté ce jour en Conseil des Ministres, EELV déplore la vision passéiste d’une recherche de la croissance sans imagination ni recherche du bien commun.

Parmi les dizaines d’articles de cette loi fourre-tout on trouve par exemple celui qui rétablit les ventes à la découpe, véritable fléau de la spéculation immobilière que le Parti Socialiste dénonçait encore il y a peu à l’Assemblée.

Où est le bien commun quand on facilite l’expulsion de familles entières pour le seul profit de promoteurs immobiliers ? Que vaut la croissance de leurs chiffres d’affaires par rapport au bien-être des personnes qui seront chassées de l’endroit où elles vivaient ?

EELV s’inquiète également du recours aux ordonnances qui sur plusieurs points contournent la discussion au Parlement et permet de limiter le nécessaire débat public.

EELV dénonce en particulier l’attention démesurée portée à la question du travail du dimanche. Pour EELV, plutôt que de compter les dimanches, le gouvernement serait plus inspiré de garantir aux salariés les temps familiaux et de loisirs dont ils ont besoin et auxquels ils ont droit. Passer à 12 dimanches par an ne créera pas d’emplois et ne constitue en rien une stratégie de lutte contre la précarité et la pauvreté au travail.

Plutôt qu’une croissance artificielle fondée sur une croissance des inégalités, les écologistes proposent au contraire la création de nouveaux droits pour les salariés et le partage du travail.

Fallait-il bousculer l’agenda parlementaire pour passer cette loi en urgence ? EELV s’interroge sur les priorités d’un gouvernement qui repousse l’examen du projet de loi santé publique (paquet neutre de cigarettes, étiquetage nutritionnel….) si nécessaire pour la santé et le bien-être de nos concitoyens. »

 

 

« Reconnaissance de la Palestine : EELV salue une première étape historique » communiqué

Publié le  dans Communiqués

Logo EELV

« EELV se félicite pleinement de l’adoption -à une très large majorité – de la résolution pour la reconnaissance d’un Etat Palestinien à l’Assemblée nationale cet après-midi. Longtemps réclamée par les écologistes, cette première étape historique envoie un message de solidarité au peuple palestinien et de paix à tous les acteurs de la région.

Suite à ce premier pas, les écologistes appellent le gouvernement à prendre ses responsabilités et à reconnaître le plus rapidement possible la Palestine comme un Etat viable ayant le droit de vivre en paix et en sécurité au côté d’Israël.

L’adoption de cette résolution est un signal positif de la part de la France et une contribution précieuse pour la construction d’une paix durable dans la région, au moment où les tensions entre israéliens et palestiniens connaissent un nouveau regain de violences, notamment à Jérusalem. »

Vague Verte du 28 novembre 2014 à Nice ave EELV !

Bandeau_Vague_Verte_Nov14

Distribution assurée de notre vague verte ce matin gare Riquier, à plusieurs !

‪#‎VagueVerte‬ ‪#‎EELV‬

À un an de la décisive 21ème conférence-climat (Paris décembre 2015), les écologistes se mobilisent et organisent l’opération “Vague verte“ qui déferlera dans la France entière, au cœur de nos territoires (gares, marchés, stations de métro..) le vendredi 28 novembre.

Il s’agira, à travers la distribution d’un journal gratuit “Ecolonews“ -dont le titre “L’année sera chaude“ résume l’urgence climatique- d’éveiller les consciences et d’impulser le sursaut citoyen et démocratique indispensable à la réussite de Paris 2015 et capital pour gagner la bataille climatique.

Hausse record des concentrations de gaz à effet de serre en 2013, déclin de la biodiversité, explosion du nombre de réfugiés climatiques, rapports de plus en plus alarmants de la communauté scientifique : il est plus que temps de (ré) agir et la conférence-climat de Paris -au succès impératif- doit aboutir à un accord ambitieux de réduction des gaz à effet de serre afin de limiter la hausse des températures à 2 degrés.

« Syndicalisme agricole et paysan : stop aux deux poids deux mesures » Communiqué d’EELV

Lettre d'information EELV

COMMUNIQUÉ

« Eelv s’insurge du deux poids deux mesures et demande au gouvernement plus de justice dans le traitement des manifestants

D’un côté les militants de la FNSEA, dégradent, brûlent des bâtiments publics, déversent des tas de fumier, mobilisent des équipes municipales entières pour nettoyer leurs dégâts et le font… En toute impunité. De l’autre des opposants à la ferme des 1000 vaches de la confédération paysanne sont poursuivis pour une vitre cassée!

C’en est trop.

Où est la sanction pour les incendiaires de Morlaix, où sont les indignations publiques et la dénonciation de l’agressivité de ceux qui pillent et détruisent ? Et pourquoi tant de convocations au tribunal pour les militants de la confédération paysanne qui ont manifesté contre la ferme des 1000 vaches et tant d’impunité chez la FNSEA.

Le gouvernement, ses ministres et la justice ne sont pas là pour protéger les forts mais pour donner des droits égaux à tous et il serait temps que cela s’applique.

Eelv demande que justice soit faite sur Morlaix. EELV soutient la confédération paysanne dans son opposition aux 1000 vaches et rappelle au premier ministre son devoir absolu d’égalité de traitement comme le rappelle la devise de notre pays. »

 

« EELV condamne l’attentat meurtrier dans une synagogue de Jérusalem et appelle à la reconnaissance de l’Etat palestinien pour sortir de l’escalade du conflit israélo-palestinien »

Logo_EELV_fondvert_bis

« Cet acte inqualifiable est la conséquence tragique de la dégradation constante, ces dernières semaines, de la situation en Palestine, notamment en Cisjordanie et surtout à Jérusalem-Est.

Depuis l’échec des « négociations de paix » sous l’égide de John Kerry, en raison de l’intransigeance du gouvernement Netanyahou sur l’arrêt de la colonisation, chaque jour qui passe voit de nouvelles destructions de maisons et d’autres édifices, terrains, vergers, installations agricoles, etc … appartenant à des Palestiniens, par les forces armées israéliennes et par les colons — qui bénéficient d’une complète impunité et agissent souvent sous la protection des unités de la police ou de l’armée israéliennes.

Il y a quelques jours, c’est une nouvelle fois une mosquée qui a été incendiée, vraisemblablement par des colons israéliens.

La semaine dernière, la marine israélienne a encore coulé un bateau de pêche palestinien près de Gaza.

De nombreuses arrestations de manifestants Palestiniens et des provocations insultantes se sont multipliées, notamment devant la mosquée Al-Aqsa, sur l’Esplanade des Mosquées et un peu partout à Jérusalem-Est.

Toutes ces manoeuvres et provocations israéliennes suscitent la colère légitime des Palestiniens et alimentent une insupportable spirale de la violence.

Les morts et les blessés Palestiniens se comptent par dizaines et des réactions palestiniennes ont également coûté la vie ou blessé des citoyens Israéliens.

En permettant ou en suscitant ces violences et ces actes de destruction et de provocation, lsraël se sait sûr de son impunité : annexions, colo­ni­sation, occupation n’ont guère à ce jour entraîné que des condam­na­tions ver­bales sans véritables conséquences pour Israël, lequel se trouve ainsi conforté dans cette politique de fuite en avant aussi irresponsable que dangereuse.

Après la récente reconnaissance de l’Etat de Palestine par la Suède, premier Etat de l’Union Européenne à le faire, après les propos tenus publiquement par Federica Mogherini, Haute Représentante de l’Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, qui s’est prononcée dans le même sens, l’assemblée nationale française se prépare, à l’instar des Parlements britannique, d’Irlande ainsi que celui de la région Wallonie-Bruxelles, à voter en faveur de cette reconnaissance.

Il n’échappe à personne que cette intense campagne israélienne de répression, destruction et provocation en Palestine cherche à saboter l’initiative de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP) et de son Secrétaire général, Mahmoud Abbas, visant à obtenir une large reconnaissance internationale de l’Etat de Palestine.

Les Palestiniens demandent une prise de position claire du Conseil de Sécurité de l’ONU pour que cessent occupation, colonisation et annexion de territoires palestiniens, conditions indispensables pour que puissent enfin s’ouvrir de véritables négociations de paix.

Dans ce contexte, il est regrettable que la seule réponse que donnent les autorités israéliennes à ces démarches positives en faveur d’une perspective de paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, soit un renforcement de la politique répressive, ce qui ne peut que développer la violence.

EELV, qui se félicite de la condamnation par Mahmoud Abbas, président l’Autorité Palestinienne, de l’agression criminelle à la synagogue de Jérusalem perpétrée par des éléments isolés dénonce le soutien apporté publiquement par des dirigeants du Hamas à cet acte inadmissible.

Europe-Ecologie-Les Verts renouvelle son soutien à la reconnaissance de l’Etat de Palestine comme préalable à la paix, et appelle les autorités israéliennes à cesser les destructions de domiciles et d’autres édifices palestiniens, à cesser la répression à l’encontre des Palestiniens en Cisjordanie, notamment à Jérusalem, et de faire sérieusement le choix de la paix – comme l’ont récemment encore préconisé Avraham Burg , ancien président de la Knesseth et Shimon Péres, l’ancien président de la république.

Dans ce contexte, Europe-Ecologie Les Verts appelle le gouvernement français à reconnaître l’Etat de Palestine, une décision qui, comme vient de le souligner Elisabeth Guigou, présidente de la Commission des Affaires étrangères à l’Assemblée nationale, constituera un geste éminemment positif en faveur de la paix. »

 

 

« Pollution aux particules fines : une solution débattue ce soir au Sénat » Communiqué EELV

 

Lettre d'information EELV

COMMUNIQUÉ

Le Sénat examinera ce soir, dans le cadre de l’espace réservé du groupe écologiste (« niche parlementaire ») une proposition de loi d’Aline Archimbaud, sénatrice écologiste de Seine-Saint-Denis, visant à intégrer la pollution aux particules fines dans le bonus-malus automobile.

Pour Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d’EELV : « Ce combat de longue date des écologistes rencontre aujourd’hui un écho dans les différentes formations politiques. Il n’y a plus de débat sur le fait que les gaz d’échappement des moteurs diesel sont des cancérigènes certains. Ce ne sont plus seulement les écologistes qui le disent, c’est dorénavant l’Organisation Mondiale de la Santé. Ne pas agir contre les particules fines est donc irresponsable. »

Pour Julien Bayou, porte-parole : « Les particules fines provoquent des pathologies pulmonaires, comme l’asthme et la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Et au-delà de la question de santé publique, c’est une technologie qui est actuellement sous perfusion des deniers publics, vu que le prix à la pompe est une niche fiscale payée par les contribuables. »

Pour Sandrine Rousseau, porte-parole : « Les nouveaux diesel seraient moins polluants. Le problème est que ceux qui déterminent ces critères sont financés par les constructeurs. Il y a là un problème d’indépendance de l’expertise patent que propose de résoudre cette proposition de loi. »

Europe Ecologie Les Verts appelle les parlementaires de tous bords et tous partis à soutenir et défendre cette proposition de loi qui profitera à la santé de chacune et chacun, ne nuira en rien à l’emploi mais incitera en revanche les constructeurs à investir davantage dans la recherche et le développement de technologies plus propres.

 

Législatives du 26 octobre 2014 : le Front Populaire de Tunisie en campagne électorale à Nice – Réunion vendredi 17 octobre 2014 à la FSGT 27 rue Smolett

Bulletin-Front Populaire TN-oct-2014-02-10

Communiqué de presse

 Elections législatives du 26 octobre 2014 ( 24 et 25 à l’étranger )

« Le Front Populaire de Tunisie en campagne électorale.
Europe écologie les Verts de Nice et de Toulouse accompagnent le Front Populaire Tunisien en campagne électorale lors du passage à Nice de leurs responsables.
Dans le cadre de la campagne des élections législatives tunisiennes, le Front Populaire Tunisien organise une réunion publique

ce vendredi 17 octobre 2014 à 19h

à la salle FSGT, 27, rue Smolett à Nice.

Cette salle, à l’est de Nice, est accessible en tram par l’arrêt ACROPOLIS.
Sonia Hassine, tête de liste du Front Populaire et Samir Hammouda, porte parole de la campagne France Sud, recevront les médias à 18h et animeront la réunion.  »