Archives du mot-clé Jean François Fouqué

Municipales 2014 : « Mon parti c’est Nice » avec Olivier Bettati, Marc Concas, André Minetto … etc photos de campagne du 14 au 25 février

1891423_1412349842346655_455902626_o

Photo 1 : Pelouse ?? NON PLASTOC !! Ah la belle coulure verdâtre !

1547967_738159142869765_1073931569_o1922150_583218258426699_2146481707_n

Photos 2 et 3 : Présentation de la liste le 13 fev

1009078_1410661825848790_1526428564_o

1557208_1413568395558133_1014553620_o

1912460_1410661785848794_1468577502_o

Photos 4,5,6 : bienvenu dans le logement social à Nice

966166_1410661819182124_129748009_o1097023_1410661832515456_237926413_o1400575_1410661929182113_996837660_o

894045_1410661859182120_627780487_o Photos 7, 8, 9, 10 : la voirie pourrie à Nice de partout ( goudron et trottoirs ) !!

1898772_1410656539182652_1274060460_o

1614475_1410656522515987_1057390003_o

841239_1410656332516006_428991983_o 

Photos 11,12,13 : tractage rue de la République

1796411_646701975396816_1807437546_n

Photos 14 : tractage rue Lépante

1601636_1414535408794765_1375107810_o883129_10202686577060932_1279064644_o1557370_1414535372128102_2125726083_o

Photos 15, 16, 17 : réunion de locataires à la cité Roquebilière en haut de St Roch

1957918_1413568135558159_1343775066_o

Photos 18 : Conf de presse « Logement » aux Liserons, à Bon Voyage ( Nord )

1799964_1413779252203714_1146789734_o

Photo 19 : tractage au marché de Bon Voyage ( Sud )

La liste de rassemblement » Mon parti c’est Nice » avec Olivier Bettati et Marc Concas : la place de la Gauche et de l’Ecologie sur la liste

2014 01 25 equipe 3La Gauche et l’Ecologie sont très bien représentées dans cette liste d’union avec 23 personnalités, soit un tiers. La fonction de Premier Adjoint au Maire sera d’ailleurs dévolue à une personnalité issue de la Gauche. On murmure le nom de Marc Concas. Olivier Bettati dira dans les tous prochains jours à qui il pense pour ce poste important.

Un autre tiers est composé de personnalités venues de la Droite et du Centre et un tiers de la Société civile.

C’est le dosage subtil des talents et des catégories socio-professionnelles qui fait la force de cette liste. Elle respecte les équilibres, les sensibilités et elle parle à tous les niçois. Elle est porteuse d’une espérance de victoire.

Municipales Nice 2014 : Mon parti c’est Nice avec Olivier Bettati, le Maire qui protège et qui préserve

Pict badge blanc

 

http://www.bettati2014.fr

 » Pour lutter efficacement contre l’insécurité, la police municipale sera réorganisée avec une plus grande présence d’agents sur le terrain et ce, dans tous les quartiers de la ville. La coopération avec la police nationale sera plus étroite pour accroître une présence d’effectifs dans nos rues. Il n’est pas tolérable, par exemple, que près de 40 voitures aient été brûlées lors du réveillon du 31 décembre dernier dans nos quartiers, ou que les commerçants soient régulièrement braqués.
L’identité niçoise et son patrimoine méritent notre attention : Nice doit garder son âme ! L’actuelle bétonisation à outrance sera stoppée au profit d’un développement urbain durable. »

Municipales Nice 2014 : Olivier Bettati « Mon parti c’est Nice » avec Marc Concas, Benoit Kandel, Frédérique Grégoire-Concas, Jean Christophe Picard, Andrée Alziari-nègre, André Minetto, Brigitte Tanauji-Dahan, Jean François Fouqué … etc

Pict badge blanc

Municipales Nice 2014 : Olivier Bettati, le Maire de la proximité

Pict badge blanc
« Les décisions ne doivent plus être prises par un seul homme, sans dialogue ni échange avec les citoyens.
L’action communale doit être au plus proche des Niçois. Pour faciliter cette proximité, cinq arrondissements seront créés. Les Conseils de quartier verront leur rôle accru et deviendront de vrais conseils d’arrondissement dotés de réels moyens.

Elu Maire, toutes les cinq semaines dans chaque arrondissement, je recevrai dans la Mairie d’arrondissement concernée, tous les Niçois qui souhaiteront me rencontrer. »

http://www.bettati2014.fr/mes-engagements/projet/details/le-maire-de-la-proximite/

Inauguration de la permanence d’Olivier Bettati Liste –  » Mon parti c’est Nice » – : Le discours d’Olivier

Pict badge blanc

2014 01 25 André et Olivier Bettati (2) 2

 http://www.bettati2014.fr

Olivier a expliqué sa démarche avec clarté, conviction et l’assurance qui sied à un futur Maire !

« Je suis candidat aux élections municipales des 23 et 30 mars prochains. Je conduirai une liste de femmes et d’hommes dont le point commun est, outre leurs compétences et leur représentativité, la passion qui les anime, pour cette ville si particulière qu’est la ville de Nice.

C’est une décision mûrement réfléchie. […] La situation de Nice m’inquiète. Je ne reconnais plus ma ville. Voyez-vous, paradoxalement, cette inquiétude appelle l’espérance, le renouveau, le changement des pratiques et, bien évidement, pour changer les pratiques, il faut changer les hommes et les femmes qui aujourd’hui sont à sa tête.

Nice mérite le meilleur. […]

Les 23 et 30 mars, Nice a rendez-vous avec elle-même et avec nous tous. Alors, pour moi, aujourd’hui, avec mes colistières et mes colistiers, est un grand jour. L’inauguration d’une permanence électorale concrétise notre engagement. […] Il y a sept ans, j’ai quitté le monde de l’industrie pour réaliser un vieux rêve, celui de définitivement planter mes pieds dans ma terre niçoise : je suis devenu vigneron, à Bellet. Et, voyez-vous, la vigne vous apprend une chose essentielle : sans racine, pas de fruit. Ainsi, si vous oubliez vos racines, vous oubliez votre histoire. Et si vous oubliez d’où vous venez, alors vous ne pouvez pas construire sereinement votre avenir. […]

Les valeurs et l’attitude qu’exige l’honneur d’être le premier magistrat de Nice doivent être au centre de tous les projets et de toutes les actions. Or, Nice, depuis quelques années, est la vitrine de toutes les dérives. […]

En réalité, notre ville a été instrumentalisée, transformée en une sorte de marchepied pour celui qui, sans rire, se voit Président de la République tous les matins, en se rasant.

Le maire sortant a présenté, le 15 décembre, une délibération invraisemblable, qui l’autorise à traîner en justice tous les Niçois, toutes les associations, tous les partis politiques, tous les journalistes qui remettront en cause les chiffres officiels de l’endettement de la ville. Mis à part le fait que, depuis Vichy, aucun responsable politique n’a osé poursuivre ceux qui n’étaient pas d’accord avec lui, cette délibération est, à mon sens, l’aboutissement d’une dérive personnelle.

C’est cette dérive – en réalité destinée à cacher l’état des finances – qui m’a poussé, un jour, à me lever et à partir de la salle du conseil municipal. Cela a été, pour moi, un moment extrêmement difficile car, en descendant les marches de l’Hôtel de Ville, je savais que je refermai vingt-cinq ans de ma vie. Depuis, pas un matin, pas un jour, pas une heure, je ne l’ai regretté. Et, de vous voir, aujourd’hui, plus d’un millier à l’inauguration de cette permanence, je me dis que, vraiment, j’ai bien fait.

Du fond du cœur, je vous remercie. […]

Comme disait Margaret Mead : « Ne doutez jamais qu’un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c’est toujours comme cela que ça s’est passé ! » »

Retranscription par Williams Vansveren-Garnier.