Archives du mot-clé municipales 2014 Nice

RAPPEL: « L’appel régularisé contre le passage en souterrain de la ligne 2 du Tramway » par Me Marc CONCAS, Conseiller Général avec, entres autres requérants, le Dr André MINETTO

A lire en entier sur le site de Marc :

http://www.marc-concas.com/spip.php?article63

« Le Tribunal administratif de NICE, par un jugement du 25 juin 2013, a rejeté notre recours contre la DUP du Tramway, sans répondre aux questions essentielles qui lui ont été posées, et particulièrement celles relatives aux expertises hydro-géologiques.

Nous avons donc régularisé un appel et je me permets de vous annexer ci-dessous le texte intégral de ce recours.

Bon courage pour la lecture, il fait 100 pages !

Je vous tiendrai comme toujours informés du suivi de cet important dossier pour le devenir de notre quartier.

Cour Administrative d’Appel de MARSEILLE

Appel c/ jugement du TA de NICE du 25 JUIN 2013 Bouloudhnine et autres c/ Etat et Métropole NCA

REQUETE D’APPEL

A Mesdames et Messieurs les Présidents et Conseillers composant la Cour Administrative d’Appel de MARSEILLE POUR

• Monsieur Marouane BOULOUDHNINE, né le 8 mars 1962 à TUNIS, de nationalité française, Chirurgien orthopédiste, Conseiller Municipal de NICE, Conseiller Métropole Nice Côte d’Azur, demeurant à NICE – 06000, 4 corniche des Oliviers.

• Monsieur Marc CONCAS, né le 20 novembre 1959 à TUNIS, de nationalité française, avocat, Conseiller Général des Alpes Maritimes, demeurant à NICE – 06000, 4 rue Blacas.

• Madame Frédérique GREGOIRE-CONCAS, née le 9 janvier 1970 à MONACO, de nationalité française, avocate, conseillère municipale de NICE, Conseillère Métropole Nice Côte d’Azur, demeurant à NICE – 06000, 4 rue Blacas.

• Monsieur André MINETTO, né le 28 mai 1957 à NICE, de nationalité française, chirurgien dentiste, Délégué Europe Ecologie les Verts, demeurant à NICE

• Monsieur Jean-Christophe PICARD, né le 25 janvier 1972, àChaumont (52), de nationalité française, Attaché territorial, Président du Parti radical de gauche 06, demeurant à NICE – 06000, Les Eglantiers – 24, boulevard Prince de Galles.

• Monsieur Christian RAZEAU, né le 22 juillet 1941 à NICE, de nationalité française, gérant de société, membre du Centre pour la France, demeurant à NICE – 06100, 2 Rue Colonel Driant.

… « 

Municipales Nice 2014 : Mon parti c’est Nice avec Olivier Bettati, le Maire du développement économique et du respect de l’environnement

Pict badge blanc

« Il faut créer un vrai partenariat avec les entreprises, seules créatrices d’emplois.
« L’Eco-vallée » sera reconsidérée : l’essor de la Plaine du Var, dernier espace stratégique de développement, ne peut se limiter à une technostructure sans résultat concret.
Il faut stopper l’agrandissement des immenses centres commerciaux périphériques tels CAP 3000 ou les 30.000 mètres carrés de surfaces commerciales récemment accordés dans le Stade Allianz Riviera. Ces centres commerciaux sont la mort lente et inexorable des commerces de proximité.
Sur les espaces inoccupés de la gare de fret de Saint-Roch, un hall d’exposition sera réalisé afin de rééquilibrer la ville et d’attirer des manifestations de niveau international, génératrices de retombées économiques réelles pour Nice.
Une grande politique de l’environnement sera mise en œuvre, rompant avec l’inertie du passé et soucieuse de notre cadre de vie. »

2014 01 25 equipe 3

Municipales Nice 2014 : Mon parti c’est Nice avec Olivier Bettati, le Maire qui protège et qui préserve

Pict badge blanc

 

http://www.bettati2014.fr

 » Pour lutter efficacement contre l’insécurité, la police municipale sera réorganisée avec une plus grande présence d’agents sur le terrain et ce, dans tous les quartiers de la ville. La coopération avec la police nationale sera plus étroite pour accroître une présence d’effectifs dans nos rues. Il n’est pas tolérable, par exemple, que près de 40 voitures aient été brûlées lors du réveillon du 31 décembre dernier dans nos quartiers, ou que les commerçants soient régulièrement braqués.
L’identité niçoise et son patrimoine méritent notre attention : Nice doit garder son âme ! L’actuelle bétonisation à outrance sera stoppée au profit d’un développement urbain durable. »

Inauguration de la permanence d’Olivier Bettati Liste –  » Mon parti c’est Nice » – : Le discours d’Olivier

Pict badge blanc

2014 01 25 André et Olivier Bettati (2) 2

 http://www.bettati2014.fr

Olivier a expliqué sa démarche avec clarté, conviction et l’assurance qui sied à un futur Maire !

« Je suis candidat aux élections municipales des 23 et 30 mars prochains. Je conduirai une liste de femmes et d’hommes dont le point commun est, outre leurs compétences et leur représentativité, la passion qui les anime, pour cette ville si particulière qu’est la ville de Nice.

C’est une décision mûrement réfléchie. […] La situation de Nice m’inquiète. Je ne reconnais plus ma ville. Voyez-vous, paradoxalement, cette inquiétude appelle l’espérance, le renouveau, le changement des pratiques et, bien évidement, pour changer les pratiques, il faut changer les hommes et les femmes qui aujourd’hui sont à sa tête.

Nice mérite le meilleur. […]

Les 23 et 30 mars, Nice a rendez-vous avec elle-même et avec nous tous. Alors, pour moi, aujourd’hui, avec mes colistières et mes colistiers, est un grand jour. L’inauguration d’une permanence électorale concrétise notre engagement. […] Il y a sept ans, j’ai quitté le monde de l’industrie pour réaliser un vieux rêve, celui de définitivement planter mes pieds dans ma terre niçoise : je suis devenu vigneron, à Bellet. Et, voyez-vous, la vigne vous apprend une chose essentielle : sans racine, pas de fruit. Ainsi, si vous oubliez vos racines, vous oubliez votre histoire. Et si vous oubliez d’où vous venez, alors vous ne pouvez pas construire sereinement votre avenir. […]

Les valeurs et l’attitude qu’exige l’honneur d’être le premier magistrat de Nice doivent être au centre de tous les projets et de toutes les actions. Or, Nice, depuis quelques années, est la vitrine de toutes les dérives. […]

En réalité, notre ville a été instrumentalisée, transformée en une sorte de marchepied pour celui qui, sans rire, se voit Président de la République tous les matins, en se rasant.

Le maire sortant a présenté, le 15 décembre, une délibération invraisemblable, qui l’autorise à traîner en justice tous les Niçois, toutes les associations, tous les partis politiques, tous les journalistes qui remettront en cause les chiffres officiels de l’endettement de la ville. Mis à part le fait que, depuis Vichy, aucun responsable politique n’a osé poursuivre ceux qui n’étaient pas d’accord avec lui, cette délibération est, à mon sens, l’aboutissement d’une dérive personnelle.

C’est cette dérive – en réalité destinée à cacher l’état des finances – qui m’a poussé, un jour, à me lever et à partir de la salle du conseil municipal. Cela a été, pour moi, un moment extrêmement difficile car, en descendant les marches de l’Hôtel de Ville, je savais que je refermai vingt-cinq ans de ma vie. Depuis, pas un matin, pas un jour, pas une heure, je ne l’ai regretté. Et, de vous voir, aujourd’hui, plus d’un millier à l’inauguration de cette permanence, je me dis que, vraiment, j’ai bien fait.

Du fond du cœur, je vous remercie. […]

Comme disait Margaret Mead : « Ne doutez jamais qu’un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c’est toujours comme cela que ça s’est passé ! » »

Retranscription par Williams Vansveren-Garnier.

Inauguration de la permanence d’Olivier Bettati Liste –  » Mon parti c’est Nice » – : Le discours de Benoit Kandel

Pict badge blanc93309939_o

http://www.bettati2014.fr

Benoît a, tout d’abord, pris la parole pour expliquer pourquoi il soutenait Olivier Bettati :

« J’ai eu aussi des désillusions, vous le savez. La première désillusion, c’est qu’un peu naïvement, je le reconnais, je pensais que la politique c’était d’abord l’action, et essentiellement l’action. Et je me suis aperçu qu’au final, pour certains élus, c’était surtout la communication et essentiellement la communication. […]

La deuxième désillusion, c’est que, pour moi, un euro vaut un euro. Sauf qu’aux yeux de certains, quand un euro est public, il a moins de valeur qu’un euro privé. Ce n’est pas normal. Moi, je considère que quand on est garant des deniers publics, on doit gérer l’argent public comme on gère son propre argent, c’est à dire avec parcimonie, honnêteté et réflexion.

Enfin, autre désillusion, quand on est à la tête d’une municipalité aussi importante que la ville de Nice, on doit se consacrer à cent pour cent pour sa ville. Parce que c’est un travail gigantesque, un travail de tous les jours, 24 heure sur 24. Malheureusement, là aussi, j’ai fait un constat : certains parlent très fort de Nice mais pensent très fort à Paris !

Alors, aujourd’hui, je ne suis pas du tout dans l’amertume, ni dans la revanche. Les rétroviseurs, c’est bien, mais je préfère regarder devant, regarder l’avenir.

Je pense que l’on a la responsabilité collective, avec un certains nombre d’élus et de personnalités de cette ville, d’accompagner Olivier Bettati pour faire en sorte que, d’ici quelques semaines, ce soit lui qui préside aux destinés de notre collectivité. »

Retranscription par Williams Vansveren-Garnier.

Inauguration de la permanence d’Olivier Bettati Liste –  » Mon parti c’est Nice » – : Le discours de Marc Concas pour la Gauche et l’Ecologie

ef6dac0c9663ef524555ad87ed02be86

2014 01 25 equipe 3

Marc a d’abord rappelé que la Gauche et l’Ecologie était une des deux composantes politiques de la liste de rassemblement  ( l’autre étant la Droite et le Centre ).

« Avec un certain nombre d’amis qui sont, comme moi, de Gauche et fiers de leurs convictions, nous avons fait un double constat. Le premier est que cette ville est entre de mauvaises mains. Et parce qu’elle est entre de mauvaises mains, il convient, de toute urgence, de réagir.

Vous êtes Niçois, de cœur ou d’adoption, vous ne pouvez plus supporter la manière dont on gère cette ville au quotidien. Nous sommes ridiculisés par celui qui occupe actuellement le fauteuil de maire. Cet homme a totalement oublié le principe le plus élémentaire qui consiste à travailler pour les Niçoises et les Niçois. Il n’agit que pour lui. Il n’est animé que par son destin, vivre de la politique et assurer ses réélections successives parce qu’il ne sait rien faire d’autre. Nombreux sont les gens à Gauche, comme moi, qui sont persuadé qu’un autre chemin, une autre voie est possible.

Ce chemin, c’est celui tracé par Olivier Bettati.

Il y a un certain nombre d’hommes et de femmes de Gauche et de l’Ecologie qui m’ont rejoint :

Claude Giauffret, Joëlle Péglion, Jean-Christophe Picard, André Minetto …  etc

L’heure est venue de rassembler tous les talents, d’où qu’ils viennent, pour porter un vrai projet ! »

« Mon parti c’est Nice »: Table ronde « Les grands enjeux du développement souhaitable, de l’environnement et de l’aménagement du territoire à Nice.  » le lundi 10 février au 4 bd V. Hugo

«  Les grands enjeux du développement souhaitable, de l’environnement et de l’aménagement du territoire à Nice

Une ville en transition : Urbanisme – Politique des transports – Maîtrise de l’énergie – Protection de la terre et de l’eau – Grands Projets Utiles – Santé-Environnement – Gestion des déchets ….etc »

Voici, pour moi, l’étendue de la délégation « Ecologie » dans une gestion municipale, sans hiérarchisation :

– le véritable Développement durable, bien sûr,

–  l’expansion systématique de l’économie verte ( Recherche et développement, et nouvelles technologies inclus ),

– l’expansion des énergies renouvelables ( avec in fine filière complète de A à Z et locale : SOLAR VALLEY ) et la réussite de la transition énergétique ( économie, diversification avec diminution des énergies fossiles et fissiles, réhabilitation de l’habitat ancien et aide à la construction de bâtiment à énergie positive, efficacité énergétique ), dans les domaines habitations, entreprises, déplacements …

– la promotion de la prévention primaire ( éviter l’apparition de maladies ) et la reconnaissance des rapports étroits entre la santé et l’environnement avec prise de décisions qui s’imposent,

– l’Aménagement du territoire, afin de corriger, par exemple, les erreurs concentrées dans l’Eco-Vallée de la Plaine du Var : OIN (opération d’intérêt nationale), IKEA, saccage des terres riches de cette plaine, hypermarchés et extension de zone qui tuent le commerce et l’artisanat nissarts .. etc

– la progression de la qualité de vie pour tous,

– le respect et le rétablissement de la biodiversité,

– un nouvel urbanisme écologique et respectueux de l’humain,

– le développement massif de transports non polluants ( personnes, marchandises ), collectifs et individuels,

– une gestion des déchets saine, locale, et générant des emplois ( forte diminution à la source, filières locales de recyclage, remplacement de l’incinérateur à moyen terme … etc ).

Une table ronde aura donc lieu le lundi 10 février, sur ces thèmes qui me tiennent à coeur.

Je rappelle que, tout jeune étudiant, j’étais déjà candidat sur la liste Municipales de Nice en 1983, en tant que responsable de Nice Ecologie, sur la liste intitulée « ECOLOGIE, GESTION, SECURITE », trois thèmes primordiaux et toujours d’actualité ! C’était la première liste écologiste historique à Nice ( et société civile ) … et qui regroupait des candidats venus de différents horizons politiques, déjà !

Je serai donc,  pour ces élections de 2014, sur la liste de large rassemblement de personnalités de Droite , de Gauche, de l’Ecologie, du Centre, ainsi que de la société civile. Ce qui me semble être la meilleure solution, rassembler toutes les compétences, pour réussir tous les défis qui nous attendront début avril,  en cas de victoire, afin de faire repartir notre ville vers l’emploi, l’écologie appliquée et le développement durable, la qualité de vie globale et un rayonnement, une éthique et une exemplarité qu’elle n’a jamais connus !

Et mi février, nous allons présenter en détail notre programme aux Niçoises et aux Niçois.  »

Dr André Minetto

Militant écologiste ayant participé à la création de l’écologie politique ( années 80 )

Membre du Conseil Communal Consultatif

Administrateur du RES ( Réseau Environnement Santé )

Ex Enseignant à l’Université de Nice Sophia Antipolis

Secrétaire général d’une association niçoise de Jardins partagés

Administrateur d’une entreprise niçoise de l’ESS ( Economie sociale et solidaire )

Candidat à diverses élections, dont les Municipales de 1983 sur la 1ère liste Ecolo et société civile « ECOLOGIE, GESTION, SECURITE » en tant que responsable de NICE ECOLOGIE

Responsable dans divers autres organismes et associations.

Ex Conseiller Fédéral national de EELV ( Europe Ecologie Les Verts ) – En congé du parti.

Plus de 1200 personnes pour l’inauguration de la permanence : « Mon parti c’est Nice ». Merci à tous ! Des photos

1620496_10202868028278695_1965882244_n2014 01 25 inauguration permanence (1)2014 01 25 André et Olivier Bettati (2) 2

Magnifique journée.

Il a fallu bloquer l’avenue Victor Hugo pendant un moment, pour que les plus de mille personnes venues pour l’inauguration de la permanence puissent assister à nos discours !!

Excellent début de campagne.

1621911_10152255393221015_1436511587_n1620979_10202868078719956_1543364873_n2014 01 25 inauguration permanence (2)1011267_413863122081242_588286476_n

Réunion informelle à la permanence de  » Mon parti c’est Nice ‘ avec Olivier Bettati et Marc Concas le 18 janvier avec 150 personnes

Réu perm 18 janv BIG

 

 

Réu perm 18 janv

Réunion informelle à la permanence, 4 bd Victor Hugo, à Nice, le 18 janvier: 150 personnes autour d’Olivier Bettati, Marc Concas, Benoit Kandel, André Minetto, Andrée Alziari Negre, Jean-Christophe Picard, Brigitte Tanauji Dahan, Christophe Gonzales … etc.

Et samedi 25 l’inauguration officielle de notre permanence !

527067_588341961219296_1728343896_n

« L’ex adjoint d’Estrosi, Benoit Kandel, avec Bettati, ou l’interminable teasing de la liste des dissidents » dans Metronews – Un suspens qui va bientôt prendre fin …

http://www.metronews.fr/nice-cannes/benoit-kandel-l-ex-premier-adjoint-d-estrosi-avec-olivier-bettati-ou-l-interminable-teasing-de-la-liste-des-dissidents/mmlm!9aBxT266AofyQ/

A lire en entier dans Metronews :

 » Benoit Kandel, ce vendredi matin dans un café du quartier Saint-Roch.Photo : M.B./metronews

« Le candidat le mieux placé pour retrouver une gouvernance normale, un maire dédié à 100 % à sa ville, qui a une vraie proximité avec les Niçois, c’est Olivier Bettati ». Ce vendredi dans un bar de son canton, quartier Saint-Roch, Benoit Kandel a mis un terme au secret de polichinelle qui entourait son ralliement au candidat – ex-UMP – Olivier Bettati.

L’ancien premier adjoint au maire affirme qu' »à partir de 2010 et son départ du gouvernement fin 2010, Christian Estrosi s’est recroquevillé autour d’un cabinet restreint et a cessé de travailler normalement avec ses adjoints, les reléguant à un travail de simple représentation ». L’ancien colonel de gendarmerie en est convaincu : « Christian Estrosi a des ambitions parisiennes, il voudra rester parlementaire et avec la loi sur le non-cumul des mandats prévoit de confier la ville à un proche, et ça ne pouvait pas être moi ».

Avec Concas et Picard ?

Le ralliement de Kandel est le dernier épisode d’un teasing orchestré autour de la composition liste Bettati, qui a officialisé sa candidature le 1er décembre. Quatre jours plus tard, le socialiste Marc Concas a annoncé qu’il ne sera pas sur la liste de Patrick Allemand, et a profité de l’occasion pour dire tout le bien qu’il pense d’Olivier Bettati… sans jamais dire clairement qu’ils feront liste commune.

Si tel devait être le cas, Jean-Christophe Picard sera probablement de la partie. Le président du PRG 06 vient d’annoncer que « l’appel lancé par Marc Concas a particulièrement retenu [son] attention. À défaut de primaire ouverte, dit-il j’ai décidé de participer, à ses côtés, à une liste ouverte à tous les républicains de bonne volonté. »

Brigitte Tanauji-Dahan et Andrée Alziari-Nègre ont été plus explicites : les deux élues ont démissionné de la majorité de Christian Estrosi cette semaine et ont annoncé qu’elles rejoignaient la liste Bettati.

Les centristes divisés

… »

« Municipales Nice 2014 : Brigitte Tanauji-Dahan quitte le maire de Nice pour Olivier Bettati » sur Nice Premium

Encore un départ de la majorité estrosienne, après le départ de Marouane Bouloudhnine, de Jean Icart, d’Olivier Bettati, de Benoit Kandel, de Andrée Alziari Nègre… au secours, le Titanic prends l’eau !

Voici l’article à lire en entier sur Nice Premium :

http://www.nice-premium.com/politique,3/municipales-2014,118/municipales-nice-2014-brigitte-tanauji-dahan-quitte-le-maire-de-nice-pour-olivier-bettati,13266.html

e5d8297d61ca5bed6a03b9297e526565

« Pendant son intervention lors du Conseil Municipal, Maître Brigitte Tanauji-Dahan a dit se sentir « décalée » par rapport au comportement du Maire sortant et constate « une déconnexion flagrante entre la population et la gestion municipale ».

Elle dénonce la plupart des décisions municipales prises sans aucune concertation et que des élus les apprenant uniquement par voie de presse. Elle dit ne plus en mesure « d’accomplir sereinement » son mandat au sein de la majorité : « Je reprends ma liberté de parole et de penser » a conclut la nouvelle ex-conseillère.

Après Andrée Alziari-Nègre vendredi, Olivier Bettati le 15 novembre dernier et Benoît Kandel, lui, écarté début septembre, c’est la quatrième élue de la majorité qui démissionne du conseil municipal de Nice en trois mois.

Une question circule dans le paysage politique niçois : Qui sera le suivant(e) ?

… « 

 » Municipales Nice 2014 : Le rassemblement de la gauche est raté  » actualité commentée par Jean-Christophe Picard, Président du PRG 06 sur Nice Premium

A lire en entier dans Nice Premium

http://www.nice-premium.com/politique,3/municipales-2014,118/municipales-nice-2014-le-rassemblement-de-la-gauche-est-rate,13262.html

eb4ecb77d4b15717ab95ec112f4f85c0

Jean-Christophe Picard, président du PRG 06, l’un des rares partis à ne pas avoir encore pris de décision pour les prochaines municipales niçoises, commente l’actualité politique avec un oeil particulier vers la … gauche !

Municipales Nice 2014 : Le rassemblement de la gauche est raté Marc Concas, seul conseiller général socialiste de Nice, vient d’organiser une conférence de presse pour annoncer sa démission du PS et sa volonté de regrouper tous ceux qui, à gauche, n’acceptent pas de suivre Patrick Allemand dans une énième défaite. Il était entouré de plusieurs militants du PS, d’EELV et du PRG qui soutiennent sa démarche…

Il faut se rappeler que, lors des municipales de 2008, la candidature de Patrick Allemand avait déjà fait imploser le PS niçois (plusieurs centaines d’exclusions ou de démissions). À l’évidence, le même vient aujourd’hui de réitérer cet exploit !

Cette fois, c’est même encore pire puisque sa candidature provoque de sérieux remous jusque dans les autres partis de la majorité présidentielle.

Patrick Allemand avait pourtant refusé d’organiser une primaire ouverte au motif qu’il était le candidat « naturel et incontesté » de la gauche… Son imagination semble intacte puisque, en réaction au départ de Marc Concas (qui s’ajoute à la décision du Front de Gauche de partir seul), Patrick Allemand a osé cette conclusion : « le rassemblement de la gauche est acté » !

Au-delà de la méthode Coué, la réalité est que, par sa faute, le rassemblement de la gauche est raté.