Archives du mot-clé Nice

Communiqué de presse EELV sur la décision positive du Conseil d’Etat pour l’ouverture de la mosquée En Nour

Cg3iJ2YW4AElO0R.jpg-large
« Le Conseil d’Etat vient de donner raison à l’association En Nour et demande au maire de Nice  de permettre l’ouverture au public de ce lieu cuturel et cultuel.
C’est une victoire pour le droit des musulmans de Nice de pratiquer leur culte dans la dignité.
Cumuler tous les pouvoirs sur Nice ne signifie pas abuser du pouvoir. Le Conseil d’Etat aura su rappeler la règle à Christian Estrosi. »

Réaction du Dr André Minetto suite à l’acte lâche et imbécile perpétré devant la mosquée En Nour à Nice

« Ce matin, un sanglier mort a été trouvé devant l’entrée de la mosquée En Nour à Nice qui vient d’obtenir son autorisation d’ouverture grâce à l’action menée par l’Institut contre le maire de la ville (référé au Tribunal Administratif). J’apporte tout mon soutien à la communauté musulmane ainsi blessée par un acte lâche et imbécile. Le bien vivre ensemble à Nice doit être notre but à tous sans se laisser détourner par ces actions graves mais vaines et insignifiantes au regard de l’enjeu d’avoir une ville enfin apaisée et unie. »

Dr André Minetto

Président de CIVILIZATION INTERNATIONAL, association de géostratégie solidaire et de dialogue interculturel
Ex Vice Président PACA de la Fédération MOSAÏC, Pôle Civilisation – Dialogue interculturel
Créateur et animateur pendant 18 ans du « Magazine d’information Géostratégique » sur RADIO CHALOM NITSAN
Ancien Administrateur d’une association de parents d’élèves ( APEL ) et membre d’un Conseil d’Établissement ( Institut catholique Blanche de Castille à Nice )
Ancien Animateur de l’atelier : » Laïcité vivante et tolérance mutuelle » de Terre Démocrate, premier réseau social à objet politique,
Ancien Conseiller Fédéral national d’Europe Ecologie Les Verts,
Membre de la Commission Nationale « Internationale » d’EELV.
Ancien Conseiller Communal Consultatif de Nice

Protection des terres fertiles à Nice et ailleurs le 11 juin 2016 et naissance du Collectif SOS Terres Fertiles Nice et Plaine du Var

13310521_124377057981221_18288628690233561_nUne première Une expérience nationale capitale se dessine, les choses avancent, partout en France, avec la journée « Des terres pas d’hypers » le 11 juin 2016.

Y participe le nouveau Collectif SOS Terres Fertiles Nice et Plaine du Var. Bienvenue à ce nouvel acteur important de la défense de la Métropole Nice Côte d’azur !

Il y a, à Nice, des endroits historiques d’agriculture qui ont nourri la ville pendant des siècles. Avec un rendement exceptionnel, un des meilleurs d’Europe. Car nous avons l’eau, la chaleur et souvent des alluvions.

Dans la Plaine du Var, à Nice Est et ailleurs, ces zones traditionnelles de cultures, ces terres fertiles, sont en grand danger de destruction massive depuis quelques temps, avec de grands ou petits projet inutiles, des constructions systématiques, des routes en grands nombres, des zones commerciales gigantesques,…etc, etc

Cela génère :

– destruction du tissu commercial, artisanal, PME, TPE ..etc dans nos quartiers,

–  déplacement hors de la ville pour faire les courses,

– insécurité grandissante dans ces quartiers vidés de leurs substances vitales,

– pollution galopante : Nice une ville sans industrie polluante est une des villes les plus polluées d’Europe ,

…etc

Et cela s’accélère de façon irrationnelle et irréfléchie.

BASTA !!

Les terres produisent des légumes, des fruits, indispensables à notre vie, produits localement et qui permettent de vivre au pays à de nombreuse personnes.. .. encore faut-il qu’il reste des terres à cultiver !!
Les hypers, eux, produisent quoi.. ? De la nourriture de plus en plus chimique, des fruits bourrés de pesticides. des poissons…. carrés… souvent importés de loin.

Il faut enrayer ce désastre dans la Plaine du Var et dans la métropole dans son ensemble, et pas seulement dans le domaine du commerce de proximité à taille humaine. Et cette saine réaction en est un échelon important !

Nice: nettoyage du site du Paillon ( embouchure ) avec l’ACJM Atelier des Jeunes Citoyens de la Méditerranée le 14 mai… et aussi à Marseille, Tunis, Khenitra …

13083206_561480744034301_541882471790080734_n

Une action tout à la fois locale et internationale, symbolique et écologique, va se produire à Nice le samedi 14 mai grâce aux jeunes ! En effet cela aura lieu plage du Centenaire à 14h et consistera en collectes de déchets abandonnés ou jetés de façon désinvolte le long et dans le lit de notre oued nissart, le Paillon.

Soyons nombreux pour réaliser cette action civique indispensable afin de redonner tout son lustre à l’embouchure de notre fleuve !

Elle se déroulera aussi au même moment à Marseille, Tunis, Khenitra …

Inscrivez-vous sur la page FB de l’évènement :

https://www.facebook.com/events/586050361555204/

Présentation de l’ACJM Atelier des Jeunes Citoyens de la Méditerranée

LAJCM est un projet collectif réunissant plus de 150 jeunes de 9 pays de la Méditerranée (Algérie, Maroc, Tunisie, Portugal, France, Italie, Espagne, Liban, Maroc, Egypte).

ajcm2capture

L’objectif de l’AJCM est de coordonner des actions concrètes collectives sur des thématiques liées à la Méditerranée et à la citoyenneté (développement durable, engagement…).

Ces actions ont pour vocation de créer une synergie pour, à terme, créer une entité représentative de la jeunesse en Méditerranée.

http://www.ajcm2015.org/fr/assemblee-des-jeunes-citoyens-de-la-mediterranee/

EELV: « L’institut En Nour doit maintenant ouvrir : c’est un projet complet, culturel, social, éducatif, spirituel et culinaire qui participera à nous conduire vers une ville apaisée et responsable dans une situation géopolitique méditerranéenne douloureuse et complexe »

Communiqué de presse d’EELV ( Europe Ecologie les Verts )

« L’institut En Nour doit maintenant ouvrir : c’est un projet complet, culturel, social, éducatif, spirituel et culinaire qui participera à nous conduire vers une ville apaisée et responsable dans une situation géopolitique méditerranéenne douloureuse et complexe.

L’accord du Préfet va tout à fait dans ce sens.
 
Tout d’abord, ce projet est né en 2002, donc on ne peut pas dire que cela soit précipité ou prématuré ! Il correspond à une forte et ancienne demande et comble un vide décrié par tous depuis de longues années y compris avec un consensus sur le plan politique. Consensus jusqu’à une focalisation récente, injuste et dangereuse, d’un parti extrémiste sur ce thème.
 
Il n’y avait aucune raison qu’une partie de la population continue à être brimée et marginalisée sur le plan spirituel. C’est la seule partie de la population qui serait ainsi discriminée, et à laquelle serait nié un droit donné par notre Constitution, de libre expression de sa foi y compris dans des lieux de culte dignes.
 
Ce projet se concrétise enfin et ouvrira dans la Plaine du Var
Le prétexte d’une création de crèche dans cette zone, sorti très récemment de façon démagogique, s’avérait inadaptée dans un secteur de bureaux, d’entreprises et de concessions automobiles..
 
Et avec un éventuel procès qui s’annoncerait très long, est totalement déconnecté de la réalité.
 
L’accord du Préfet nous réjouit donc.
 
C’est donc pour tout cela qu’EELV a soutenu ce projet et qu’il continuera à le soutenir. »
Mme Juliette Chesnel-Leroux, Conseillère municipale EELV de Nice
Dr André Minetto, Conseiller Fédéral National EELV

« Pourquoi il faut soutenir le projet En-Nour! » Patrick Allemand Conseiller métropolitain et Conseiller municipal de Nice

« Pourquoi il faut soutenir le projet En-Nour! »

« C’est sans surprise que le commissaire enquêteur, chargé du rapport sur la DUP pour la réalisation d’une crèche rue Pontremoli, a conclu à un avis favorable.

La procédure d’instruction de la DUP ne pouvait qu’aboutir à ce résultat puisqu’il s’agit de déterminer si ce besoin est d’intérêt général. Les remarques du Commissaire enquêteur sur les fortes contraintes de bruit et de sécurité liées à la voie des 40 m pourraient faire regretter le choix de cet emplacement pour une crèche de seulement 40 places maximum par rapport au besoin de 300 places.

Toutefois je rappelle que l’avis du commissaire enquêteur n’est que consultatif et que le préfet n’est pas tenu de le suivre. S’il le suivait, il reste des voies de recours et c’est une longue bataille juridique qui s’annonce sans rapport avec l’urgence supposée du besoin de crèche. Ce qui choque dans cette affaire, c’est que la mairie a donné une autorisation de travaux, que plusieurs centaines de milliers d’euros de travaux ont été fait et que cette mosquée est prête à ouvrir. Empêcher la construction d’un lieu de culte musulman, les maires successifs ont démontré leur savoir-faire, et dans les faits, il n’y a aucune différence entre Peyrat qui préempte un local pour en faire un local à poubelle et Estrosi qui en préempte un autre pour en faire un commissariat de police municipale.

Cette fois-ci, il ne s’agit pas d’empêcher la construction, il s’agit d’empêcher une ouverture et de détruire. La symbolique n’est pas la même, elle est beaucoup plus violente. Ceux qui prendront cette décision devront y réfléchir à deux fois et bien évaluer la menace de trouble à l’ordre public qui peut en résulter.

Ce qui choque dans cette affaire, c’est qu’elle est strictement politique. D’ailleurs, le maire l’a clairement exprimé le 20 octobre 2012 : « J’utiliserai tous les moyens juridiques en ma possession et chacun sait que chaque fois que j’ai voulu m’opposer à un lieu e culte, j’ai trouvé les moyens juridiques ». C’est bien l’aveu que cette crèche n’est qu’un alibi et le fait du prince.

Or, le commissaire enquêteur a souligné une très forte mobilisation des Niçois de confession musulmane, plus de 6 000 signatures pour la mosquée et 710 dires déposés sur un total de 855, ce qui démontre une détermination et une exaspération grandissante.

Je rappelle que le rôle d’un maire n’est ni d’entraver la liberté de culte, ni de mettre un culte sous tutelle. C’est un abus de pouvoir. C’est en persistant dans cette voie de l’humiliation et en refusant une reconnaissance légitime à nos concitoyens de confession musulmane que l’on alimente l’islam des caves et des garages, la clandestinité avec au final la radicalisation des jeunes. Si aujourd’hui, la ville de Nice est celle de France qui fournit le plus de djihadistes à la Syrie, il serait temps de se poser la question : Pourquoi ?

C’est pour cela que je soutiens sans ambiguïté le projet En-Nour. »

Patrick Allemand

Conseiller municipal de Nice et Conseiller métropolitain Nice Côte d’Azur

 » CE QUE FAIT L’EUROPE POUR PROTÉGER VOTRE SANTE  » à Nice le 25 février 2016 avec Michèle Rivasi Eurodéputée …

débat santé Nice

Nice 25 février 18h30

CE QUE FAIT L’EUROPE POUR PROTÉGER VOTRE SANTE

Conférence-débat en présence de :

Michèle Rivasi, députée européenne

Pr Alain Franco, professeur honoraire de médecine 

Dr Véronique Mondain, Centre Hospitalier Universitaire de Nice 

Max Bouvy, représentant d’usagers 

Info 04 96 11 52 91 ENTRÉE GRATUITE http://sudest.europarl.fr 

jeudi 25 février 2016
à 18h30
Théâtre de la Photographie et de l’Image

A Nice le 25 février au Théâtre de la Photographie et de l’Image : débat grands dossiers européens de ‪#‎santé‬ publique: médicaments, perturbateurs endocriniens…

25 février à ‪#‎Nice‬ débat grands dossiers européens de ‪#‎santé‬ publique: médicaments, perturbateurs endocriniens…
Ce que fait l’Europe pour protéger votre santé
à 18:30 au Théâtre de la Photographie et de l’Image – 27 Boulevard Dubouchage

sudest.europarl.fr
INSCRIPTIONS SUR NOTRE SITE INTERNET : http://sudest.europarl.fr/…/ac…/nos_activites/sante2016.html

Que fait l’Europe pour contrôler les perturbateurs endocriniens, substances chimiques qui peuvent interférer avec le fonctionnement de notre système endocrinien et induire des effets néfastes sur notre organisme ou celui de nos descendants? Quid de l’usage des antibiotiques auxquels nous devenons résistants et comment remédier à ce risque ? Comment mieux appréhender la vaccination?

En 2014, le Parlement européen a approuvé des procédures de surveillance et de certification plus strictes pour garantir la sécurité et la traçabilité des dispositifs médicaux comme les implants mammaires ou les prothèses de hanche. Quel est l’état de cette règlementation aujourd’hui? Sur ce dossier comme celui des médicaments, comment concilier les demandes d’informations des patients avec celles de diminution des procédures par les industriels? L’innovation bénéficie-t-elle vraiment à tous?

Autant de questions et bien d’autres que vous pourrez poser directement aux orateurs de ce débat.

Avec la participation et les réponses de:

– Michèle Rivasi, députée européenne, membre titulaire de la commission parlementaire « Environnement, santé publique et sécurité alimentaire » et membre suppléante de la commission parlementaire « Industrie, recherche et énergie », Groupe des Verts/Alliance libre européenne

– Dr Véronique Mondain, praticien hospitalier dans le service d’infectiologie du Centre hospitalier universitaire de Nice

– Max Bouvy, représentant d’une association d’usagers, administrateur de l’Association Valentin Hauy au service des aveugles

Entrée libre/gratuite

Le Bureau d’information du Parlement européen à Marseille organise ce débat citoyen sur la santé en partenariat avec la ville de Nice, la Métropole Nice-Côte d’Azur, le Centre Europe Direct de Puget-Théniers

Programme

– 18h00 – 18h30 : Accueil et enregistrement des participants

– 18h30 – 20h00 : Débat citoyen

– 20h00 – 21h00 : Échanges informels autour du verre de l’amitié

Date: Jeudi 25 février 2016 à 18h30

Adresse: Théâtre de la Photographie et de l’Image – 27 Boulevard Dubouchage à Nice.

Tramway arrêt Jean médecin

Plus d’informations au 04 96 11 52 91

Consultation des candidats aux régionales sur l’OIN Plaine du Var : réponse de La liste « La Région Coopérative » ( EELV – FG – Nouveaux Socialistes – Citoyens engagés )

Pétition de Collectif Associatif Pour des Réalisations Ecologiques CAPRE 06

https://www.change.org/p/nice-un-moratoire-sur-la-destruction-des-terres-agricoles-de-la-plaine-du-var-le-maintien-et-la-restructuration-du-min-marché-d-intérêt-national-à-son-emplacement-actuel/u/14475502?tk=ZZGGHhyEewMZrrE6oHhh3SJRQXg4lPChvUT7k1n96pA&utm_source=petition_update&utm_medium=email

« Cher-e-s ami-e-s
A quelques jours d’un scrutin capital pour notre Région, où toutes nos forces vices sont déployées sur le terrain pour convaincre du bien-fondé de notre programme, véritable alternative aux sombres perspectives qui nous sont annoncées, vous comprendrez que je ne peux répondre que très brièvement à votre sollicitation.

Vous savez l’engagement qui a été celui des élus écologistes à la mairie de Nice, à la métropole de Nice-Côte d’Azur, et à la Région, mais aussi à l’ARPE et dans différents organismes, pour dénoncer ce qui apparaît comme une des plus grandes aberrations en termes d’urbanisation et de (démè)nagement du territoire, à savoir la construction en zones inondable d’équipements recevant du public (et autres installations coûteuses), au grand mépris des risques naturels mais aussi de la préservation des zones naturelles et des surfaces agricoles.
Je ne puis donc que vous confirmer que je serai à vos côtés dans l’ensemble des combats que je vous félicite de mener contre le projet d’OIN de la Plaine du Var, et ce quelles que soient demain mes responsabilités.

Vous remerciant de votre compréhension pour cette réponse rapide, et de votre soutien pour ces élections.

Bien cordialement, »

Sophie Camard

Plaine du Var : pétition contre l’OIN et pour la préservation des terres nourricières de Nice

PÉTITION POUR LA PRÉSERVATION DES TERRES AGRICOLES DE LA PLAINE DU VAR (ALPES-MARITIMES) & CONTRE LE DEPLACEMENT DU M.I.N (MARCHE D’INTERET NATIONAL) !

« un moratoire sur la destruction des terres agricoles de la plaine du Var ; le maintien et la restructuration du MIN à son emplacement actuel

La plaine du Var, liaison entre la métropole Nice Côte d’Azur et le Mercantour, parmi les plus fertiles d’Europe abrite une faune et flore d’une exceptionnelle diversité, dont plusieurs espèces en voie de disparition.
Elle est menacée par une OIN (Opération d’Intérêt National) qui impacte 15 communes.

Sous le couvert de « Développement durable », « Eco-exemplarité » et « Croissance verte », cette OIN également dénommée « Eco-Vallée » est en réalité un giga aménagement :

  • 10.000 hectares de superficie, dont des zones humides et Natura 2000,
  • 450 hectares urbanisables,
  • 3 millions de m2 constructibles,
  • 2,5 milliards d’investissements publics/privés. [source : site EPA de la Plaine du Var]

Des projets démesurés et inutiles dont les impacts sur notre cadre de vie seront destructeurs et irréversibles. Une opération irresponsable.

Le trafic généré par le projet de transfert du MIN de Nice à La Gaude (distance 9 kms) va injecter 900 poids lourds plus les véhicules nécessaires aux 1652 salariés du MIN (page 30 du Rapport d’exploitation du MIN pour 2011) sans oublier le nombre de camions nécessaires à l’évacuation des déchets, la desserte du Centre Eco-tri.

À l’horizon 2018, les Baronnais auraient :

  • 2 820 véhicules, dont 423 poids lourds, par heure aux heures de pointe;
  •  270 véhicules, dont 143 poids lourds, par heure en moyenne la nuit;
  •  25 380 véhicules, dont 3 800 poids lourds, en moyenne par jour.
    (cf. p. 237-8 Rapport de présentation du MIN à La Baronne, document soumis à l’Enquête publique.)

Cela ne va pas améliorer l’air de Nice déjà pointé parmi les plus pollués de France par les particules fines (3ème ex-aequo) .http://www.linternaute.com/actualite/societe-france/particules-fines-le-classement-des-villes-les-plus-polluees/3e-ex-aequo-nice.shtml

Vous pouvez vous tenir informés sur le site de Capre06 (www.capre06.eu)

PÉTITION POUR LA PRÉSERVATION DES TERRES AGRICOLES DE LA PLAINE DU VAR (ALPES-MARITIMES) ET CONTRE LE DÉPLACEMENT DU M.I.N (MARCHE D’INTERET NATIONAL) !

Pétition lancée par l’association CAPRE 06
(Collectif Associatif Pour des Réalisations Ecologiques dans le département 06)

La plaine du Var, parmi les plus fertiles d’Europe, doit retrouver une vocation fortement agricole.

Pourquoi ? Parce que cela correspond à des besoins vitaux :

  • préserver la ressource en eau de la nappe phréatique qui alimente 600.000 habitants
  • répondre à la demande croissante en produits frais locaux de qualité de la population et à celle de mise à disposition de jardins familiaux
  • retrouver un cadre de vie authentique, nos paysages, notre artisanat et notre gastronomie
  • conserver les terres «  éponge » de la plaine pour limiter les inondations
  • protéger la biodiversité et les écosystèmes.

Préservons notre patrimoine agricole et naturel pour les générations futures !

Le projet qu’on nous impose est irréversible, démesuré et déraisonnable !

  • Pourquoi construire une nouvelle ville sur des terres fertiles et inondables ?
  • Pourquoi créer des centres commerciaux inhumains en périphérie et mettre en péril le commerce de proximité ?
  • Pourquoi construire de nouveaux bureaux alors que ceux dans le pôle Arénas (10 hectares) ne sont toujours pas tous occupés ? « 
LETTER TO
Président de la Métropole Nice Côte d’Azur M. ESTROSI
Président de la Région PACA M. Vauzelle
Ministres Mmes Pinel et Royal et M. Le Foll

 » Un arbre en moins, une vie en moins !  » Dr A. Minetto – Patrimoine végétal en danger à Nice: samedi soir, action square Alsace Lorraine

Article N Ecolo  photo 5

Le square il y a un an lors de notre grande mobilisation préventive

« Une arbre en moins, une vie en moins! » Dr A. Minetto
Patrimoine végétal en danger à Nice: ce samedi soir nous avons mené une action square Alsace Lorraine avec information à la population et interview de journalistes. Encore un square magnifique en danger !!

Avec Jeanine Costamagna et d’autres responsables nissarts, dont celui du  Comité de quartier du square, nous nous sommes mobilisés au pied levé devant l’urgence de la situation et le manque d’information émanant de la mairie.

De nombreux arbres sont encore abattus à Nice, ici pour le chantier du tram sous terrain alors que cela n’était pas prévu au départ, à Victor Hugo par exemple. Mais ailleurs c’est pour d’autres mauvaises raisons.
Depuis la connaissance du projet de tram sous terrain nous sommes encore plus mobilisés contre la bétonisation et le goudronnage systématique de notre ville et de ses moindres surfaces de terre libre. Qu’elle soit cultivable ou simplement ornementale, une surface verte sans nouvel immeuble, sans route ou sans trottoir ou sans nouveau mega centre commercial doit être préservée à Nice. Dans la Plaine du Var, à Nice Est, au centre ville, comme à Victor Hugo par exemple, ou partout ailleurs !
Et les arbres centenaires doivent être défendus contre ce massacre permanent auquel on les condamne de plus en plus. Une autre raison de les garder et pas des moindres, une raison sanitaire. On sait maintenant que plus on bétonne, goudronne et détruit la végétation et plus il y a de malades et de morts quand il fait chaud. L’élévation de température est beaucoup plus importantes que dans un ville verte ( une vraie !! ). Cela est de plus en plus étudié au niveau médical et on ne peut plus dire … on ne sait pas.

On transforme ainsi une ville en four, au propre et au figuré, quand on détruit son patrimoine végétal. Et ce sont d’abord les enfants et les personnes âgées qui paient cash cette atteinte à notre santé à tous.

Et en plus on l’enlaidit notre ville.

Et je ne parle pas de l’autre grand problème sanitaire de Nice, une des villes les plus polluées d’Europe. Donc moins on a d’arbres et de jardins, plus on construit, plus on crée des centres commerciaux périphériques, avec de grands parkings et de nouvelles routes, plus on a d’habitants dans un quartier souvent déjà saturé, plus on a de voitures, de camions et camionnettes pour transporter et nourrir tout ce petit monde.

Moins de zones vertes, plus de béton, plus de diesel, plus de pollution qui génère malades, morts et souffrance. Le  cercle vicieux est entamé et pour s’arrêter il nécessite une sacrée volonté politique … totalement absente de notre majorité municipale niçoise.

Alors on continue ou on s’arrête ??

N’OUBLIEZ PAS ! Ce week end les 3,4,5 juillet c’est la fête de la Place Garibaldi.

nl2_fiesta_garibaldi_2015

N’OUBLIEZ PAS ! Ce week end les 3,4,5 juillet c’est la fête de la Place Garibaldi. L’association Boulegan Sian NIssart rendra hommage à Garibaldi le 4 juillet et invite ses membres et sympathisants ainsi que les associations niçoises à se rassembler à la permanence de Boulegan au 1bis rue Caïs de Pierlas à partir de 18h30 afin de participer au défilé (départ 19h30) et à la commémoration garibaldienne (à 20h-20h30) Place Garibaldi.

Le programme des festivités :
—VENDREDI 3 JUILLET—

19h : Concert inaugural Piano-Voix, offert par l’association Giuseppe Garibaldi

—SAMEDI 4 JUILLET—
11h : Fanfare,

14h : Conférence Christian Maria,

15h : Chorale Stoufa Gari (sous les arcades et dans la Chapelle du St-Sépulcre)

16h30 : Sélection de Courts-métrages « A la Rencontre du Cinéma Niçois » (Cinéma Mercury)

17h30 : Poèmes et Contes Niçois dits par Joan-Pèire Baquié (podium),

18h Batacuda,

19h : « Going back to Nissa la Bella » de C. Passuello (Cinéma Mercury)

20h00 : HOMMAGE A GARIBALDI PAR BOULEGAN SIAN NISSART

20h30 : Spectacle Misteri au coumussariat de Reinat Toscano par le Rodou Nissart (Maison des associations)

21h30 : Concert,

—DIMANCHE 5 JUILLET—

10h30 Conférence Richard Pogliano (Place Garibaldi Rendez-vous devant la statue)

11h : Visites guidées du Vieux Nice,

14h30 : Rencontre avec Luc Thévenon (chapelle du St-Sépulcre)

15h15-16h15 : Nice la Belle

15h : Départ du Théatre de Verdure et remonté de la Coulée Verte de la Fanfare de Turin, des Lanceurs de Drapeaux, Chasseurs Alpins, offert par le Comité Nice et la Ville de Nice,

16h30 Exhibition sur la Place Garibaldi lanceurs de drapeaux et fanfare italienne

17h : Dépôts de gerbes au pied de la statue, discours des officiels,

17h30 : Balleti par Nice La Belle

Partenariat du Court Circuit Café avec la Coopérative Chanson : Lancement jeudi 2 avril 2015 à Nice !

48c89241-937a-4fb7-922e-71b36c0e85cc

La photo faite lors de la Conférence de presse ce mardi

La Coopérative Chanson et le Court Circuit Café lance un partenariat afin de faire des apéro-tapas pluriculturels tous les 1ers Jeudi et 3eme Vendredi du mois. Il nous a semblé logique d’être partenaires car nous défendons tous deux les circuits courts : de l’agriculture dans nos assiettes à la musique d’artistes locaux dans nos oreilles il n’y a qu’un pas.

Nous proposons donc des apéro-tapas pluriculturels : apéro-tapas concoctés par le Court Circuit BIOS et équitables / soirée pluriculturelle concoctée par la Coopérative Chanson avec musique, poésie, théâtre et expo. Si la musique est centrale pour nous elle ne peut S’articuler sans les autres formes d’art tout comme le court circuit ne peux exister sans le vivier associatif qui s’y réuni.

A découvrir dans l’agenda !

Merci à Carol Nakari, Janis, Daniel Basti et André Minetto pour cette chouette photo et les belles soirées à venir !