Archives du mot-clé Patrimoine végétal

Jardins Partagés de St Roch à Nice : historique synthétique

JARDINS PARTAGÉS DE ST ROCH

Une ancienne parcelle agricole transformée en jardins partagés pour les habitants au coeur d’un quartier à l’urbanisation galopante.
Un poumon vert de St Roch à l’heure du réchauffement climatique.
Un lieu magique à deux minutes des Assises de la transition écologique de fin 2018, à l’angle des rues Daumas et Vauban.
Vous pouvez nous soutenir pour l’avenir de ce jardin siège d’un immense avocatier centenaire, des caroubiers, un figuier, une vigne très ancienne de raisin framboise, des légumes locaux et autres spécimen du patrimoine végétal nissart.
Contact : jeaninecostamagna@gmail.com

NICE Jardins Partagés de St Roch : dans le dernier numéro du « Sourgentin » il y a un magnifique article sur l’avocatier centenaire

NICE Jardins Partagés de St Roch*: « Dans le dernier numéro du « Sourgentin », il y a un magnifique article sur l’avocatier centenaire de la parcelle Daumas Vauban, dont l’auteur est Jacques Dalmasso.
 
Cet avocatier a été planté par le père de l’ancien fleuriste de la Place St Roch qui a pris sa retraite il y a quelques années. Il y a maintenant un traiteur. Il est donc quasi centenaire, mais pour un arbre c’est jeune. Il y avait autrefois de nombreux avocatiers sur ce quartier et il en reste quelques uns mais lui seul a atteint cette taille respectable, certainement à cause de l’eau présente en sous sol et de la ventilation du carrefour.
 
Il est un poumon vert du quartier et recycle sans faillir le CO2 émis par les voitures qui nous empoisonnent.
Rappelons en effet que seuls les arbres de plus de 25 ans fixent efficacement le CO2.
Quant à abattre un tel arbre qui donne des fruits de 700 à 800 grammes et pompe l’eau de manière particulièrement efficace lors des fortes pluies accompagnées de ruissellement, ce serait insensé.
 
Notre meilleur allié contre le réchauffement climatique c’est lui : en transpirant il climatise gratuitement le quartier.
Oui cest bien lui le seigneur de la parcelle Daumas Vauban que l’on doit remercier pour ses multiples services.
Il vient d’Amérique du Sud mais c’est un citoyen et un enfant de St Roch. Il suffit d’aller à l’ombre de ses branches pour ressentir une grande paix. Un véritable remède au stress de la vie urbaine. Les Japonais préconisent d’ailleurs des douches de forêt comme thérapie. Une douche de cet avocatier est un remède absolu contre la fatigue et le stress. A conseiller …même aux promoteurs ! »
 
Jeanine Costamagna et André Minetto
 
* L’association Les Jardins Partagés de St Roch et ses adhérents s’occupent depuis plus de cinq ans de ce magnifique avocatier et du terrain qui l’entoure. C’est un petit coin de paradis, une partie de notre patrimoine végétal nissart et une arme efficace contre la pollution atmosphérique cancérogène, les canicules mortelles, l’expression de l’agressivité …etc.

Communiqué de presse du Comité de quartier St Roch  » Sur le chantier de St Jean d’Angely, il ne fait vraiment pas bon être un arbre et ce malgré les recommandations du commissaire enquêteur « 

NICE-Comité de quartier St Roch:
« Sur le chantier de St Jean d’Angely, il ne fait vraiment pas bon être un arbre et ce malgré les recommandations du commissaire enquêteur.

En début de semaine , quatre grands arbres sains ont ainsi été abattus sans autre forme de procès. Le cauchemar continue.
Une zone bétonnée à mort. Des arbres abattus alors qu’ils appartiennent au domaine public et non au périmètre du chantier. Cela avait déjà été le cas en dessous.
Sur cette nouvelle opération aucun permis n’est en cours puisque c’est la zone du multiplexe.
Cette volonté d’éradication du patrimoine végétal de notre quartier est sidérante alors que ces grands arbres sont les seuls à pouvoir contrebalancer le réchauffement induit par toutes ces constructions en cours. Les décideurs de ce projet sont visiblement hors sol.

Voilà comment on remercie nos amis qui ont fourni ombre et oxygène gratuitement. Voilà comment on anticipe le réchauffement climatique. Sur une zone où tout est là pour faire un éco quartier.
L’irresponsabilité prévaut. C’est aberrant. »

Jeanine Costamagna, Présidente
André Minetto, Vice Président

Communiqué de presse

 

NICE: Pour la préservation de la qualité de vie à St Roch-Construction de 200 logements, d’un complexe de 8 salles de cinéma et d’une nième grande surface (St Jean d’Angely)

 20170108_164037_resized_1
NICE
« Les travaux préalables au projet de construction sur St Jean d’ Angely semblent devoir commencer.
Suite à la manifestation que nous avions organisée et à la mobilisation lors de l’enquête publique, le commissaire enquêteur à émis un avis favorable assorti de recommandations de bon sens et qui vont dans l’intérêt des habitants.
Nous souhaitons et demandons que ces recommandations soient suivies afin que notre quartier garde son équilibre et ne sombre pas dans un bétonnage intensif et destructeur. St Roch évolue mais les habitants et nous mêmes restons vigilants. Rappelons que sur ce secteur est prévue la construction de 200 nouveaux logements , d’une grande surface et d’un multiplex de 8 salles de cinéma qui doit faire l’objet d’un nouveau permis.
Nous demandons à l’instar du commissaire enquêteur que les grands arbres du secteur soient préservés et que les micocouliers qui se trouvent le long de la voie ferrée ne fassent pas les frais de ce chantier. Le patrimoine végétal de notre quartier, qui a déjà beaucoup souffert, ne doit plus être détruit. »
Jeanine Costamagna et André Minetto
Comité de Quartier St Roch Vauban
Quelques photos :
Patrimoine végétal en danger Nice St Jean d’Angelly.
Les photos soleil couchant préfigurent le risque de disparition de ces grands arbres, fierté de notre quartier…
20170108_163431_resized
20170108_164108_resized_1
20170108_164637_resized_2
20170108_164426_resized_1
20170108_164752_resized_2

Nice – Jardin Alsace Lorraine, bd V. Hugo : chronique d’un désastre annoncé – Les premières photos

IMG_3131

Comme nous l’avions hélas craint il y a un an et demi quand nous avions organisé la première mobilisation* pour défende un des plus beaux jardins du centre de Nice, et un des mieux arborés, les travaux défigurent ce morceau de notre patrimoine végétal nissart.

Voici les photos de l’avancée des travaux actuels pour permettre au tram sous-terrain de se réaliser. Tram sous-terrain qui est :

–  une stupidité à bien de égards,

– un futur gouffre financier qui fera exploser nos impôts,

– un désastre écologique pour les parcs niçois défigurés ( Alsace Lorraine, Durandy … ),

– un risque inconsidéré pour les habitations situées au dessus

– et comme rappelé récemment, un danger très grave pour les utilisateurs futurs les jours d’orages violents que nous allons hélas connaître de plus en plus à cause des constructions et du bétonnage et goudronnage massif, et indirectement à cause au réchauffement climatique.

Et je ne parle pas du scandale du nouveau déplacement des stèles commémoratives des Maréchaux de France et de la Libération de Nice en 1944  !

* Mobilisation en août 2014 à l’appel de Jeanine Costamagna et André Minetto

IMG_3132

IMG_3133 IMG_3134 IMG_3135 IMG_3136 IMG_3137 IMG_3138 IMG_3139 IMG_3141 IMG_3142

 

 » Un arbre en moins, une vie en moins !  » Dr A. Minetto – Patrimoine végétal en danger à Nice: samedi soir, action square Alsace Lorraine

Article N Ecolo  photo 5

Le square il y a un an lors de notre grande mobilisation préventive

« Une arbre en moins, une vie en moins! » Dr A. Minetto
Patrimoine végétal en danger à Nice: ce samedi soir nous avons mené une action square Alsace Lorraine avec information à la population et interview de journalistes. Encore un square magnifique en danger !!

Avec Jeanine Costamagna et d’autres responsables nissarts, dont celui du  Comité de quartier du square, nous nous sommes mobilisés au pied levé devant l’urgence de la situation et le manque d’information émanant de la mairie.

De nombreux arbres sont encore abattus à Nice, ici pour le chantier du tram sous terrain alors que cela n’était pas prévu au départ, à Victor Hugo par exemple. Mais ailleurs c’est pour d’autres mauvaises raisons.
Depuis la connaissance du projet de tram sous terrain nous sommes encore plus mobilisés contre la bétonisation et le goudronnage systématique de notre ville et de ses moindres surfaces de terre libre. Qu’elle soit cultivable ou simplement ornementale, une surface verte sans nouvel immeuble, sans route ou sans trottoir ou sans nouveau mega centre commercial doit être préservée à Nice. Dans la Plaine du Var, à Nice Est, au centre ville, comme à Victor Hugo par exemple, ou partout ailleurs !
Et les arbres centenaires doivent être défendus contre ce massacre permanent auquel on les condamne de plus en plus. Une autre raison de les garder et pas des moindres, une raison sanitaire. On sait maintenant que plus on bétonne, goudronne et détruit la végétation et plus il y a de malades et de morts quand il fait chaud. L’élévation de température est beaucoup plus importantes que dans un ville verte ( une vraie !! ). Cela est de plus en plus étudié au niveau médical et on ne peut plus dire … on ne sait pas.

On transforme ainsi une ville en four, au propre et au figuré, quand on détruit son patrimoine végétal. Et ce sont d’abord les enfants et les personnes âgées qui paient cash cette atteinte à notre santé à tous.

Et en plus on l’enlaidit notre ville.

Et je ne parle pas de l’autre grand problème sanitaire de Nice, une des villes les plus polluées d’Europe. Donc moins on a d’arbres et de jardins, plus on construit, plus on crée des centres commerciaux périphériques, avec de grands parkings et de nouvelles routes, plus on a d’habitants dans un quartier souvent déjà saturé, plus on a de voitures, de camions et camionnettes pour transporter et nourrir tout ce petit monde.

Moins de zones vertes, plus de béton, plus de diesel, plus de pollution qui génère malades, morts et souffrance. Le  cercle vicieux est entamé et pour s’arrêter il nécessite une sacrée volonté politique … totalement absente de notre majorité municipale niçoise.

Alors on continue ou on s’arrête ??

Halte au massacre de notre patrimoine végétal niçois ! Abattage suite : massacre imprévu de platanes bd V Hugo

image001

L’an dernier à la même époque je me mobilisais avec Jeanine Costamagna ( Présidente de Comité de quartier nissart ) afin de dire non aux abattages d’arbre de façon incohérente et massive en cours ou en prévision.

Et nous alertions aussi une énième fois sur les risques d’un « tram » souterrain.

Belle manifestation en août bien couverte par les médias mais au regard des thèmes nous aurions aimé voir des dizaines de milliers de Niçois se mobiliser pour leur ville.

Maintenant le massacre de notre patrimoine végétal continue et cela était prévisible malgré les assurances et belles paroles lénifiantes que nous avions reçu à l’époque ! Et aussi malgré les écrits soporifiques et dithyrambiques reçus en réponse à nos courriers avec un peu de retard …

Rappel de l’article sur notre action en août 2014 :

 

« Patrimoine végétal niçois : chronique d’une mort non annoncée » Communiqué de presse de Jeanine Costamagna et d’André Minetto

Il était beau, il était grand ….

Empreint de cette grâce particulière aux beaux arbres niçois, le grand pin du square Durandy n’a pas résisté au chantier du tram malgré plusieurs mois de sursis qui pouvaient laisser augurer sa survie.
Côté Victor Hugo des palissades se mettent en place, des orangers doivent être replantés mais rien de clair dans tout cela : des opérations sont menées au coup par coup sans information préalable mais toujours justifiées par une soi disant maladie, notamment… même quand c’est injustifiable. Qu’on arrête de nous parler de replantation. Il serait temps que nos décisionnaires comprennent que le temps d’un arbre n’est pas le temps humain et qu’un arbre centenaire est un arbre jeune. Les arbres ne sont pas des marchandises dont on disposerait à volonté
On ne remplace pas un Pin comme celui du square, Durandy qui a désormais l’air d’une zone sinistrée. Dostoeïevski a dit que la beauté sauverait le monde, alors on peut craindre que la laideur ne fasse le contraire.
Nous condamnons cette destruction programmée de notre patrimoine végétal nissart centenaire voire pluri-centenaire ! Et ce n’est pas en les remplaçant par de petits et jeunes arbres qui ne grandiront jamais beaucoup au regard de la façon de les planter et surtout de la grande pollution atmosphérique que subit Nice, et toutes les Niçoises et les Niçois, que nous retrouverons ce charme végétal irremplaçable qui caractérisait Nice.
Là où le tram passe les arbres trépassent, c’est malheureusement ce que nous constatons, et c’est dû à un manque de volonté et pas une fatalité ! « 
Jeanine Costamagna
Présidente du Comité de Quartier Saint Roch-Vauban
André Minetto  
Nice Ecolo Démocrate