Aziz Senni, ancien candidat du Mouvement Démocrate aux législatives de 2007, a reçu le prix de « l’entrepreneur social de l’année »

((/images/5364_8905864_o.jpg))%%% L’ex-candidat indépendant à la législative partielle de 2004, a été candidat avec l’investiture du Mouvement Démocrate dans la même circonscription à Mantes-la-Jolie (8e) en 2007.%%% __” Ne confondons jamais entrepreneur et manager, les patrons de PME et les salariés PDG du CAC 40 …. si cette crise nous apporte une leçon c’est bien celle de ne pas tomber dans un capitalisme d’excès, un capitalisme de ratio, un capitalisme déshumanisé” Aziz Senni__ %%% Aziz Senni, le patron de la société ATA, spécialisée dans le transport des personnes à mobilité réduite, a lancé un fonds d’investissement BAC, Business Angels des Cités. Ecoutons-le: “BAC est le premier fonds d’investissement réservé « à la banlieue ». C’est une société de capital-risque qui investit entre 30 000 et 300 000 euros dans les créations d’entreprises portées par les jeunes des quartiers. L’Etat n’a pas la réponse au chômage des jeunes en banlieue. Prenons-nous en main et n’attendons pas tout d’en haut”.%%% Mardi 7 Avril 2009, au Ministère des Affaires étrangères, étaient remis les prix de l’INSEAD (5ème Business School selon le classement du Financial Times). Aziz Senni a reçu le prix de « l’entrepreneur social de l’année », pour son parcours et son action en faveur du développement économique des banlieues, particulièrement pour la création de BAC.%%% [www.scr-bac.fr|www.scr-bac.fr|fr] Aziz a répondu à trois questions:

__Comment définirais tu ton action d’entrepreneur social ?__ Rêve, Ambition, Travail, Partage: 4 mots qui sont ma devise et qui me semble définir ce qu’est un entrepreneur social ou plutôt “sociétal”. Etre ambitieux, vouloir être le meilleur dans son domaine ne doit pas pour autant effacer la notion de partage avec les autres. C’est ce partage qui à mon avis donne du sens à la vie. __Entrepreneur social, est ce une vocation ou une nécessité par temps de crise ?__ Je ne me suis pas posé la question “Etre ou ne pas etre …. un entrepreneur social ou pas”. Je pense c’est une nature, une philosophie et une vision de la vie. __Les entrepreneurs (toutes catégories confondues) sont au cœur de l’actualités ces derniers temps … crise oblige ou restructuration naturelle d’un métier ?__ Ne confondons jamais entrepreneur et manager, les patrons de PME et les salariés PDG du CAC 40…. Certains prennent des risques, d’autres les gèrent (plus ou moins bien d’ailleurs) …. je suis pour la liberté d’entreprendre avec éthique et morale, et si cette crise nous apporte une leçon c’est bien celle de ne pas tomber dans un capitalisme d’excès, un capitalisme de ratio, un capitalisme déshumanisé … “La gourmandise est un vilain défaut”: les financiers le payent en ce moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *