Le Parlement européen rejette une opportunité exceptionnelle de protéger les animaux dans les laboratoires – Info samedi 25 avril place Magenta à Nice à partir de 14 h

Voir aussi mon article du 9 mars 2009:%%% __Expérimentation animale: faites-vous entendre afin de modifier la Directive européenne de 1986__%%% Dans le cadre de la semaine internationale pour les animaux dans les laboratoires, l’association Destination Enfer organisera une action d’information à Nice, samedi 25 avril, contre la vivisection. Lieu: __place Magenta (dans la zone piétonne), à Nice__.%%% Date: __samedi 25 avril 2009, de 14h à 18h.__ Lu sur le site de DESTINATION ENFER%%% [http://www.destination-enfer.com/|http://www.destination-enfer.com/|fr] %%% ” La Directive européenne 86/609/CEE qui régit l’expérimentation animale en Europe, actuellement en vigueur, date de 1986, soit 23 ans. Sa révision était indispensable à la vue des progrès effectués ces dernières années en matière de recherche substitutive aux expérimentations animales et de la volonté du public de mieux protéger les animaux. Cependant, sous la pression des lobbies industriels et des fournisseurs d’animaux, de très nombreux amendements à la proposition de la Commission européenne ont été votés par des députés européens de la Commission AGRI.

La proposition de la Commission européenne, qui était déjà peu ambitieuse pour Destination Enfer, se retrouve aujourd’hui saccagée par des amendements allant à l’encontre totale de la protection des animaux. Le rapporteur Neil Parish avait indiqué que cette directive devait s’assurer que les tests conduits sur les animaux soient aussi humains que possible et pourtant, il suffit de constater par ce qui a été voté au parlement européen que l’on en est très loin. %%% Parmi les amendements retenus par les députés européens, Destination Enfer déplore:%%% – l’autorisation de faire souffrir les animaux de façon sévère et prolongée, %%%- l’arrêt à nouveau retardé de l’approvisionnement en primates capturés dans la nature, %%%- la réduction des justificatifs scientifiques pour expérimenter sur les primates, %%% – la réutilisation de la plupart des animaux pour les expériences sauf dans quelques formes d’expérimentation, %%% – la non nécessité d’obtenir des autorisations pour de nombreux tests sur les animaux. Ces points montrent que les animaux vont encore souffrir terriblement dans les laboratoires lors de la prochaine décennie. Cela est d’autant plus injustifiable que des scientifiques ont pourtant contesté les différents amendements à la proposition de la Commission européenne, qui allaient à l’encontre de la protection des animaux ou qui stipulaient que la recherche en Europe serait affaiblie. Face aux lobbies pro-vivisection, la mobilisation du plus grand nombre, et ce tout au long de l’année, est nécessaire pour que nous puissions obtenir des avancées ! Les élections européennes étant notamment très proches, il est indispensable que chacun contacte les futurs candidats des différentes listes, dès que ceux-ci se seront fait connaître. La nouvelle enquête “Sauvez les primates” dénonce la vivisection sur les primates Les associations Animal Defenders International (ADI), National Anti-Vivisection Society (NAVS) et Lord Dowding Fund for Humane Research ont publié et présenté au Parlement européen les résultats d’une enquête, montrant chaque phase de la filière de la vivisection sur les primates, des fournisseurs aux laboratoires. “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *