Pour Maître Corinne LEPAGE, sur EUROPE 1, une marée noire doit coûter “extrêmement cher” à celui qui la provoque, afin d’être dissuasif ( ici dans le cas de TOTAL )

En effet, le préjudice écologique ne doit pas passer par pertes et profits, pour Corinne Lepage.

Ça serait un sacré bon en avant, un sacré retour à des valeurs saines, qui changerait la vie de beaucoup de communes, de citoyens, de salariés, de professionnels ! Ça serait la fin des préjudices en tout genre, ou de leur impunité, sans parler de la perte de valeurs des maisons, des appartements, des terrains …

Dix ans après le naufrage de l’Erika, l’avocate Corinne Lepage, qui va représenter une dizaine de communes de Vendée et de Loire-Atlantique lors du procès en appel de la catastrophe, a estimé que Total devait réparer le préjudice écologique subi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *