Un des scandales de la crise grecque : pourquoi obliger un pays exsangue à continuer ses achats d’armes à la France et à l’Allemagne ? Si c’est ça la solidarité européenne ! Propositions de députés d’Europe Écologie

En effet, alors que la faillite est officielle, Athènes poursuit ses ” investissements ” ( j’aime bien l’emploi de ce mot ici, alors que dans le domaine de la santé ou de l’éducation, certains politiciens et parfois les mêmes disent que les budgets doivent subir des coupes sombres ! ) militaristes ou plutôt a décidé de les faire glisser sur les prochains mois, et la France __*__ devrait vendre “coûte que coûte” ( sic, eh oui, c’est aussi ça le néo-libéralisme : l’utilisation de l’aide octroyée par la France ou l’entraide entre les peuples ! ) six FREM et 15 hélicoptères Super Puma : 2,5 milliards d’euros de facture !! C’est sûr que c’est un plus pour la vie quotidienne et que ça vaut le coût de perdre un quatorzième de son salaire, pour les salariés, des coupes de 12% des allocations, une baisse de 10% des dépenses de santé pour l’année 2010 … entre autres désastres sociaux, sanitaires et économiques promis au peuple grec ! Cela a d’ailleurs été dénoncé au Parlement Européen, notamment par Pascal Canfin et Daniel Cohn-Bendit. %%% [http://www.dailymotion.com/video/xc5x17_dany-cohn-bendit-investiture-de-la_news#from=embed?start=1|http://www.dailymotion.com/video/xc5x17_dany-cohn-bendit-investiture-de-la_news#from=embed?start=1|fr] %%% Une vérité qui dérange ( Barroso entre autres ) !!%%% __Selon les dernières prévisions du FMI, la Grèce aura, fin 2011, un ratio dette publique sur PIB de 150%. Le premier intervenant qui a fait monter les cours sur le marché des CDS ( les assurances sur le défaut de remboursement de dettes, le vautour qui guette les faibles ou les cigales ) n’est pas un vilain spéculateur étranger, mais une banque grecque. Qui sont les premiers détenteurs de dette grecque ? Des banques françaises, allemandes. __ %%% __Écoutons un autre son de cloche. Parce que ce qui se passe laisse très rêveur. La Grèce doit en effet se ruiner pour continuer à acheter des armes et du pétrole, car c’est la cause de 80 % de son déficit ( et 4,3% du PIB englouti dans le budget militaire contre 1,9% pour la France ) ! C’est vrai que la Grèce est isolée et en guerre ( elle n’est ni dans l’OTAN, ni dans l’UNION EUROPÉENNE, ni dans la ZONE EURO … Ah bon ? ) et qu’elle n’a pas de soleil ou de vent ( c’est nouveau, ça vient de sortir ) !! UBUESQUE.__ Petite pique de géopolitologue : on l’a fait d’abord en Afrique et ailleurs sur la planète, et maintenant on le fait au sein de l’Union Européenne ! Logique. Non à la Turquie dans l’UE et vive la guerre entre la Grèce et la Turquie ! Ils discutent et vont se réconcilier ? Ah zut alors ! Et notre économie française alors !! On va peut-être leur vendre des centrales nucléaires ( sourires lumineux et carnassiers !! ) ? Remarquons aussi perfidement que nous sommes producteurs ET consommateurs d’armement, puisque la France est sur la troisième marche du podium mondial, avec une dépense militaire pour l’année 2009 de 63,9 milliards de dollars ! Ce ne sont bien sûr ni vous, ni moi qui “consommons”, mais ” L’Etat ” !! %%% Et aussi découvrons une proposition commune des écologistes Grecs et Turcs qui se sont réunis en Grèce. Enfin des gens sensés et qui veulent le bien de leurs peuples, comme ceux qui dénoncent le scandale en France et ailleurs ! Et ça c’est vraiment nouveau en politique et crée une rupture avec un passé lamentable notamment dans ces deux domaines qui me sont chers : géostratégie et énergies renouvelables. __Petites remarques en passant__ – le nucléaire a coûté, coûte et va coûter une fortune ( aux contribuables principalement ), est très mal maitrisé et nous oblige à jouer un mauvais rôle sur la scène internationale : exploitation d’uranium au Niger … et du peuple nigérien au passage ( et au Gabon ou en Namibie ! ), et envoi de nos déchets en Sibérie avec la reconnaissance éternelle des peuples russes et sibériens au regard de la durée de vie de ces déchets très toxiques; – le pétrole deviendra de plus en plus cher, difficile à exploiter avec des risques écologiques et humains majeurs; le feuilleton scandaleux et à épisodes de BP au large de la Louisiane ne sera pas hélas le dernier. Et je ne parle pas des conséquences sanitaires que nous subissons depuis trop longtemps, dues au diesel et au kérosène ( exempté de TOUTES TAXES ! ) entre autres douceurs , avec son cortège de souffrances et de maladies cancéreuses de plus en plus nombreuses, et autres pathologies liées. – si la consommation de pétrole de l’Europe a diminué d’environ 1 million de baril de pétrole par jour, la production a baissée un peu plus, de 1,5 million de baril de pétrole par jour, venant principalement du Royaume Uni, du Danemark ( et de la Norvège, hors U.E. ). Nous sommes donc un peu plus dépendant du pétrole extérieur. Donc un peu plus obligé de recourir à la force pour y accéder, aujourd’hui ou demain. Donc dépendant de nos achats et de notre production d’armement ! __Ceci est encore plus valable pour l’uranium.__ __NON, NI L’ENERGIE NUCLEAIRE, NI LES ENERGIES FOSSILES NE SONT L’AVENIR. ET POURTANT NOUS CONTINUONS A NE VOIR ET PREVOIR MASSIVEMENT QUE CES DEUX LA. A NOUS RUINER ( AU PROPRE ET AU FIGURÉ ) POUR ELLES %%%__ __ NON L’INDUSTRIE DE L’ARMEMENT NE DOIT PAS ETRE DEMAIN UNE DES PRINCIPALES DE LA FRANCE !__ __CHERCHEZ L’ERREUR !__ Revenons à notre triste exemple de la Grèce et de son peuple broyé par un système néo-libéral fou et irresponsable, et voici une analyse qui mérite d’être discutée et étudiée sérieusement. Sur un excellent site :__ Echos d’Euro-écolos__%%% Deux jeunes députés d’Europe Écologie, Karima Delli et Pascal Canfin, racontent leur quotidien entre Paris, Strasbourg et Bruxelles.%%% [http://ecologie.blogs.liberation.fr/euro-ecolos/2010/05/les-solutions-des-verts-grecs-pour-sortir-de-la-crise.html|http://ecologie.blogs.liberation.fr/euro-ecolos/2010/05/les-solutions-des-verts-grecs-pour-sortir-de-la-crise.html|fr] %%% __Les solutions des Verts grecs pour sortir de la crise__%%% Par Pascal Canfin%%%

” Je viens de passer trois jours en Grèce, à Athènes et Thessalonique, pour une série de conférences et de rencontres avec les responsables des Verts grecs et turcs. Ce fut l’occasion de vérifier une proximité quasi parfaite de l’analyse de la crise grecque et des mesures à mettre en œuvre pour en sortir. Les Verts grecs n’ont pas peur d’affirmer publiquement les responsabilités propres à la Grèce: la corruption, des dépenses militaires les plus élevées de l’OTAN une fois rapportées à la richesse nationale, la nécessité d’améliorer l’efficacité des services publics et une réelle marge de manœuvre pour améliorer la collecte des impôts, puisqu’entre 30 et 40 % de l’économie fonctionne de manière informelle, c’est à dire non déclarée pour échapper à l’impôt. Mais ils rappellent aussi que le nombre de fonctionnaires (22 % du total des salariés) est identique à celui de la France et que les 13 et 14èmes mois versés aux salariés sont la contrepartie de 12 mois plus faibles qu’ailleurs. Ils insistent aussi sur un élément méconnu: 80 % du déficit de la balance courante, le plus élevé de toute la zone euro puisqu’il s’élève à 14 % du PIB, est composé des achats d’armes et des importations d’énergie. __Sortir de la course aux armements entre la Grèce et la Turquie__ Dès lors, deux grandes propositions se dégagent. Tout d’abord, sortir de l’absurde course aux armements entre la Grèce et la Turquie. En commun, les Verts grecs et turcs en appellent à l’Union européenne pour qu’elle organise de manière conjointe un plan de désarmement des deux pays. C’est aussi l’occasion de rappeler que les Verts grecs plaident pour l’entrée à terme de la Turquie dans l’Union européenne, ce qui permettra de sceller la réconciliation entre les deux pays, comme la construction européenne a scellé la réconciliation entre la France et l’Allemagne. Pour ma part j’ai dénoncé à plusieurs reprises, comme l’a fait Daniel Cohn-Bendit au Parlement européen, l’hypocrisie du gouvernement français, et allemand, qui a fait pression sur la Grèce pour qu’elle finalise ses achats de matériels militaires alors qu’il l’invitait par ailleurs à réduire ses dépenses publiques. __Diminuer la facture énergétique__ Deuxième proposition: investir dans l’efficacité énergétique et dans les énergies renouvelables pour diminuer la facture énergétique. Mais pour investir il faut de l’argent, même si ces investissements seront financés progressivement par les économies réalisées sur les importations. D’où l’appel lancé à la Banque européenne d’investissement, pour qu’elle s’engage sur un grand plan de financement vert qui pourrait être financé soit par des euro-obligations, soit par un financement direct de la Banque centrale européenne. Ce plan d’investissement vert aurait tous les avantages : diminuer le déficit de la balance courante de la Grèce, diminuer les émissions de CO2 et créer massivement des emplois. Une telle initiative pourrait bien sur être étendue —si elle fonctionne— à l’ensemble de l’Union européenne. En ce qui concerne le déficit des finances publiques, les Verts grecs font la même analyse que le Groupe au Parlement européen: la baisse massive des dépenses publiques, menée de manière simultanée par les États membres, va conduire mécaniquement à une récession économique et à une régression sociale. Dès lors, à l’exception des diminutions massives des dépenses militaires et des améliorations nécessaires de l’efficacité des services publics, l’accent doit être mis sur l’augmentation des recettes. Or, pour augmenter significativement les impôts payés par les entreprises sur les plus-values et sur les transactions financières, une coordination européenne est indispensable. D’où l’appel conjoint des Verts grecs et des députés européens écologistes pour que la Commission européenne présente un plan de coordination fiscale de façon à redonner des marges de manœuvre aux États membre pour augmenter les impôts des acteurs économiques les plus mobiles sans craindre une augmentation de l’évasion fiscale. Au total, il est frappant de constater une très forte identité de vue entre les positions que les écologistes défendent au Parlement européen, à Paris, à Berlin, à Athènes et à Ankara. Partout les fondamentaux et les prescriptions des écologistes cherchent à sortir du néolibéralisme, du nationalisme et du productivisme pour mettre en œuvre une nouvelle matrice pour le XXIeme siècle. ” [http://ecologie.blogs.liberation.fr/euro-ecolos/2010/05/les-solutions-des-verts-grecs-pour-sortir-de-la-crise.html|http://ecologie.blogs.liberation.fr/euro-ecolos/2010/05/les-solutions-des-verts-grecs-pour-sortir-de-la-crise.html|fr] __*__ La France est avec la Russie une championne de ventes d’armes aux pays du Tiers Monde.%%% Dans son rapport annuel sur le commerce des armements portant sur la période 2005-2009, l’Institut international de recherche pour la paix (Sipri) basé à Stockholm souligne également qu’au niveau planétaire les ventes d’armes ont été supérieures de 22% à ce qu’elles ont été en 2000-2004. Les principaux fournisseurs d’armes conventionnelles sont, dans l’ordre, les États-Unis, la Russie, l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni.%%% [http://www.sipri.org/|http://www.sipri.org/|fr] A lire aussi, une tentative de dédramatiser l’économie en tant que science ( plutôt inexacte ) : %%% Nos phobies économiques, par Alexandre Delaigue et Stéphane Ménia%%% ((/images/Delaigue Alexandre.jpg))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *