L’énergie solaire à l’honneur … en SUISSE ! Solar Impulse : plus de 26 heures de vol, de jour comme de nuit ! L’exploit des deux visionnaires : Bertrand Piccard et André Borschberg

((/images/solar-impulse2.jpg))%%% Les transports aériens, au même titre que les transports maritimes ou routiers par camions sont monopolisés par le mazout, qu’il s’appelle gazole, kérozène ou autres douceurs. Alors que l’alternative existe avec le GPL ( bateau, camions …et voitures ! Cela fait plus de 12 ans que je roule au GPL, tué en France par le lobby diesel ), les piles à combustible notamment. %%% Et l’énergie solaire dans tout ça ? Pour l’industrie, il semble qu’on daigne la découvrir enfin dans les Alpes Maritimes avec quelques projets très localisés et trop ciblés. Mais mieux vaut tard que jamais. Par contre, chaque année qui passe constitue un retard difficile à rattraper. Car derrière, si pas de marché suffisant, pas de recherche digne de ce nom, pas de commercialisation suffisante et pas de formation de personnels compétents allant de bac – 3 à bac plus 8 ou plus.%%% Pour les transports, le solaire pointe timidement le bout du nez. Comme à La Rochelle, ville en pointe depuis des décennies, où “le Passeur” et “le Bus de Mer” sont des bateaux électro-solaires.%%% Et pour l’aviation de demain, revenons à l’exploit de Bertrand Piccard dont le projet visionnaire avance de plus en plus. %%% La prochaine étape sera un vol de 36 heures, pour prouver qu’il peut rester en l’air avec pour seule énergie la puissance des rayons solaires. L’étape finale sera un tour du monde en 20 à 25 jours et cinq étapes ( 5 fois 5 jours et 5 nuits ), avec une seconde version, biplace, cette fois-ci. Pour cela, nous vous donnons rendez-vous à partir de 2013, si tout se déroule comme cette étape !%%% ” C’est bien plus que juste une aventure aéronautique, c’est une démonstration technologique de ce que nous pouvons offrir à la société en termes d’énergie renouvelable. __Nous voulons promouvoir la mise en œuvre des mêmes technologies dans les voitures, les systèmes de chauffage, les ordinateurs, l’air conditionné__, etc. “, affirme le ” savanturier “.%%% ((/images/Bertrand Piccard (à gauche) André Borschberg .jpg))%%% Bertrand Piccard (à gauche) félicite André Borschberg au saut de l’avion. (Keystone)%%%

Pour amener le rêve «impossible» à 100 millions de francs suisses de Piccard et Borschberg de la table à dessin dans les airs, il aura fallu sept ans à 50 ingénieurs et techniciens, soutenus par une centaine de scientifiques.%%% Au départ, Bertrand Piccard a cherché les compétences aéronautiques et solaires nécessaires aux Etats-Unis de G. W. BUSH; cela aurait été différent avec le programme ” énergie renouvelables ” de Barack Hussein Obama. Mais finalement, bon nombre de ses 80 partenaires sont suisses. ” Il est rassurant de voir que dans un pays comme le nôtre, nous avons tout pour construire un projet comme celui-ci “, se réjouit-il. Voici le site officiel de Solar Impulse : %%% [http://www.solarimpulse.com|http://www.solarimpulse.com|fr] %%% avec notamment la “Solar Impulse TV”, très complète.%%% Et le dossier pédagogique réalisé par la TÉLÉVISION SUISSE ROMANDE (TSR) avec de multiples vidéos et l’article : %%% __Le magnifique exploit de Solar Impulse : 26 heures de vol !__%%% A compulser en entier sur :%%% [www.tsr.ch/decouverte/solar-impulse/|www.tsr.ch/decouverte/solar-impulse/|fr] %%% L’avion fonctionnant uniquement avec de l’énergie solaire Solar Impulse (immatriculé HB-SIA) a atterri sans encombre à Payerne (Suisse romande) après 26 heures de vol.%%% ” __Rappel des enjeux et objectifs du projet__ %%% Dans un monde dépendant des énergies fossiles, le projet Solar Impulse est un paradoxe, presque une provocation : il vise à faire décoller et voler de façon autonome, de jour comme de nuit, un avion propulsé exclusivement à l’énergie solaire ; à se maintenir ainsi en vol pendant plusieurs jours sans aucun carburant, pour effectuer un tour du monde sans carburant ni pollution.%%% Les avions solaires qui ont volé jusqu’ici n’ont pas été conçus pour stocker suffisamment d’énergie et doivent donc atterrir en cas d’ensoleillement insuffisant (nuages ou nuit). D’autres projets ont eu pour but de faire voler des drones solaires télécommandés ou des avions munis de moteurs à hydrogène. Pour montrer le formidable potentiel des énergies renouvelables, Solar Impulse a placé la barre de ses ambitions beaucoup plus haut.%%% Le pilote aura comme difficulté majeure de gérer l’énergie à sa disposition. Il devra se retrouver chaque soir avec des batteries pleines et les économiser au maximum pour tenir l’air jusqu’au jour suivant.%%% Un véritable compte à rebours commencera donc à la fin de chaque journée et le suspens sera total jusqu’à la fin de la nuit ! On connaîtra avec précision l’heure à laquelle le soleil sera à nouveau suffisamment haut sur l’horizon pour alimenter à nouveau les cellules de l’avion, en espérant atteindre ce moment avant que les batteries ne soient complètement déchargées. Autant dire un pari fou…%%% Avant le tour du monde, le plus grand défi est donc d’accomplir le premier vol de nuit.%%% __Le premier vol de nuit réussi ce 8 juillet 2010__ %%% C’est ce pari formidable qui a été gagné pour la nuit du 7 au 8 juillet 2010 et qui est le résultat d’une association entre Bertrand Piccard, médecin psychiatre et aéronaute et André Borschberg, ingénieur, pilote militaire et pilote professionnel, entrepreneur. Parmi les partenaires industriels et financiers ( ils sont 80 au total !), on peut citer Solvay et Bayer, pour le savoir-faire en matériaux, Omega, pour la technologie hybride de propulsion, Deutsche Bank pour le financement et ALTRAN pour l’ingénierie de projet, L’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne et Dassault Aviation, le savoir-faire en mécanique et aéronautique. Cette aventure scientifique et industrielle a démarré en 2003. C’est aussi une belle aventure européenne puisqu’associant suisses, belges, allemands et français parmi les principales nationalités contributrices au projet.%%% __L’objectif final : réaliser le tour du monde__ %%% L’objectif, désormais, c’est le tour du monde. Un tour du monde qui devait avoir lieu en 2013 ou 2014. Les 70 personnes qui travaillent sur ce projet d’avion solaire ont encore du temps devant elles pour calibrer la machine et construire un deuxième appareil. Le temps, encore, pour effectuer des vols d’essai.%%% __Les caractéristiques de l’avion électrique solaire__ %%% Le prototype, dont les ailes sont recouvertes de 12.000 cellules photo-voltaïques alimentant ses quatre moteurs électriques a pu voler de nuit. Une première pour l’appareil et l’équipe.%%% Les batteries lithium-polymère de 400 kg installées sur l’avion, qui ont été rechargées par les panneaux solaires tout au long de la journée de mercredi, ont fourni l’énergie nécessaire pour maintenir l’appareil en l’air durant le vol nocturne.%%% L’avion pèse 1600 kg, soit le poids d’une voiture en pleine charge et est propulsé par 4 moteurs de 10 ch. Son envergure est impressionnante : 63 mètres pour une longueur totale de presque 22 mètres. Il se déplace à la vitesse moyenne de 70 km/h et peut voler jusqu’à 28 000 pieds (8 500 mètres) d’altitude. M.E. …. “%%% Autres articles :%%% Sur SWISSINFO%%% __Solar Impulse passe le test du vol de nuit__%%% [http://www.swissinfo.ch/fre/sciences_technologies/Solar_Impulse_passe_le_test_du_vol_de_nuit.html?cid=15787984|http://www.swissinfo.ch/fre/sciences_technologies/Solar_Impulse_passe_le_test_du_vol_de_nuit.html?cid=15787984|fr] Sur AGORAVOX%%% __Solar Impulse : j’en veux un !__%%% [http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/solar-impulse-j-en-veux-un-78263|http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/solar-impulse-j-en-veux-un-78263|fr] %%%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *