Nagoya 2010 : la biodiversité à l’honneur, ou comment faire reculer les rapaces qui dépècent notre patrimoine terrestre pour leurs intérêts particuliers

((/images/Nagoya nature.jpg))%%% La pollinisation génère 153 milliards d’euros par an de revenus en fruits et légumes. (c) Afp%%% __ Donner un coût à la nature pour la gérer durablement__%%% 14.000 milliards d’euros par an: c’est ce que coûteraient aux économies de la planète les atteintes à la biodiversité si rien n’est fait, selon un rapport remis cette semaine à Nagoya, au Japon, lors du sommet international sur la biodiversité. Les explications de l’auteur, Pavan Sukhdev. …%%% ((/images/Nagoya 2010.jpg))%%% (AP/Nozomu Endo ) Cérémonie d’ouverture de la dixième Conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique (CDB), qui se tient à Nagoya, au Japon, du 18 au 29 octobre.%%% Communiqué de presse de la __Convention sur la diversité biologique__ (CDB)%%% [http://www.cbd.int/doc/press/2010/pr-2010-10-18-cop-opening-fr.pdf|http://www.cbd.int/doc/press/2010/pr-2010-10-18-cop-opening-fr.pdf|fr]%%% Sur __TERRA ECO__%%% __Biodiversité : la conférence de Nagoya pour les nuls__%%% Point d’orgue de l’année internationale de la biodiversité, ce sommet doit permettre d’enrayer la destruction à marche forcée de la nature. Un objectif que les bonnes résolutions de l’édition 2002 ont à peine effleuré. Mode d’emploi. …%%% Et le début de l’article à lire en entier dans “__LE MONDE__%%%

” L’économiste indien Pavan Sukhdev a présenté, mercredi 20 octobre, les conclusions de son étude sur “l’économie de la biodiversité et des services écosystémiques” à la Conférence des Nations unies sur la diversité biologique qui se tient à Nagoya (Japon) jusqu’au 29 octobre. Ce travail avait été commandé par l’Union européenne en 2008, avec pour ambition de chiffrer le coût que fait peser à terme sur l’économie mondiale l’absence de politique ambitieuse de protection de la biodiversité. L’économiste de l’environnement Yann Laurans explique ce que l’on pourrait attendre de la mise en oeuvre à l’échelle mondiale de cette méthode.%%% Lolo : __Est-ce la première fois que l’on envisage de valoriser économiquement la nature et qu’est-ce que cela signifie concrètement ?__ Yann Laurans : Non, ce n’est pas la première fois, cela fait au moins cinquante ans qu’on en parle et qu’on le fait dans certains contextes. Ce qui est nouveau, c’est le retentissement qu’on donne à des méthodes et à des chiffres. Hier, au cours de la Conférence des parties de la conférence sur la biodiversité, à Nagoya, au Japon, on a publié un rapport qui donne des chiffres sur ce qu’on perd tous les jours, et surtout ce qu’on perdra dans le futur, économiquement, si l’on continue à laisser la biodiversité se dégrader. Dinnoe : __Quelles sont les méthodes développées pour valoriser économiquement la nature ?__ On peut déjà montrer comment les activités économiques ont besoin des ressources naturelles et, plus précisément, des ressources naturelles en bon état. Par exemple, l’agriculture, dans la plupart du monde en développement, dépend de ressources comme les rivières, les forêts qui tempèrent le climat ou qui évitent des inondations, etc. Et du coup, on peut montrer ce que ces activités économiques peuvent perdre si disparaissent ces rivières en bon état, ces forêts, etc. On peut le faire aussi pour le tourisme, et même pour l’industrie. Elsa : __En valorisant économiquement la nature, celle-ci deviendra-t-elle un produit marchand ? Pourra-t-on par exemple acheter, vendre ou louer la barrière de corail ? Comment éviter que ça n’arrive ?__ C’est vrai qu’il y a un danger. Si tout l’environnement n’est vu qu’à travers ce qu’il apporte à l’économie, alors, seul ce qui est utilisé par des gens qui ont du pouvoir d’achat sera protégé. Cela dit, on en est loin. Aujourd’hui, l’environnement se dégrade, et on laisse au contraire des activités importantes bénéficier de cette dégradation sans la compenser. Manos : __Au sein de quelles instances ou organisations la valorisation économique de la nature pourrait-elle être prise en compte efficacement ?__ … ” [http://www.lemonde.fr/planete/chat/2010/10/19/que-peut-on-attendre-de-la-valorisation-economique-de-la-nature_1428425_3244.html#xtor=EPR-32280229-%5BNL_Titresdujour%5D-20101021-%5Bzoneb%5D&ens_id=1308281|http://www.lemonde.fr/planete/chat/2010/10/19/que-peut-on-attendre-de-la-valorisation-economique-de-la-nature_1428425_3244.html#xtor=EPR-32280229-%5BNL_Titresdujour%5D-20101021-%5Bzoneb%5D&ens_id=1308281|fr] Et l’article de __SCIENCE ET VIE__%%% [http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/nature-environnement/20101022.OBS1664/en-direct-de-nagoya-donner-un-cout-a-la-nature-pour-la-gerer-durablement.html|http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/nature-environnement/20101022.OBS1664/en-direct-de-nagoya-donner-un-cout-a-la-nature-pour-la-gerer-durablement.html|fr] %%% Et celui de __TERRA ECO__%%% [http://www.terra-economica.info/Les-enjeux-du-sommet-de-Nagoya-sur,13154|http://www.terra-economica.info/Les-enjeux-du-sommet-de-Nagoya-sur,13154|fr]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *