La Nef, de nouvelles valeurs dans la finance et la banque : repenser et vivre autrement la banque ! Et un autre exemple de résistance : l’Islande

((http://www.lanef.com/images/home/logo.gif))%%% [http://www.lanef.com/|http://www.lanef.com/|fr]%%% __Début 2010, lorsque le gouvernement islandais a négocié avec les intérêts financiers un renflouement draconien qui fut ensuite approuvé par le Parlement, le Président Grimsson décida de soumettre cette décision à un référendum. Le peuple rejeta unanimement (93%) le plan de renflouement. Il ne voulait pas payer pour ceux qui étaient obnubilés par des gains rapides, qui étaient complices de la spéculation … et qui ont perdu après avoir beaucoup gagné.__%%% __” C’étaient des banques privées et on n’y a pas injecté d’argent pour les maintenir ; l’Etat n’a pas porté la responsabilité de la faillite des banques privées. ” __%%% __” Peut-on demander aux gens ordinaires – les agriculteurs et les pêcheurs, les enseignants, les docteurs et les infirmières – d’assumer la responsabilité de la faillite des banques privées ? “__ Olafur Ragnar GRIMSSON, qui tient ces propos audacieux, mais honnêtes et sains, est peut-être un précurseur, un héros et un modèle à suivre par les autres dirigeants politiques ! %%% A lire aussi sur __MEDIAPART__ ( Jean REX ) :%%% [http://www.mediapart.fr/club/blog/jean-rex/031210/le-president-islandais-laisse-les-banques-tomber-et-ne-s-en-porte-que-mieu|http://www.mediapart.fr/club/blog/jean-rex/031210/le-president-islandais-laisse-les-banques-tomber-et-ne-s-en-porte-que-mieu|fr]%%% __Le président islandais : « on a laissé les banques tomber et on ne s’en porte que mieux »__%%%

” Alors que le peuple irlandais est aux prises avec le monstre financier qui menace de le dévorer, le président d’Islande, pays qui a lui aussi dû faire face à l’effondrement de son système bancaire, a déclaré qu’il valait mieux laisser les banques faire faillite pour préserver l’intérêt général. Pour l’instant, les dirigeants européens persistent à croire que pour rétablir l’économie, on ne peut pas se débarrasser des banques parasites, à l’opposé de la seule alternative qui nous reste : établir un Glass-Steagall global pour liquider les activités spéculatives et rétablir un système de crédit pour alimenter l’économie réelle.%%% … “%%% On a donc une prise de conscience qui se crée dans les populations des Etats de la planète après les désastres causés par un système bancaire qui a déraillé dans un rôle de spéculation éhonté qui n’était pas son but initial. Certains Etats se sont affolés et ont comblé des déficits et sauvé des banques privées de la faillite avec l’argent des citoyens, qui n’était pas à utiliser dans ce but. L’Islande a dit NON après avoir accepté de faire de même; et elle ne s’en porte pas plus mal !%%% L’appel d’Eric CANTONA est aussi un appel à la résistance à un pouvoir exorbitant et économiquement et humainement inacceptable. %%% __Remarquons perfidement que tant que les populations des pays pauvres étaient prises à la gorge pendant des décennies, peu s’en offusquaient. Les réactions augmentent, comme pour le réchauffement climatiques, uniquement lorsque les pays riches sont touchés.__%%% __Devenons LÀ AUSSI consomm’acteurs ET solidaires !__%%% Cette prise de conscience doit se traduire en actes concrets qui dopent les structures éthiques et solidaires existantes comme par exemple :%%% __La Nef (Nouvelle Economie Fraternelle)__%%% C’est une coopérative de finances solidaires créée en 1988, et qui exerce une double activité de collecte d’épargne et d’octroi de crédit.%%% La Nef, de nouvelles valeurs dans la finance et la banque :%%% __L’éthique__%%% La Nef sélectionne les projets qu’elle finance en fonction de leur utilité écologique, sociale et/ou culturelle. Elle privilégie des initiatives qui visent le développement local de l’économie et choisit délibérément de n’encourager aucune action qui nuirait à la personne ou à l’nvironnement. %%% __La transparence__%%% La Nef publie chaque année la liste de tous les prêts débloqués en précisant leurs principales caractéristiques et en “racontant chaque projet”derrière les chiffres. À travers cette publication destinée à tous les sociétaires, chaque épargnant voit à quoi sert son argent. %%% __La fraternité__%%% Pour la Nef, l’économie est le domaine d’activité humaine au sein duquel doit s’exercer la fraternité, au sens de coopération et de solidarité. Dans son action au quotidien, elle offre à chaque individu la possibilité de rentrer dans une relation d’entraide et d’exercer sa responsabilité sur les flux financiers. %%%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *