Débat laïcité et islam : la goutte de fiel qui fait déborder la vase !! Mais heureusement, les religions de France sont contre

((/images/identite_nationale_170x193.jpg))%%% La barque est déjà trop chargée, le Titanic UMP coule après avoir foncé sur l’iceberg FN, eh bien non ! Cela ne suffit pas. On en rajoute une couche avec ce débat imbécile !! Vous pouvez (re)lire mes articles :%%% du mercredi 23 mars 2011 : __Signez l’Appel « Non au débat-procès de l’islam » initié par Respect Magazine et Le Nouvel Observateur__ Appel dont je suis fier d’avoir été parmi les premiers signataires, du 15 mars 2011 : __” Cécile Duflot compare “l’islamophobie” actuelle à “l’antisémitisme” des années 30 “__ du 9 mars 2011: __” Le paquebot UMP dégaze à tout va avant de couler ! Une suggestion imbécile de plus et totalement ignoble, ici de Chantal Brunel, députée, ou l’UMP une machine à ( mal ) remonter le temps “__ du 21 décembre 2009 : __” Débat à Nice – Le débat lancé par Eric Besson sur l’identité nationale française est inutile, puisque l’on connaît déjà la réponse à la question “Qu’est-ce qu’être français ?” pour Alain JUPPÉ ( UMP ) “__ A lire en entier sur __FRANCE SOIR__ __Débat laïcité et islam : Les six religions de France sont contre__ Les représentants des six religions de France désapprouvent la manière dont le débat est mené par le président UMP, Jean-François Copé, sur la laïcité et l’islam en France.

” Après avoir déchiré l’UMP et la politique française, le débat sur la laïcité voulu par Nicolas Sarkozy et dirigé par Jean-François Copé franchit un pas : il attise la grogne des représentants de toutes les religions de France. Qu’ils soient catholiques, protestants, orthodoxes, juifs, musulmans et bouddhistes, ils s’opposent vivement à cette initiative de la majorité. Réunis dans la Conférence des responsables de culte en France (CRCF), c’est la première fois qu’ils signent ensemble une déclaration commune. « La laïcité est un des piliers de notre pacte républicain, un des supports de notre démocratie, un des fondements de notre vouloir vivre ensemble. Veillons à ne pas dilapider ce précieux acquis », voici les premiers avertissements du CRCF dans une tribune intitulée : « Débat sur la laïcité ? Sérénité, attention et réflexion appliquées, recommandent les responsables de culte ! ». « Un parti politique est-il la bonne instance ? » Il s’interrogent sur ce débat et demandent à bon entendeur, si « un parti politique, fût-il majoritaire, est-il la bonne instance pour le conduire seul ? ». Créé en novembre dernier, le CRCF explique qu’il y travaille déjà et que les religieux militent « ensemble pour une laïcité de bonne intelligence ». En substance, ils répondent donc à la question politique qu’ils soulevaient d’autant plus qu’ils rappellent que la création du CRCF se justifie « par (leur) reconnaissance de la laïcité comme faisant partie du bien commun de (la) société ». Ils reviennent également sur le contexte de ce débat déjà soulevé par les antis à droite comme à gauche, à savoir : la stigmatisation d’une communauté en ces temps de percée du FN aux cantonales et face à la perspective présidentielle de 2012. Pour eux, il faut donc veiller, « pendant cette période pré-électorale, de bien garder sereinement le cap en évitant amalgames et risques de stigmatisation ». Si les représentants des six grandes confessions en France reconnaissent que « le devoir de ceux qui sont “en responsabilité” consiste à éclairer le chemin », «n’ajoutons pas de la confusion dans la période trouble que nous traversons », réclament-ils encore. Rencontre publique prévue en octobre Quant à l’adaptation des cultes face aux évolutions de la société, ils la reconnaissent et, selon eux, les articles de la loi sur la laïcité de 1905 sont encore « perfectibles » mais ils rappellent les travaux faits en ce sens et remis au gouvernement depuis 2006 (voir plus bas)*. Une « richesse » et une « profondeur » de l’« expérience française de la laïcité » qu’ils disent avoir acquis et sur laquelle ils comptent revenir lors d’une rencontre publique organisée en octobre prochain.
 (Parmi les signataires de ce texte figurent le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris et président de la Conférence des évêques de France, Mohammed Moussaoui, président du Conseil national du culte musulman, le pasteur Claude Baty, président de la Fédération protestante de France, le Grand Rabbin de France Gilles Bernheim, le Métropolite Emmanuel, président de l’Assemblée des Évêques orthodoxes de France et le révérend Olivier Wang-Genh, président de l’Union bouddhiste de France.) *Extrait de la tribune du CRCF relatif aux travaux déjà effectués en matière de laïcité et de cultes religieux en France : « Faut-il recenser tous les colloques et autres séminaires qui ont abordé en long et en large la question de la laïcité et de ses applications dans notre pays depuis des années? Faut-il rappeler, dans la période récente, les travaux étendus et exhaustifs de la Commission présidée par le Professeur Jean Pierre MACHELON qui ont donné lieu à un rapport sur les ”relations des cultes avec les pouvoirs publics” remis au ministre de l’intérieur le 20 septembre 2006 ? Ce rapport avait abordé d’une manière approfondie les différents aspects liés à l’exercice du culte en France dont celui du ”support institutionnel” de son exercice dans notre pays. … ” [http://www.francesoir.fr/actualite/politique/debat-laicite-et-islam-six-religions-france-sont-contre-86850.html|http://www.francesoir.fr/actualite/politique/debat-laicite-et-islam-six-religions-france-sont-contre-86850.html|fr]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *