Gaz de schiste, manifestation à Brignoles ( Var ) le 15 avril et à Marseille le 16 … et pétition à signer : déjà 97145 signataires !

((/images/Gaz de schiste logo.jpeg)) [PÉTITION|http://www.petitions24.net/gaz_de_schiste__non_merci|fr]  COMMUNIQUÉ “Occitania sara pas Gasland” “GAZ DE SISTRE : NI AICÍ, NI AUTRA PART” Manif’ gaz schiste – Brignoles (Var) 15 avril 2011 Collectif de Vigilance Gaz de Gardanne – Rassemblement le 15 avril à Aix Le collectif vous invite à venir vous rassembler le vendredi 15 avril à 12.00/12.30 h devant la sous-préfecture d’Aix-en-Provence (rue Mignet) Nous remettrons une lettre au sous – préfet pour en savoir un peu plus sur le devenir de “notre” permis, et nous distribuerons des tracts aux passants. L’Eurodéputée Michèle Rivasi est annoncée pour nous soutenir.Ce rassemblement se fera dans le cadre des actions décentralisées du collectif national contre les gaz de schistes. L’appel du «Collectif de Vigilance Gaz de Gardanne» (la signature de cet appel vaut adhésion au collectif)%%% L’Etat Français a accordé dans la plus grande opacité des permis de recherches de « gaz non conventionnels » sur un territoire correspondant à l’ancien bassin houiller du pays de Gardanne, situé entre Fuveau à l’est et le plateau de l’Arbois à l’ouest.%%% Vu les conséquences environnementales probablement désastreuses et non exposées à ce jour par les autorités%%% Vu l’ignorance et/ou l’inaction des élus locaux à ce jour %%% Nous appelons à l’arrêt immédiat des explorations gazières sur notre territoire%%% Nous demandons l’ouverture sans délai d’un débat public sur les Gaz Non Conventionnels%%% le samedi 16 avril 2011 10 h devant la préfecture. Final 12 h au Vieux-Port quai des Belges Rassemblement À Marseille « NO PASTAGAZ ! »

Collectif Marseillais 4C anti gaz de schiste%%% Refusons l’exploitation de ce gaz, %%% il en va de notre accès à l’eau potable%%% L’extraction des gaz de schiste en Provence : Concerne aussi Marseille : Six zones d’explorations sont prévues couvrant une superficie totale de 21 600 km2, s’étendant de Fos/mer à Nice et remontant près d’Arles, Avignon, Digne, incluant Gardanne et une zone maritime en Méditerranée. Est dévastatrice pour l’environnement : la technique d’hydrofracturation employée utilise plusieurs millions de litres d’eau envoyés sous pression dans les entrailles de la Terre, additionnés de sable et surtout de plus de 600 produits chimiques dont 90% sont toxiques, certains étant classés cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques. La moitié environ de ce mélange d’extraction est perdue, contaminant fortement les nappes phréatiques. La pollution et le gaspillage de l’eau dans nos régions peu arrosées sont inacceptables. Est dangereuse pour la santé : la contamination des nappes affecte la qualité de l’eau potable. L’air au voisinage des puits est pollué par les torchères, par les émanations toxiques des bassins de décantation stockant les eaux de forages, et par les rotations incessantes des camions apportant l’eau et ramenant le gaz liquéfié et l’eau polluée. De graves problèmes sanitaires dus à l’eau et l’air pollués sont avérés aux USA où cette technologie est utilisée depuis 10 ans. Est anti-démocratique et ne sera jamais écologiquement responsable : décidée sans concertation ni même information des élus locaux, elle repousse le nécessaire débat démocratique sur la transition énergétique. Non au gaspillage et à la pollution organisée, oui à la sobriété énergétique et aux énergies renouvelables ! Le gouvernement a été contraint de reculer sous la pression de la mobilisation citoyenne et des élus et a évoqué le vote début mai d’une loi interdisant l’exploitation. Restons vigilants et mobilisés ! Nous avons gagné une bataille, mais pas la guerre ! Rassemblement 10 h devant la préfecture de Marseille. Final 12 h au Vieux-Port quai des Belges gazdeschistemarseille@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *