Nathalie KOSCIUSKO – MORIZET tacle BORLOO à bon escient et en disant des vérités : une vraie écolo ! Bilan chimique et toxicologique des Gaz de schiste

((/images/NKM Borloo ecologie-schiste .JPG)) En 2010, Nathalie Kosciusko-Morizet avait savouré la passation de pouvoir au ministère de l’Écologie, où elle remplaçait son ennemi, Jean-Louis Borloo, tout sourire. © Christophe Guibbaud / Abaca Un règlement de comptes politique qui permet d’entendre des choses sensées et courageuses. Et pour info, les risques sanitaires des composants du mélange chimique utilisé pour la fracturation hydraulique des gaz de schistes que nous voulons éviter à nos campagnes et à nos habitants ! Et des effets cocktail en pagaille, à prévoir. Le bilan de [ATC ( ASSOCIATION TOXICOLOGIE-CHIMIE )|http://atctoxicologie.free.fr |fr] : ” L’EXPLORATION ET L’EXPLOITATION DES HUILES ET GAZ DE SCHISTE OU HYDROCARBURES DE ROCHE-MERE PAR FRACTURATION HYDRAULIQUE ” Extraits : ” __En fait, toute la chimie semble s’être concentrée dans les fluides de fracturation… autant de réactions chimiques en puissance !! “__ ” LES PRINCIPAUX PRODUITS TOXIQUES POUR L’HOMME, PRESENTS DANS LES FLUIDES DE FRACTURATION Tout récemment, aux Etats-Unis, la Commission de l’Energie et du Commerce de la Chambre des Représentants représentée par H.A.Waxman, E. J. Markey et D. Degette ont publié le 16 avril 2011, une liste de 2500 produits divers (produits purs ou mélanges), correspondant à 750 composés chimiques bien définis. Ce document regroupe les données fournies par 14 compagnies de services, travaillant pour l’industrie pétro-gazière américaine, lesquelles s’étalent entre 2005 et 2009 (Chemicals used in hydraulic fracturing, United States House of representatives commitee on energy and commerce minority staff April 2011). %%% Dans cette liste impressionnante, on retrouve des cancérogènes avérés pour l’Homme comme le benzène (agent leucémiant), mais aussi des produits usuels comme le café instantané, semble-t-il peu toxique et pour lequel on peut se poser la question sur son utilité réelle dans les fluides de fracturation ! Dans la conclusion de ce rapport, il est rapporté que sur les 2500 mélanges chimiques, plus de 650 contiendraient des produits potentiellement nocifs. Parmi ces derniers, 22 sont classés comme cancérogènes et sont soumis aux Etats-Unis aux lois sur l’eau potable propre et sur l’air propre. Dans la liste élaborée par Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC, Lyon, janvier 2011), émanation de l’Organisation Nationale de la Santé (OMS), on arrive comme l’indique le tableau 6 à comptabiliser 10 cancérogènes pour l’Homme (groupe 1 et 2A), avec en plus 9 composés cancérogènes chez l’animal et suspectés d’être cancérogènes chez l’Homme (groupe 2 B), mais dont l’implication dans le cancer humain n’est pas actuellement établi avec certitude. ” Et l’article dont je parlait au début de l’article, à lire en entier sur __[LE POINT|http://www.lepoint.fr/economie/nkm-attaque-borloo-sur-l-erreur-du-gaz-de-schiste-10-05-2011-1328749_28.php?xtor=EPR-6-%5BNewsletter-Quotidienne%5D-20110510|fr]__ : __NKM attaque Borloo sur “l’erreur” du gaz de schiste__%%% La ministre de l’Écologie estime que les autorisations délivrées par son prédécesseur “n’auraient pas dû être données”. ” La ministre de l’Écologie Nathalie Kosciusko-Morizet a déclaré mardi sur RMC/BFM-TV que l’octroi de permis d’exploration de gaz de schiste, par son prédécesseur Jean-Louis Borloo, avait été une “erreur”. Cinq mois après le début de la contestation, les députés débattent mardi de l’interdiction de l’exploration et de l’exploitation des gaz et huiles de schiste par la méthode décriée de la fracturation hydraulique. “C’était une erreur, je l’ai dit tout de suite dès que j’ai eu connaissance du sujet. Ce sont des autorisations qui ont été données en mars 2010, qui, de mon point de vue, n’auraient pas dû être données”, a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet. “Ces permis ont été accordés par Jean-Louis Borloo sans préciser la technologie, mais il n’y a qu’une technologie possible pour exploiter le gaz de schiste”, a-t-elle ajouté. La fracturation hydraulique, la “seule technologie utilisée”, est “mal maîtrisée et a montré des dégâts aux États-Unis, a souligné la ministre de l’Écologie. … “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *