A lire sur EELV NICE EST : ” Gaz de schiste : BILAN TOXICOLOGIQUE et CHIMIQUE – Le lobby des pétroliers relayé au Sénat par l’Union centriste et l’UMP “

((/images/Gaz de schiste logo.jpeg)) __[BILAN TOXICOLOGIQUE DES GAZ DE SCHISTE|http://atctoxicologie.free.fr/archi/bibli/BILAN_TOXICOLOGIE%20_CHIMIE_GAZ_DE_SCHISTE.pdf|fr]__ __[eelv-nice-est.fr|http://www.eelv-nice-est.fr|fr]__ Elisabelle Bourgue, membre du collectif citoyen contre le gaz de schiste, a rencontré Claude Biwer, sénateur centriste de la Meuse, dans le salon des conférences du Sénat, 1er juin 2011. Récit. ” Claude Biwer a fait voter des amendements qui ouvrent un boulevard à l’industrie pétrolière et aux fonds d’investissement du gaz de schiste. « Je l’interpelle et lui demande s’il serait d’accord de s’entretenir avec notre petit groupe de citoyens, invités à assister à la Séance sur les hydrocarbures de schiste. Il accepte. Je suis accompagnée, d’Aymeric de Valon membre du collectif citoyen du Lot, Julien Renault, membre du collectif citoyen Ile de France et Maurice Rabache, toxicologue, co-auteur avec André Picot du bilan toxicologie-chimie sur les hydrocarbures (1). Nous lui demandons d’être explicite sur cet amendement et cette prise de position en faveur de l’exploitation des gaz et huiles de schiste, à des “fins scientifiques”…. Un débat s’amorce alors. “Vous n’avez pas voulu des OGM, ils sont malgré tout présents dans vos assiettes”, autrement dit, nous les subissons sans en tirer profit. “La Pologne exploitera les gaz de schiste, donc les pollutions si elle doivent être avérées…. Nous les subirons, malgré nous”. Autrement dit, quitte à subir la pollution incontournable, autant en tirer profit … A la question : « avez vous eu des contacts avec les compagnies pétrolières » Claude Biwer répond : ” c’est normal de rencontrer tous les acteurs, je connais bien ce domaine, j’y ai eu des responsabilités, j’ai participé à l’entrée de Total en Russie.” A bon entendeur salut. Le lobby des pétroliers est ainsi relayé au Sénat par l’Union centriste et l’UMP. ” __RAPPEL DU PRINCIPE DE PRECAUTION__ Constitution (article 5 de la Charte de l’environnement) : “Lorsque la réalisation d’un dommage, bien qu’incertaine en l’état des connaissances scientifiques, pourrait affecter de manière grave et irréversible l’environnement, les autorités publiques veillent, par application du principe de précaution et dans leurs domaines d’attributions, à la mise en oeuvre de procédures d’évaluation des risques et à l’adoption de mesures provisoires et proportionnées afin de parer à la réalisation du dommage.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *