Presse européenne : L’OTAN doit amplifier la lutte contre KHADHAFI – Quand on décide d’y aller, ON FONCE, et on n’y va pas pour faire de la com’ à usage électoral interne français pour 2012 !

Contrairement à ceux qui se demandent ce que nous allons faire dans cette galère et qui repprochent à l’OTAN d’être intervenu, je suis pour une intervention afin d’aider le peuple libyen à se débarrasser d’un dictateur sanguinaire qui considère que son pays est son coffre fort ( la Libye est le pays le plus riche d’Afrique ) et que la population est une marchandise qui sert de réserve d’esclaves. Je suis aussi pour une intervention rapide en Syrie. Mes 2 remarques : – ce type d’intervention doit être fait assez tôt, et de plus il faut éviter de faire monter en puissance ces dictateurs par tous les moyens en armes, fournitures de moyens chimiques, militaires, soutiens politiques et par visites ostentatoires et autres, comme nous l’avions fait pour l’Irak, pour ensuite faire une guerre pour faire tomber notre “allié” d’hier. Cela est valable pour la Libye, bien sûr, mais aussi pour le Yémen, la Syrie … etc, soutenus par l’U.E., les USA ou la Russie pour ne parler que des pays Européens ou européennisés du G 7 + 1 ( en dehors du Japon qui n’est pas concerné ). – quand on décide d’y aller, ON FONCE ! On n’y va pas pour faire de la com’ à usage de politique intérieure française, par exemple ! __Que veulent nos responsables politiques, surtout en France ? Seulement défendre leurs intérêts économiques et financiers, et faire de la com’ pour la Présidentielle pour faire croire qu’ils se soucient des Droits de l’Homme ??__ Et pour Khadhafi, El Assad, Saleh et tous les autres, il faut qu’ils soient jugés bien sûr … et dans leur pays de préférence ! ((/images/Unknown.jpg)) A lire sur __EUROTOPICS__

__L’OTAN doit amplifier la lutte contre Kadhafi__ %%% ” Les ministres de la Défense des pays membres de l’OTAN ont décidé mercredi de poursuivre les attaques aériennes contre le régime de Mouammar Kadhafi jusqu’à un cessez-le-feu. Ils ont en revanche rejeté un renforcement des troupes, ce que la presse réprouve. ” __Elsevier__ – Pays-Bas __Les Pays-Bas doivent passer à l’offensive__%%% Le gouvernement néerlandais refuse d’engager ses avions de combat F-16 pour bombarder d’importantes positions stratégiques du régime de Kadhafi. Le magazine d’information conservateur de droite Elsevier critique cette décision et demande de s’impliquer davantage : “Selon la théorie militaire, tout dictateur chute quand les bases de son régime sont attaquées. Celles-ci peuvent être les quartiers généraux de l’armée, mais aussi les raffineries de pétrole, les bâtiments gouvernementaux ou des antennes relais. Dans cette perspective, l’intervention de l’OTAN doit être étendue ; il faut procéder à des attaques sur des objectifs terrestres. Britanniques, Français et Américains le font déjà. Les Danois, les Norvégiens et même les Belges apportent leur soutien. Mais les six F-16 néerlandais ne sont pas autorisés à porter des attaques terrestres. … Cela n’a pas beaucoup de sens d’envoyer des avions participer à une mission juste pour la forme. Cette demande n’est pas belliciste ; il s’agit là d’une intervention qui doit empêcher un bain de sang qui dure longtemps.” __Avvenire__ – Italie __La guerre des groupes pétroliers__%%% Les Etats de l’OTAN n’ont pas accédé au souhait du secrétaire général Anders Fogh Rasmussen d’étendre la participation des pays de l’alliance dans l’intervention en Libye. Cela est lié au fait que la guerre est avant tout menée par intérêt économique, estime le quotidien catholique Avvenire : “Aussi sanguinaire qu’ait pu être l’actuel dirigeant libyen, valait-il vraiment la peine de lui déclarer la guerre ? … Il faut reconnaître que sans le pétrole du désert libyen, il n’y aurait jamais eu ce grand regroupement de forces alliées. On a presque le sentiment que la décision de bombarder la Libye a été prise par les grands groupes pétroliers internationaux et non par les Etats qui défendent la démocratie. Les gouvernements sont de nouveau indécis, d’autant que la révolte libyenne se différencie de celles qui se sont produites en Egypte et Tunisie voisines. En Libye, une guerre civile a éclaté.” __Lidové noviny__ – République tchèque __Chine et Russie se rapprochent des rebelles__ La Russie et la Chine qui s’étaient montrées très réservées au début du conflit en Libye, ont une attitude de plus en plus pragmatique, estime le quotidien conservateur Lidové noviny : “Mi-mars, Russes et Chinois se sont abstenus au Conseil de sécurité de l’ONU car le type d’intervention militaire leur semblait formulé de façon trop vague. Aujourd’hui, dans une visite aux rebelles, le délégué russe à l’ONU déclare que Kadhafi a perdu sa légitimité après les premiers coups de feu tirés sur les citoyens libyens. … Pékin, qui avait demandé le respect de la souveraineté libyenne, déclare désormais que la décision [sur l’avenir du pays] appartient au peuple libyen. … Un journal russe a qualifié hier le conflit libyen de lutte d’influence masquée entre la Chine et les Etats-Unis. Ce serait un comble que ce conflit s’achève par une victoire militaire de l’Occident, couronnée par un afflux de capital chinois.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *