Des analyses de sang pour prouver les effets délétères sur la santé des antennes relais

((/images/NFS OEM ant relais 05 06 2011 news.jpg)) RIVERAINS D’ANTENNES RELAIS DE VALLADOLID : Des analyses de sang pour prouver les effets délétères sur la santé des antennes relais A lire sur __[NEXT UP|http://www.next-up.org/Newsoftheworld/Alteration_Numeration_Formule_Sanguine.php|fr]__ ” A Valladolid des associations de parents d’élèves ont demandé à la Commission Scolaire de remplacer le WiFi dans les écoles par du filaire et des riverains d’antennes relais de Valladolid, Las Delicias et de La Rondilla vont se soumettre à des prises de sangs conservatoires de Numérations de la Formule Sanguine (NFS) avant et après l’installation des antennes relais à proximité de leur domicile. %%% Ces actions sont destinées à amener la preuve d’effets biologiques et sanitaires qui se produisent chez les personnes exposées à ce type de rayonnement, de manière à empêcher l’installation ou, le cas échéant, de prendre des mesures juridiques concernant les dommages à la santé. %%% Pour ce faire, des experts scientifiques analyseront les tests de NFS et en tireront les conclusions, a indiqué César Balmori, représentant l’Association AVAATE de Valladolid des riverains impactés par les sites de bases d’antennes relais. Les constatations des modifications de la NFS suite aux irradiations artificielles micro-ondes, notamment celles des globules rouges et blancs permettront de corroborer un certain nombre de pathologies dont sont victimes les riverains exposés aux rayonnements des champs proches des antennes relais. AVAATE est en contact avec des organisations internationales qui ont testé cette méthode avec succès (Ndlr :les opérateurs n’ayant pas donné suite aux projets).” L’association veillera à ce que, le cas échéant, des spécialistes de ces pays, dont la France, puissent participer à l’évaluation des effets. %%% À Valladolid, César Balmori a déclaré que plusieurs sites de bases d’antennes relais sont concernés, dont ceux de la rue Armonio et Lago de Sanabria, à proximité du nouvel hôpital Río Hortega. Les habitants de ces zones ont déjà commencé à subir des prises de sang et deux mille signatures ont été collectées afin d’empêcher les installations. Les riverains de La Rondilla, où deux sites d’antennes relais devraient être installés se sont mobilisés pareillement à ceux de Ribera de Castilla, aussi se sont prononcés à plusieurs reprises contre, selon le porte-parole du district, Miguel Angel Niño, qui a déclaré que 90% des résidents refusent l’installation. Le conseil municipal, qui a le pouvoir dans le domaine de la santé publique et la création de sites de bases, n’a fourni aucune réponse à ce jour. %%% Les deux représentants des opposants aux créations des nouveaux sites d’antennes relais ont averti que leurs emplacements sont à quelques mètres des parcs, jardins d’enfants, centres de santé, une école et de zones très fréquentées par des personnes appelées “sensibles” (enfants, personnes âgées, femmes enceintes, etc …). %%% «Nous ne savons pas qu’elle est le personnage qui a pris les décisions de ces implantations», ils ont fait remarquer, tout en rejetant les critiques selon lesquelles ils sont qualifiés “de fous en provoquant l’inquiétude du public.” __Remplacer Wi-Fi par le câble__%%% Pour sa part, la Plate-forme Vallisoletana des parents d’élèves pour une école sans Wi-Fi, nouvellement créé et composé de 20 associations de mères de Valladolid, a exhorté les autorités de l’Éducation Nationale à ce que les émetteurs sans fil soient “démantelés” dans les écoles et remplacés dans les salles de classe par du filaire. %%% Le groupe a rappelé que le Conseil de l’Europe vient de prendre une résolution concernant les dangers potentiels de l’exposition aux rayonnements, notamment des enfants, qui n’ont pas pleinement développé leur système nerveux. Ainsi, la plate-forme a demandé non seulement l’élimination de toutes les antennes Wi-Fi dans les classes, mais aussi l’abrogation de la signature par le Ministre de l’Éducation, Ángel Gabilondo du programme sur la généralisation du Wi-Fi en milieu scolaire et son remplacement par “l’accès à Internet par câble.” %%% “Nous exigeons que l’accès à Internet pour tous les networks par le câble parce que c’est le plus sûr en termes de transmission de données et de santé pour nos enfants car il ne rayonne pas », a déclaré un représentant du groupe, Guillermo Martin. %%% Asunción Laso, autre porte-parole, qui a sensibilisé sur la décision du Conseil de l’Europe, a souligné “qu’il est urgent que le gouvernement accorde la priorité pour les écoles (primaire et secondaire) aux systèmes filaires contre le sans fil, dont le rayonnement est nocif à la santé des personnes exposées, en particulier les enfants dès l’âge de l’école élémentaire.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *