Lybie : la fin d’un régime dictatorial de plus dans le monde arabe et une grande victoire du peuple libyen qui a combattu avec brio

((/images/Libye libre.jpg)) ((/images/Libye libération août 2011.jpg)) Des insurgés libyens fêtent leur victoire sur le régime Kadhafi, le 22 août 2011, à Tripoli (Libye) / Trois pays voisins solidaires dans leur marche vers la démocratie et victorieux contre des tyrans redoutables. Il va falloir continuer à élargir cette espace de démocratisation et de liberté à partir de ces 3 pays symboles. En direction de la Syrie, puis de l’Algérie, du Maroc, de la Mauritanie, du Yémen, de Barhein … etc. Chaque situation est très différentes, mais les grands classiques d’une dictature se retrouve dans tous les cas de figures. Et pour mémoire, ma réponse à un lecteur Jeannot, qui me demandait il y a quelques jours si je n’avais pas changé d’avis sur la Libye depuis mon premier article et ma prise de position de février, identique à la position prise ensuite par Europe Ecologie Les Verts … qui me convient bien sûr parfaitement en tant que Conseiller Fédéral National ! Le titre de mon article du 23 février 2011 : “Tragique situation en Libye face à une dictature redoutable et démente – Communiqué de presse d’EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS : ” la communauté internationale doit soutenir le peuple libyen” “.

Ma réponse : ” Ma position concernant la Libye est la même position que celle que je défends pour les autres pays, arabes en particulier pendant cette révolution de tout un peuple de la Méditerranée au Golfe Arabo-Persique, et tous les pays du monde en général. Les Droits Humains doivent être défendus partout. %%% Et a fortiori aider les peuples qui se révoltent avec un courage extraordinaire ( voir la Syrie actuellement ) semble être le minimum après tout ce que nous avons fait pour maintenir leurs tortionnaires. Et faire les donneurs de leçon avec des pays faibles ou dépourvus de pétrole ou autres attraits économiques, comme la Chine par exemple devant laquelle on s’écrase alors que c’est la plus grande dictature et la plus grande prison du monde. Assez de 2 poids 2 mesures qui régit notre “politique” étrangère !%%% Après, c’est sûr qu’une intervention militaire avec toujours les mêmes arrières pensées c’est loin d’être la panacée ! A débattre. ” Et un article à lire en entier dans __[20 MINUTES|http://www.20minutes.fr/monde/libye/773816-libye-presse-francaise-salue-fin-regime-kadhafi-interroge-avenir-pays|fr]__ : __Libye: La presse française salue la fin du régime Kadhafi et s’interroge sur l’avenir du pays__ REVUE DE PRESSE – Les éditorialistes mettent en exergue le rôle de la France… La presse française salue ce mardi la fin du régime de Kadhafi, obtenue notamment grâce à l’intervention des forces françaises et britanniques au sein de l’OTAN, mais s’interroge sur la capacité du Conseil national de transition (CNT) à préparer l’après-Kadhafi. «C’est la victoire d’un effort international où la France et le Royaume-Uni ont occupé une place de premier rang» écrit Le Monde, pour qui il reste désormais «à gagner la paix». En ce sens, poursuit le quotidien du soir, «le Conseil national de transition, l’organe de l’opposition, devra faire la preuve de sa capacité à rassembler». «la France a joué un rôle décisif pour débarrasser le monde de Laurent Gbagbo et du colonel Kadhafi» «En quelques mois», estime Pierre Rousselin dans Le Figaro, «la France a joué un rôle décisif pour débarrasser le monde de Laurent Gbagbo et du colonel Kadhafi». Selon l’éditorialiste, «débarrassée de Kadhafi, la nouvelle Libye aura valeur d’exemple pour l’avenir du “printemps arabe”. Les précédents de l’Irak et de l’Afghanistan ont montré combien la tâche peut être délicate». Dominique Quinio dans La Croix reconnaît que «la satisfaction ne sera totale, et leur fierté légitime, que si la Libye nouvelle emprunte un chemin démocratique». Pour l’éditorialiste, «la transition aura été marquée par une véritable guerre civile, des violences et des haines dont les cicatrices ne sont pas près de s’effacer». Dans L’Humanité, Maurice Ulrich affirme que maintenant, «il appartient au peuple libyen de ne pas se faire voler ce qui est, de toute manière, sa victoire.» «Paris et Londres seront jugés sur les suites, sur la gestion de la paix» … “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *