Pour un objectif chiffré qui améliore notre espérance de vie EN BONNE SANTÉ !

Je défends cet objectif chiffré : gagner trois années supplémentaires d’espérance de vie en bonne santé à l’horizon 2025 proposé dans le rapport remis en juillet dernier au chef de l’Etat par le sénateur Trillard. Rapport qui a du se coincer dans un tiroir de l’Elysée depuis ! J’avais déjà abordé ce thème et cet indice capital : l’espérance de vie en bonne santé. Notamment lors de la réforme des retraites sarkozyenne. Car il ne faut pas seulement augmenter la quantité mais améliorer la qualité de vie. C’est là que tous nos efforts doivent porter sur le plan médical dans les années qui viennent. Vous pouvez (re)lire mes articles : sur __[ECOLO NICE EST|http://www.ecoloniceest.com/|fr]__ du 8 mars 2011 ( “Action médicale et sociale” ) : “La pollution de l’air tue, rend malade et coûte très cher : quand les autorités politiques et sanitaires ouvriront-elles enfin les yeux en France et dans les Alpes Maritimes ?” et sur __[NICE ECOLO DEMOCRATE|http://www.niceecolodemocrate.com/|fr]__ du 20 avril 2012 ( “Politique” ) : ” Espérance de vie en bonne santé en baisse en France : seule l’écologie politique PEUT et VEUT faire quelque chose pour y remédier ” ” Celle des hommes est passée de 62,7 ans à 61,9 ans entre 2008 et 2010; et de 64,6 ans à 63,5 ans pour les femmes. C’est un signal d’alarme à ne pas rater.%%% … ” Voici le début de l’article qui nous intéresse, a lire en entier dans __[LOCALTISINFO|http://www.localtis.info/cs/ContentServerpagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250263592501&cid=1250263590668|fr]__ __Espérance de vie en bonne santé : la France a encore des progrès à faire__

” Eurostat – l’office statistique de l’Union européenne – publie les résultats d’une étude sur l’espérance de vie à 65 ans et l’espérance de vie en bonne santé au sein des 27 pays membres, des trois pays associés (Islande, Norvège et Suisse) et de la Croatie. Les statistiques publiées portent ainsi sur deux éléments distincts et pourtant étroitement complémentaires. Et les résultats diffèrent fortement selon la donnée considérée. Sur l’espérance de vie à 65 ans, ces résultats sont extrêmement flatteurs pour la France, qui arrive en tête du classement, pour les femmes comme pour les hommes. L’espérance de vie à 65 ans y est en effet de 23,4 ans chez les premières et de 18,9 ans chez les seconds, pour une moyenne de l’Union à 27 qui atteint respectivement 21,0 et 17,4 ans. Chez les femmes, par exemple, la France arrive ainsi devant l’Espagne (22,7 années), l’Italie (22,1), la Finlande (21,5) ou l’Autriche (21,4). L’écart est de près de deux ans et demi avec certains grands voisins de la France comme l’Allemagne (20,9) ou le Royaume-Uni (20,8)… __Mais cette perception très positive de la position française change radicalement si l’on considère l’espérance de vie en bonne santé à 65 ans__. S’il serait exagéré de dire que notre pays est à la traîne – les chiffres restent supérieurs à la moyenne de l’Union -, les résultats sur cet item n’en sont pas moins médiocres, surtout au regard de la position très flatteuse sur l’espérance de vie générale à 65 ans. En France, les femmes de 65 ans ont en effet une espérance de vie en bonne santé de 9,8 années (pour 8,8 de moyenne européenne), tandis que ce chiffre est de 9,0 pour les hommes (pour une moyenne de 8,7). Toujours pour s’en tenir aux femmes, la France se retrouve ainsi loin derrière des pays comme la Norvège (15,7, soit près de six ans d’écart), la Suède (15,5), l’Islande (14,8), le Danemark (12,8), le Luxembourg (12,4), la Suisse (12,2), Malte (11,9), le Royaume-Uni (11,8), l’Irlande (11,2)… Plus de vie… en mauvaise santé … “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *