LGV Bordeaux-frontière espagnole: un grand projet qui fonce à toute vitesse dans le mur de l’inutile ” Communiqué de presse d’EELV ( Europe Ecologie Les Verts )

((/agora/images/EELV logo définitif – copie.jpg)) ” D’ici 2020, il est prévu qu’une ligne à grande vitesse (LGV) Sud Europe Atlantique (SEA) relie Paris à l’Espagne, en desservant Bordeaux et les Landes, mais également Toulouse et Pau. Ce chantier titanesque se chiffrerait entre 15 et 20 milliards d’euros au total pour quelques 950 km de voies nouvelles. Pour la seule traversée du Pays Basque, la facture est estimée entre 770 et 945 millions d’euros. La moitié de la facture reviendrait à Réseau ferré de France (RFF) concédant à Vinci, l’autre moitié serait à la charge de l’Etat et des collectivités. Europe Ecologie Les Verts dénonce encore une fois, à l’instar du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes, l’inutilité et le gaspillage que constitue ce type de chantier, projet très couteux à l’heure de difficultés budgétaires massives et entraînant des destructions environnementales irréversibles. EELV considère qu’il est prioritaire de développer au contraire le fret dans la desserte de proximité afin de couvrir les besoins des Aquitains sur l’ensemble du territoire. Pour que le rail soit une véritable alternative à la route et pour que le service public de transport soit maintenu, il faut plutôt aménager les lignes existantes afin que les coûts de déplacement restent raisonnables. C’est pourquoi EELV et tou-te-s ses militant-e-s du Pays Basque, aux côtés des élu-e-s EELV du Conseil régional Aquitaine, appellent à participer à la manifestation du 27 octobre 2012 à Bayonne à partir de 15h, contre ce projet totalement inutile. ” Pascal DURAND, Secrétaire national

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *