” L’écologie, sortir des clichés ” Communiqué de presse d’EELV ( Europe Ecologie les Verts ) Réaction de Pascal DURAND, secrétaire national aux propos de Mme Batho

((/agora/images/EELV logo définitif – copie.jpg)) ” EELV observe que les clichés sur l’écologie ont la vie dure, y compris auprès de celles et ceux dont on s’attendrait le moins à ce qu’ils les véhiculent. Ce matin, la Ministre de l’écologie, Delphine Batho, en difficulté pour tenter de justifier l’inutile projet de construction d’un aéroport dans le bocage nantais, a trouvé judicieux d’opposer la transition écologique et le développement économique. Emportée dans l’élan de la caricature, Madame Batho est allée jusqu’à affirmer, pour soutenir la construction d’un nouvel aéroport à Notre Dame des Landes, qu’il n’était pas question de dire aux citoyens “demain matin de cesser de prendre sa voiture (…) ou de cesser de prendre l’avion”.

Qui demande cela ? Comme si les écologistes n’avaient pas été les premiers à demander pour sauver les emplois et les relocaliser, que l’industrie automobile, évolue vers la conception et la construction en Europe de véhicules plus légers, moins consommateurs d’énergie fossile et notamment de diesel, ce que le gouvernement reprend désormais à son compte? Comme si l’alternative se posait entre, d’un côté, celles et ceux qui veulent investir des milliards dans des infrastructures déplacées, coûteuses, destructrices d’environnement, de terres agricoles et émettrices de gaz à effet de serre et, de l’autre, celles et ceux qui souhaiteraient revenir à la bougie et détruire l’emploi. De tels propos, simplistes et démagogiques, sont incompréhensibles lorsqu’ils proviennent d’une ministre qui a en charge la défense de l’écologie au sein d’un gouvernement qui peine à comprendre l’importance des mutations sociales et économiques en cours. EELV demande en conséquence à Madame Delphine Batho, au moment où elle rentre du sommet de Doha sur le climat, de prendre pleinement conscience de la portée négative de ses propos tenus en tant que Ministre de l’Ecologie, à une heure de grande écoute sur une radio nationale. Ses affirmations risquent en effet d’engendrer perte de crédibilité et retard dans l’engagement des investissements indispensables à une transition écologique en Europe et en France afin d’initier un nouveau modèle de développement, véritablement durable car respectueux tout à la fois de l’humain et de l’environnement. ” Pascal DURAND%%% Secrétaire national

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *