Comment sortir du nucléaire ? Véritablement, et pas par effet d’annonce démagogique et post électoral !

Depuis que nous avons un Président en France qui est devenu soudainement anti-nucléaire ( !!! ), ou au moins beaucoup plus réaliste, le nucléaire étant en effet un gouffre difficile à défendre en période de récession grave, tous les espoirs sont permis !%%% __Quand faut-il le faire ?__%%% L’être humain doit bien commencer un jour à gérer la terre en humble responsable et non plus en pillard immature et en mercenaire arrogant et brutal. %%% C’est une occasion qui s’offre à nous avec la remise en question due à la crise financière et économique. La remise en question d’un principe sûr de lui et dévastateur pour le plus grand nombre et pour la planète dans sa totalité: éradication d’espèces animales et végétales qui préservaient une symbiose globale, équilibre social, géopolitique, physique, climatologique, matériel … ). %%% Avec 40 ans de retard ( 1er choc pétrolier ) ne laissons pas passer notre dernière chance cette fois-ci ! %%% Les énergies renouvelables peuvent être considérées actuellement comme une solution idéale en 2009, encore faudrait-il y investir comme on l’a fait dans le nucléaire. %%% Le choix sincère et annoncé ( lui ) de Barak Hussein Obama et de son équipe compétente et motivée ( un prix Nobel de physique comme ministre de l’industrie … etc ) est exemplaire: sortir du nucléaire par les énergies renouvelables.%%% __Faut-il d’abord sortir du « fossile » avant de sortir du nucléaire ?__ %%% Si on attend de sortir du « fossile » avant de sortir du nucléaire, on repart pour au moins 1/2 siècle de cette ineptie ! C’est de la pure folie quand on connait le coût REEL de la « plaisanterie » nucléaire sur le plan économique et sanitaire ! Là on fonce dans le mur. %%% Je le répète, l’exemple des USA, donné en milieu d’année 2009, est à suivre. %%% Quand au retard du photovoltaïque notamment ( ce à quoi le solaire ne se réduit pas ) il prouve que si on s’y était mis dans les années 70, on ne serait plus à ce poser la question du choix entre la peste et le choléra ! %%% __Remarque sur le réchauffement climatique, alibi du nucléaire.__ %%% Le CO2 n’est qu’une facette du problème pour cette question; d’autres éléments comme les particules et d’autres gaz comme le méthane sont encore plus nocif. %%% Là se pose la question globale du « vivre autrement ». Si tous les Terriens se mettent ne serait-ce qu’à consommer de la viande comme les pays occidentaux, dont l’élevage produit ce CH4, la question du CO2 serait encore plus l’arbre qui cache la forêt. Si le monde entier veut vivre globalement comme le font les pays riches et irresponsables depuis des décennies combien nous faudrait-il de planète ? Deux, trois ?? Mais réveillons-nous, nous « n’avons que » celle-là qui était un exemple merveilleux et unique d’équilibre et de symbiose entre le vivant et son environnement.%%% __Bien sûr qu’il faut sortir des 2 sources d’énergie dangereuses et toxiques !__ %%% %%% Pour le nucléaire, avec les déchets d’une durée de vie qui hypothèque la santé de très nombreuses générations futures, cela en fait une solution inadmissible. Et pour le présent, il faut voir un quotidien possible en Biélorussie ou en Ukraine par exemple ! %%% La privatisation actuelle chez nous n’augure rien de bon pour la sécurité. Alors pour repartir pour 50 ans dans cette impasse qui est aussi un gouffre financier, il faudrait être encore plus irresponsable ! %%% De plus le problème du réchauffement climatique n’est pas résolu par le nucléaire comme certains voulaient le faire croire. Il ne résout pas non plus notre dépendance énergétique puisque nous sommes dépendants des pays qui possèdent de l’uranium ou nous sommes obligés de les mettre à nouveau sous tutelle, néo-coloniale cette fois-ci ! %%% Sinon, il est évident que la solution est globale. Modification de notre mode de vie qui gaspille et est devenu trop énergivore. Pour les choix énergétiques, il y a suffisemment de variétés d’énergies renouvelables en plus du photovoltaïque pour pouvoir progresser.%%% Quand à la recherche, si elle est atrophiée en France, elle se fait très bien ailleurs. Donc le résultat arrive !%%% __Urgence climatique ?__ %%% Ce n’est pas l’urgence climatique qui va nous pousser, mais l’urgence tout court. %%% La catastrophe climatique que l’activité des pays riches engendrent n’est qu’une petite partie du problème complexe et plurifactuel que nous avons créé.%%% Ce qui m’intéresse, c’est bien sûr le côté médical, les relations santé-environnement, par formation. Mais les volets économiques, énergétiques, géopolitiques et humains m’intéressent aussi. De même que le respect des autres populations et de l’ensemble du monde vivant. Les énergies renouvelables sont un domaine capital pour développer la recherche, la recherche-développement et l’emploi chez nous. Alors ne nous laissons pas prendre de court.%%% Donc à la croisée des chemins où nous sommes avec la crise économico-financière, et bientôt sociale, c’est aussi une opportunité qu’il faut saisir pour ne plus foncer vers « toujours plus gros » et toujours plus de dépendance vis à vis d’une usine de production. Les énergies renouvelables c’est aussi un choix de société à échelle humaine et avec une indépendance énergétique individuelle à imposer. %%% __Le but de tout ça __%%% Avoir demain un monde plus équilibré, plus solidaire et plus sain. Et qui aura terminé sa quête énergétique en vivant mieux, autrement et de façon responsable et solidaire. Et ne plus être « obligé » de maintenir des dictateurs pour servir nos intérêts pétroliers hier, gaziers et nucléaires aujourd’hui et demain.%%% Dans le domaine énergétique, les recherches actuelles nous permettront de remplacer les 2 types d’énergies dangereuses. Les scientifiques sont aussi en train d’évoluer et pensent à leur responsabilité. Les lanceurs d’alerte en sont l’avant garde. Einstein, en précurseur oublié, avait déjà réalisé le danger d’une science qui se croit toute puissante et infaillible ! %%% Le reste c’est une question de volonté politique, et nous devons l’avoir réellement et pas par effet d’annonce post-électoral ! %%% Pour moi, dans ce domaine comme dans d’autres, Barak Hussein Obama est un grand homme politique, un visionnaire et un exemple à suivre ! %%%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *