Interdiction de la burqa en France : une loi de plus, difficilement applicable, critiquée par nos voisins de Suède, d’Allemagne, d’Italie et du Royaume Uni

Pour moi, en pratique, c’est une loi qui ne résoudra pas le problème de fond qui est un problème de secte et d’extrémisme. En plus, on répond à une supposée privation de liberté par une privation de liberté réelle. Et en prime, on met le doigt dans un engrenage législatif vestimentaire.%%% Et cela peut à nouveau stigmatiser une religion alors que cette aberration et cette absurdité vestimentaire est indépendante du fait religieux. %%% Ou comment démontrer la véracité de l’adage de saint Bernard, ” l’enfer est pavé de bonnes intentions ” !%%% ((/images/Unknown.jpg))%%% Voici la synthèse d’EUROTOPICS%%% [http://www.eurotopics.net/fr/presseschau/aktuell.html|http://www.eurotopics.net/fr/presseschau/aktuell.html|fr] ” L’interdiction du voile intégrale en France est proche. L’Assemblée nationale a adopté cette loi controversée mardi 13 juillet, et le Sénat devrait en faire autant. Cette loi vise à renforcer la liberté des femmes musulmanes, mais les interdictions sont inappropriées et anti-européennes, estime la presse. %%% __Aftonbladet – Suède : “L’interdiction est une privation de liberté”__ %%% __Financial Times Deutschland – Allemagne : “L’Etat doit garantir la liberté”__ %%% __Il Sole 24 Ore – Italie : Contraire aux droits fondamentaux__ %%% __Blog Gavin Hewitt’s Europe – Royaume-Uni : “Une loi quasi inapplicable”__ %%%

__Aftonbladet – Suède__%%% __L’interdiction est une privation de liberté__ %%% L’interdiction du voile intégral en France ressemble de façon confuse à l’obligation de porter le voile intégral, estime le quotidien Aftonbladet : “La question qui se pose, c’est de savoir quelle est l’utilité d’une interdiction et qui elle sert. Vraisemblablement, elle est inutile et ne sert à personne. Elle n’affaiblira ni l’oppression des femmes ni l’islamisme radical, pour cela il faut d’autres moyens. Ni la société moderne n’est menacé, ni le mode de vie occidental. Avec l’interdiction de la burqa et du niqab émerge une Europe qui est en partie le reflet du type de société condamné par les partisans de l’interdiction et qui les effraie tant. La contrainte de porter un habit déterminé et la contrainte de le retirer sont les deux faces d’une même privation de liberté.” (14.07.2010) » article intégral (lien externe, suédois) Pour en savoir plus sur les thèmes de la revue de presse » Intégration, » France Tous les textes disponibles de » Kennet Andreasson __Financial Times Deutschland – Allemagne__%%% __L’Etat doit garantir la liberté__ %%% L’interdiction de la burqa en France restreint les libertés et constitue par conséquent une décision anti-européenne et erronée, estime le journal économique libéral Financial Times Deutschland : “Si les femmes musulmanes n’ont plus le droit de porter le voile intégral dans les espaces publics, cela constitue dans le meilleur des cas une tentative d’imposer des valeurs européennes ; et dans le pire des cas une tentative de nourrir les peurs diffuses à l’égard de l’islam. Ce faisant, l’Etat s’engage toutefois dans un conflit insoluble : il restreint les droits de la personne et la liberté des femmes qui portent la burqa, autrement dit des valeurs qu’il veut justement promouvoir parmi les immigrées musulmanes. Cet exercice sur la corde raide n’est pas seulement délicat d’un point de vue juridique, mais surtout moral. Car, avec cette interdiction, l’Etat porte atteinte à la crédibilité dont il a urgemment besoin dans le combat qu’il mène contre les fondamentalistes islamiques. Un Etat européen qui prend les libertés au sérieux devraient respecter la liberté des femmes qui, en revêtant la burqa, choisissent de s’entraver elles-mêmes.” (14.07.2010) » informations complémentaires (lien externe, allemand) Pour en savoir plus sur les thèmes de la revue de presse » Religion, » Immigration, » Intégration, » Égalité sociale, » France __Il Sole 24 Ore – Italie__%%% __Contraire aux droits fondamentaux__ %%% La France interdit le voile intégral au nom de la défense des valeurs de la République, mais cela contredit les valeurs de l’Europe, écrit le journal économique Il Sole 24 Ore : “Après la Belgique, la France devient le second pays européen à emprunter la voie de l’interdiction, mais pas seulement pour des raisons de sécurité publique. … La portée symbolique de la loi va au delà de l’interdiction existante du voile et des habits similaires dans les écoles et les institutions publics. … Pour le Conseil d’Etat, la loi n’est compatible ni avec la Constitution française, ni avec la Convention européenne des droits de l’homme. La ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, qualifie pourtant ce vote comme un succès pour la défense des valeurs de la République : liberté, égalité, fraternité et laïcité. Le vote des députés français va dans le sens exactement contraire de la ligne du Conseil de l’Europe, qui considère le port du voile comme un droit fondamental des femmes.” (14.07.2010) » informations complémentaires (lien externe, italien) Pour en savoir plus sur les thèmes de la revue de presse » Religion, » Criminalité / Justice, » Égalité sociale, » France Tous les textes disponibles de » Angela Manganaro __Blog Gavin Hewitt’s Europe – Royaume-Uni__%%% __Une loi quasi inapplicable__ %%% L’interdiction du voile intégral sera difficile à appliquer, estime le correspondant européen Gavin Hewitt dans son blog de la BBC : “Il y aura d’abord une phase de six mois au cours de laquelle les femmes portant le voile intégral seront arrêtées et informées des lois françaises et des raisons les motivant. Mais après cette période, un policier pourra les enjoindre à retirer le voile, dans le cas contraire elles s’exposeront à une amende. Il est clair que dans certaines banlieues de Paris disposant d’importantes communautés musulmanes, demander à une femme d’enlever son voile constituera un acte très sensible. Il sera également difficile de prouver qu’une femme porte le voile contre son gré. L’autre risque, c’est que cette interdiction créée des martyrs. … Mais ce jour marque un moment important dans le débat sur le multiculturalisme. De plus en plus, les Français veulent que les nouveaux immigrés et que les membres des minorités ethniques s’intègrent davantage. Certains diront dans les banlieues qu’on les empêche de s’intégrer dans la société française.” “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *