Primaire écologiste : Avec Nicolas HULOT les choses sont claires … mais c’est mieux en le disant devant les fantasmes de certains journalistes  » il n’y a pas d’avenir commun avec la majorité actuelle » – Et un article dans LE MONDE

((/images/Hulot Borloo.jpg)) Un extrait : __ » invité de l’émission Dimanche +, M. Hulot a reconnu avoir discuté d’un partenariat avec M. Borloo, mais que, « très rapidement, on a refermé la porte, parce qu’évidemment il n’y a pas d’avenir commun avec la majorité actuelle et avec la droite ». « En l’état, ce n’est même pas imaginable : Jean-Louis Borloo fait partie de la majorité et il n’y a pas de compatibilité entre les valeurs défendues par les écologistes et les valeurs défendues par la majorité, a expliqué Nicolas Hulot. Notre grille de lecture n’est pas du tout la même, culturellement on n’est pas du tout au diapason » « .__ L’article dans __[LE MONDE|http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/06/05/nicolas-hulot-fustige-l-exploitation-des-petites-phrases_1532226_823448.html#xtor=RSS-3208001?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter|fr]__  » Critiqué pour avoir évoqué un possible rapprochement avec Jean-Louis Borloo lors d’un dîner avec des journalistes au cours du week-end, Nicolas Hulot, candidat à la primaire d’Europe Ecologie-Les Verts (EE-LV), s’est défendu, dimanche 5 juin, critiquant cette « exploitation des petites phrases », des « introductions de suspicion [qui] éloignent les gens de la politique ». Invité de l’émission Dimanche +, M. Hulot a reconnu avoir discuté d’un partenariat avec M. Borloo, mais que, « très rapidement, on a refermé la porte, parce qu’évidemment il n’y a pas d’avenir commun avec la majorité actuelle et avec la droite ». « En l’état, ce n’est même pas imaginable : Jean-Louis Borloo fait partie de la majorité et il n’y a pas de compatibilité entre les valeurs défendues par les écologistes et les valeurs défendues par la majorité, a expliqué Nicolas Hulot. Notre grille de lecture n’est pas du tout la même, culturellement on n’est pas du tout au diapason ». __ » IL Y A CE QUE JE DIS ET CE QU’ON ME FAIT DIRE « __ « Il y a ce que je dis et ce qu’on me fait dire (…) c’est un peu l’état d’esprit d’une primaire », a lancé l’ancien animateur à propos des critiques à son encontre. Selon lui, la mini-polémique qui a précédé la réélection de Cécile Duflot au poste de secrétaire nationale d’EE-LV a permis au camp d' »en face de cultiver un petit peu cela et d’en déduire que j’étais là pour faire en sorte qu’à un moment ou à un autre on fasse une alliance avec la droite ». « Je ne suis pas tombé de la dernière pluie », a-t-il conclu. … « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *