Flottille de la Paix, le bateau français à destination de Gaza est parti de Corse : souhaitons à la flottille 2011 de ne pas être victime, comme en 2010, d’actes de piraterie maritime de la part de l’Etat israélien

((/images/Flotille pour Gaza.jpg)) Le navire turc Mavi Marmara, attaqué par un commando israélien en mai 2010, ne prendra pas part à une nouvelle flottille internationale visant à briser le blocus de Gaza. (c) Afp Avec un souvenir très ému pour les innocentes victimes d’actes de barbarie et de piraterie maritime de la part de de l’Etat israélien, il y a environ un an. Vous pouvez (re)lire mes articles du : 1er juillet 2010, rubrique  » Démocratie – Droits de l’Homme  » __ » Acte de piraterie israélien contre la flottille humanitaire (suite), rapports d’autopsie accablants pour Israël : les corps des bénévoles turcs ont été criblés de balles__  » Le début de l’article : ((/images/victime_10_fcecc-900d9.jpg)) __Furkan Dogan, lycéen de 19 ans, disposant également de la nationalité américaine, a été touché par cinq balles, dont deux à la tête, selon le rapport. Une balle a été tirée à bout portant contre son visage. Son corps présente deux autres impacts : à la nuque et dans le dos.__ du 2 juin 2010, rubrique « Géostratégie  »  » __Israël, un massacre de trop ? Qui a intérêt à entretenir un état de guerre permanent, une occupation qui n’ose s’avouer, et donc une réplique terroriste ? UNE GRAVE ERREUR GÉOSTRATÉGIQUE ! « __ du 2 juin 2010, rubrique  » Démocratie – Droits de l’Homme  »  » __Massacre de militants humanitaires de la flottille de la Paix pour GAZA : témoignage d’un Français, universitaire, Thomas Sommer-Houdeville, avant l’acte de piraterie maritime__  » A lire en entier dans __[LE NOUVEL OBSERVATEUR|http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110625.OBS5876/le-bateau-francais-a-destination-de-gaza-est-parti-de-corse.html|fr]__ Le « Dignité-Al Karama » a quitté la France pour rejoindre la flottille humanitaire. L’arrivée au port de Gaza est prévue en fin de semaine. Le seul bateau français participant à la flottille humanitaire internationale pour Gaza a quitté la Corse dans la matinée du samedi 25 juin, avec six personnes à son bord.

Le « Dignité-Al Karama », une embarcation de 19 mètres battant pavillon français, a quitté les eaux de l’Ile-Rousse vers 11h15. Il doit rejoindre dans les prochains jours entre dix et douze bateaux qui composent la flottille humanitaire pour Gaza. « L’ensemble de la flottille va prendre la mer la semaine prochaine à partir de différents ports de Méditerranée », a expliqué un membre du comité de coordination français de la campagne, Julien Rivoire. « La joie est le sentiment qui domine » Les bateaux, dont deux cargos transportant du matériel médical, « devraient toucher le port de Gaza en fin de semaine prochaine », a-t-il ajouté. Parmi eux, un cargo acheté au quart par la France, et le reste par la Suède, la Norvège et la France, faisant du « Dignité » le seul bateau totalement français de la flottille. « Nous espérons que nous pourrons y arriver de manière à faire une brèche dans le blocus », a expliqué Omeyya Seddik, un passager du « Dignité », pour qui « la joie est le sentiment qui domine au moment du départ ». Cette flottille s’inscrit « dans la poursuite naturelle des révolutions pour la liberté et la démocratie », dans les pays arabes, a ajouté Omeyya Seddik, d’origine tunisienne. Freedom flottilla II Avant de prendre le large, un passager du bateau a hissé à la poupe un drapeau palestinien et a fait le « V » de la victoire. La campagne internationale, baptisée « freedom flottilla II », regroupe plus de 80 organisations non-gouvernementales, associations, syndicats et partis politiques, du monde entier. Des élus, ainsi que des représentants de la société civile, devraient embarquer dans les prochains jours à bord des bateaux en direction de Gaza, au gré des escales. Une dimension politique Il est ainsi prévu que le leader du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), Olivier Besancenot, et la représentante du syndicat Solidaires, Annick Coupé, embarquent à bord du « Dignité ». « Cette action a une dimension humanitaire mais avant tout politique. Depuis cinq ans, un million et demi de Palestiniens sont enfermés mais la communauté internationale n’agit pas. Donc nous, société civile, prenons nos responsabilités et agissons », a ajouté Julien Rivoire. « On y va avec des gilets de sauvetage, non pas des gilets pare-balles », a-t-il conclu. 250 tonnes d’aide … « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *