Phtalates : pourquoi il faut les interdire ?

Après le danger du Bisphénol A, enfin reconnu par la société, on va vers la reconnaissance médiatique des dangers des phtalates. Enfin là aussi. Mais il y a tellement de molécules chimiques, de microparticules, d’ondes, de nanoéléments … etc qui nous entourent, pénètrent dans notre corps et nous rendent malades ou nous tuent que seul un projet de prévention global nous sauvera ! Sinon en France à l’allure où nous allons nous serons tous malades ou morts bien avant d’avoir réussi à débarrasser nos lieux de vie de tous ces éléments artificiels pathogènes. Eléments allègrement répandus par des industriels producteurs de risque irresponsables et criminels. Le texte à lire en entier sur __[TOP SANTÉ|http://www.topsante.com/sante-au-quotidien/maux-du-quotidien/Phtalates-pourquoi-il-faut-les-interdire/Ces-polluants-sont-ils-responsables-d-une-baisse-de-la-fertilite-au-sein-de-la-population|fr]__ Présents un peu partout dans notre environnement, ces plastifiants sont considérés comme des perturbateurs hormonaux. Pour la première fois, une étude prouve qu’ils réduisent la production de spermatozoïdes chez l’homme… De quoi se décider enfin à protéger la santé de tous? __1. C’est quoi, les phtalates ?__

Ce sont des composés chimiques utilisés, depuis les années 50, pour assouplir les plastiques de type PVC. Des pièces automobiles aux sex-toys, ils sont partout: revêtements de sol, papiers peints lavables, peintures, colles, encres d’imprimerie, tissus imperméables… «Dans les cosmétiques (shampooings, laques, déodorants, vernis…), ils servent de fixateurs et de conservateurs, ajoute André Cicolella, toxicologue et président du Réseau environnement santé (RES, voir encadré page suivante). Présents dans les emballages et les films alimentaires, ils contaminent aussi les aliments. On les trouve même dans des médicaments et dispositifs médicaux, tels les cathéters, tubes et poches de sang.» Par voie cutanée, inhalation ou ingestion, difficile d’échapper à ces polluants! __2. Qu’est-ce qu’on leur reproche exactement ?__ Depuis des années, nombre de scientifiques et associations, dont le RES, les accusent de gravement perturber le système endocrinien masculin. «Chez le rat, de nombreuses études montrent que les phtalates provoquent une atrophie des testicules et des malformations génitales au stade fœtal, une diminution de la production d’hormones mâles et de spermatozoïdes», précise Bernard Jégou, directeur de l’Institut de recherche en santé, environnement et travail (IRSET) à Rennes. Chez l’homme, les recherches, concentrées sur le fœtus, ont découvert des effets similaires. __3. Phtalates : jusqu’à présent, que montraient les études ?__ … « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *