» 17 octobre 1961 : enfin la reconnaissance de la République française, reste à faire toute la lumière sur sa responsabilité  » Communiqué de presse d’EELV ( Europe Ecologie Les Verts )

((/agora/images/EELV logo définitif – copie.jpg))  » Le président François Hollande a déclaré ce mercredi que «la République reconnaît avec lucidité» la répression «sanglante» de la manifestation du 17 octobre 1961 et a rendu hommage à la mémoire des victimes. Il y a aujourd’hui 51 ans, sous les ordres de Maurice Papon, la police de Paris avait réprimé dans le sang une manifestation pacifique organisée par le Front de libération nationale (FLN) contre un couvre-feu imposé aux seuls Maghrébins. Ces évènements trop longtemps passés sous silence constituent l’une des pages les plus sombres de l’histoire de notre pays et de l’histoire de l’immigration algérienne en France. Comme pour de nombreux crimes coloniaux oubliés, il est temps de faire toute la lumière sur ces évènements tragiques, qui doivent enfin être reconnus comme crime d’Etat. Il est indispensable de faciliter l’accès aux archives concernées et d’encourager le travail des chercheurs sur cette période. Les questions de la mémoire, de l’impunité, de la dignité, de la réparation à l’égard d’une population, doivent enfin trouvé une réponse. EELV rappelle que la sénatrice du Val-de-Marne, Esther Benbassa, avait fait une proposition de loi qu’elle avait transformée, le 26 mars 2012, en proposition de résolution, de sorte « à rendre possible un indispensable acte symbolique de reconnaissance. » EELV, notamment la porte-parole nationale et des parlementaires, sera représenté lors du rassemblement qui se tiendra ce 17 octobre à 18h sur le Pont Saint-Michel à Paris.  » Elise LOWY, Jean-Philippe MAGNEN, porte-parole Contact presse: Marjorie Delmond 06 87 25 37 04

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *