François Bayrou : « Priorité au projet et à l’organisation du MoDem »

Lu sur le site du Mouvement Démocrate Le Bureau Exécutif du Mouvement Démocrate a décidé mercredi soir de donner la « priorité au projet et à l’organisation » du parti créé dans la foulée de la présidentielle, avec un premier Conseil National le 14 mai.

« La priorité est au projet et à l’organisation », a déclaré François Bayrou à l’issue de la première réunion des instances nationales depuis les élections municipales. Une réunion des candidats et des élus du MoDem aux municipales aura lieu le 26 avril à Paris. Elle sera suivie d’un Conseil National le 14 mai, qui sera chargé de ratifier un règlement intérieur pour l’organisation des mouvements départementaux. Des représentants de l’exécutif, dont François Bayrou, iront à partir de la semaine prochaine dans tous les départements pour faire la radiographie des attentes et parler avec chacun du bilan des élections municipales. Le Bureau Exécutif du Modem, composé d’une trentaine de membres, a tiré un premier bilan de ces élections et a relevé le score moyen de 15,9% du premier tour par les 350 listes autonomes du Modem dans les villes de plus de 10.000 habitants, avec des pointes entre 16% et 32% dans plusieurs villes. Le MoDem a gagné 34 villes de plus de 10.000 habitants, 15 au premier tour et 19 au deuxième, et y a recensé près de 1100 élus, un bilan jugé positif. François Bayrou reconnait une « difficulté de communication » autour du « choix stratégique fondamental du MoDem », qui considère que le « centre indépendant peut parler avec les deux acteurs politiques principaux ». Les alliances au cas par cas conclues par le MoDem entre les deux tours, tantôt avec l’UMP tantôt avec le PS, avaient en effet suscité de sévères critiques. « Alors que l’idée de pouvoir dépasser les frontières marque des points dans l’opinion, au deuxième tour il y a de nouveau une crispation sur le droite-gauche, qui a été une difficulté pour nous », a-t-il reconnu. Mais il a estimé que « l’horizon électoral » était désormais plus favorable, avec les élections européennes (2009) à la proportionnelle. La proposition du Premier ministre François Fillon de modifier le mode de scrutin aux régionales constitue par ailleurs une « ouverture possible ». « Nous avons maintenant du temps pour organiser le mouvement et mettre à jour le projet qui doit être créatif, durable et humaniste. la France a besoin d’un choix politique indépendant et construit. » Le Bureau Exécutif du MoDem a relevé l’impasse des projets PS et UMP, l’un et l’autre loin des attentes des Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *