Quel premier  » Président  » pour l’Union Européenne ? … Et pour quelle Europe ? Episode 3 – La Serbie fait le choix de l’avenir et stoppe sa fuite en avant suicidaire vers le fantasme de la Grande Serbie … pour l’instant

%%% ((/images/37[2].jpg))((/images/35[1].jpg))%%% Photos: des bourreaux, recherchés par la justice internationale, transformés en héros !%%% Le Parti Démocrate du Président Boris Tadic sort vainqueur des élections du 11 mai 2008.%%% Celui-ci, réélu en Février avait demandé que ces élections législatives soient un référendum pour l’Europe.%%% L’Union Européenne que nous voulons en France au Mouvement Démocrate, c’est une Europe militante active et efficace de la paix, du  » vivre ensemble  » et de la démocratie et qui déteint par son exemple sur l’autre Europe inquiète ou livrée à ses instincts.%%% Mais en Serbie, au-delà du simple fait politique, c’est surtout le peuple serbe qui en sort vainqueur et revient dans le giron de l’Europe apaisée en renonçant à ses démons. En renonçant par exemple à la folie ultra-nationaliste dont la purification ethnique a été l’expression la plus abominable et la plus haineuse.%%% Cet exemple pacifique et humaniste de l’U.E. pour les peuples d’Europe orientale doit les aider à repousser les démons ultranationalistes ou pseudo-religieux, invoqués par certains, et qui se sont réveillés en Serbie mais aussi en Biélorussie, en Russie, en Géorgie, en Ukraine, en Moldavie, en Azerbaïdjan, en Arménie…%%%

La période d’agression de ses voisins croates et bosniaques, puis du peuple kossovar et sa politique de protection des criminels de guerre, de négation du génocide des musulmans de Bosnie Herzégovine qui sont des slaves comme eux, aura coûté très cher au peuple serbe. %%% Dernière défaite: après l’indépendance du Monténégro, l’indépendance du Kossovo, le 17 février 2008, un des berceaux de son histoire, mais dont le peuple est albanais en très grande majorité, à 92 %. Ce peuple humilié depuis de trop longues décennies par la Serbie auquel il a été rattaché du temps de la Yougoslavie, ne pouvait plus rester avec ses bourreaux serbes après la tentative de purification ethnique.%%% Rappelons quand même que cette purification a été stoppée par l’intervention militaire des USA. et non par l’U.E. qui s’est avérée, à l’époque, impuissante, car divisée et donc finalement complice, par non assistance à peuple en danger sur son propre sol ! Ce n’était plus les lointains Brésil, Cambodge ou Rwanda !%%% Ce n’est plus cette U.E. là que nous voulons !%%% Cette indépendance du Kossovo aura donc été un choc salutaire.%%% Le peuple serbe semble en tirer les leçons et voir que le responsable n’était pas la population largement majoritaire du Kossovo, ni les nombreux pays qui ont reconnu ce nouvel Etat, dont les plus importants de l’U.E. et du monde démocratique, mais des dirigeants fous qui l’ont trompé pendant plus de 20 ans. Cela avait commencé quand l’Académie des Sciences de Belgrade avait déclaré, un peu avant l’implosion de la Yougoslavie, que la Serbie était là où il y avait un Serbe; tout un programme qui a commencé a être appliqué hélas ! Même contre les Serbes de Bosnie – Herzégovine qui voulaient défendre l’Etat pluri-ethnique … et bien souvent des membres de leurs familles, car les mariages mixtes étaient nombreux. %%% Ce panslavisme rappelait le pangermanisme du début du XXème siècle récupéré par Hitler et cela a failli avoir les mêmes conséquences pour les peuples voisins. Les Israëliens qui avaient accueilli en Israêl des Bosniaques musulmans, chassés de leurs maisons et de leur pays, l’avaient bien compris.%%% Seul ombre lourde de sens sur ces élections: l’installation par Belgrade de bureaux de vote dans les régions du Kossovo habitées par des Serbes. Les démons ne sont pas loin et guettent ces 2 peuples opposés, pour l’instant. Cela est à mettre en parallèle avec la tentative de récupérer une partie du territoire de l’Etat Bosniaque habité par des Serbes et dont les autres populations ont été chassées par la terreur et ne peuvent toujours pas revenir dans leurs maisons.%%% L’U.E. ayant fait le choix respectable de la non-violence doit continuer à peser par son poids économique et diplomatique sur la Serbie pour l’aider à abandonner définitivement cette volonté, mise de côté de façon ambigüe, de construire une  » Grande Serbie « . L’économie exsangue du pays a besoin de l »aide des pays de l’U.E. pour repartir. Le retour de FIAT chez ZASTAVA en est un exemple.%%% Le retour des populations musulmanes en  » zone serbe  » de Bosnie avec unification définitive de ce pays qui doit intégrer rapidement l’U. E. et la participation des Serbes à la vie politique du Kossovo et non plus de la Serbie en sont des étapes incontournables. Sinon demain la guerre des Balkans reprendra amplifiée avec sa rage et son cortège d’atrocités qui risquent un jour de nous contaminer.%%% Seule une U. E. unie, forte et enfin déterminée à défendre ses valeurs, autrement qu’en parole, pourra l’éviter en y travaillant dès aujourd’hui.%%% Voilà une des tâches essentielles qui attend le futur Président de l’Union Européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *