Gratuité de l’autoroute de contournement de Nice, votée en 1996 et jamais appliquée par nos élus successifs débordés, amnésiques ou cumulards !

Un article intéressant de Gilles RAINERO, Conseiller Municipal de La Trinité. Et une interpellation sur la gratuité de l’autoroute de contournement de Nice, bien méritée par tous nos concitoyens après avoir tant payé de façon indue. Gratuité promise, votée en 1996 et jamais appliquée par nos élus majoritaires ! __Il est grand temps de le faire et de redonner un peu de pouvoir d’achat !__ Voici son article:  » MERCI A NOTRE DEPUTE RUDY SALLES ; Merci à notre Député Rudy SALLES de s’intéresser à nous. Son éditorial sur deux colonnes en première page de la publication communale, 3V n° 183, à la place du maire est un symbole qui n’échappe à personne. Cela nous rassure car nous pensions, à la lecture de son blog, qu’à cause de son emploi du temps « surbooké » et de ses déplacements multiples, il nous oublie un peu… comme il a oublié sa fonction de Conseiller Régional lorsqu’il a signé son article, tout autant que celle de futur Président du Parlement de la Méditerranée (voir Nice Matin du 14.11.08). Ouf !!! Bon pour le surmenage toutes ces fonctions compilées ? Bon pour la Démocratie le cumul des mandats ?

Malgré tout, je me permets d’interpeller Monsieur Rudy Salles en tant que citoyen et élu trinitaire sur la question de la gratuité de l’autoroute de contournement de Nice, où en est-on ? Elle fut votée à l’unanimité le 15/12/1995 par le Conseil Régional et la ville de Nice en a adopté le principe dans sa motion du 19/01/1996. 10 ans plus tard, où en est-on ? Marseille-Aix en Provence : gratuit. Lyon-Vienne : gratuit. Paris : périphériques gratuits . Niçois et habitants du 06 payent approximativement 65 000 € par jour pour contourner Nice !!! ?? Et vous trouvez ça normal ! ! Non sens, injustice, discrimination, paupérisation. La précédente municipalité n’avait pas pris le problème à bras le corps. Pourquoi ? Nous attendons du Député de la circonscription Rudy SALLES qu’il confirme ses engagements forts et ses prises de positions sur ce dossier car nous, nous n’oublions pas. Les efforts de pédagogie qu’il emploi pour convaincre les Trinitaires du bien fondé de la Communauté Urbaine, auraient été utiles à l’enrichissement d’un débat public qui a été confisqué aux citoyens. C’est dommage, c’est bien tardif. Ça non plus nous n’oublierons pas ! Les Trinitaires jugerons ! Rainero Gilles .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *