Situation inadmissible à l’EPR Penly: communiqué de presse commun de CAP21, des VERTS, de GREENPEACE et de SORTIR DU NUCLEAIRE

((/images/cap21.jpg))((/images/tournesol.png))((/images/logo-sdn.jpg))….((/images/images.jpg)) …………………….__LES VERTS__ %%% Alors qu’aucune procédure légale n’a été faite, que le processus de consultation obligatoire, n’a pas été respecté, au mépris des décisions du Grenelle de l’Environnement, le Préfet de région Haute-Normandie présente à Offranville( 76), en catimini, aujourd’hui, les modalités de mise en œuvre du chantier du réacteur EPR de Penly aux décideurs politiques, économiques et sociaux. Bien entendu, fidèle à sa transparence légendaire l’industrie nucléaire organise cette réunion sans la presse.

L’autorité de sûreté nucléaire finlandaise STUK vient d’ordonner l’arrêt des travaux de soudure du circuit primaire de l’EPR en construction à Olkiluoto, en Finlande. __Cette décision intervient après la révélation d’innombrables problèmes sur le site mettant en cause la sûreté du futur réacteur. Areva se révèle parfaitement incapable de respecter la réglementation en vigueur.__ « Ce nouvel incident sur le chantier vitrine d’Olkiluoto illustre une nouvelle fois l’incapacité d’Areva à réaliser un réacteur nucléaire », déclare Laura Hameaux de Greenpeace. « Cet incapacité est à bien à l’image du nucléaire dans son ensemble qui se révèle incapable de tenir ses promesses en termes économiques, environnementaux et énergétiques. » La semaine dernière, un reportage à la télévision Finlandaise révélait un courrier de STUK adressé à Anne Lauvergon, la directrice d’Areva, dénonçant un grave problème de sûreté lié aux dispositifs des systèmes de contrôle et déplorant le manque de professionnalisme du géant nucléaire français. __« Les projets de construction d’EPR doivent être remis en cause, à l’image des producteurs d’électricités Sud-Africains ou Américains qui ont décidé d’annuler les constructions d’EPR prévues. »__ ajoute Bertrand Rio de Cap 21. En France, un réacteur de type EPR est actuellement en construction sur le site de Flamanville, dans la Manche, et le chantier y accumule aussi les problèmes. L’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) a déjà ordonné l’arrêt du chantier à l’été 2008 -ce qui est exceptionnel dans l’histoire du nucléaire français-, pour des malfaçons dans la qualité du béton et du liner, qui nécessitait un fort taux de réparation des soudures. Et le 4 février 2009, elle demandait à EDF de « présenter un plan pour améliorer significativement la qualité de leur réalisation et, dans l’attente de nette amélioration, de les contrôler à 100% ». __« EDF/ AREVA/SUEZ, le gouvernement français, mais aussi les élus de Normandie doivent respecter la démocratie et les lois qui la protège. Il est absolument inacceptable que des réunions a huis-clos soient organisées avant même que le débat public obligatoire n’est eu lieu et qu’une enquête publique est été menée »,__ s’insurge Alain Corréa du Réseau Sortir du Nucléaire 76 . « Le programme EPR est inutile, coûteux et dangereux, nous nous y opposerons par tous les moyens ». « Un collectif régional est en cours de constitution, et il prépare d’ores et déjà un rassemblement citoyen prévu le 28 juin à Dieppe », conclu Mickaël Marie, des Verts. __CAP21:__ Bertrand Rio, __GREENPEACE__: Laura Hameaux, __LES VERTS__: Mickaël Marie, __SORTIR DU NUCLEAIRE 76__: Alain Correa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *