” Roms : mobilisation des écologistes ” par Mari-Luz HERNANDEZ-NICAISE, Conseillère municipale et métropolitaine EELV ( Europe Ecologie Les Verts ) RAPPELS HISTORIQUES

__RAPPEL HISTORIQUE__ Des populations parquées ou fichées dans l’Europe du début du XXème siècle. Massacrées méthodiquement ensuite par Hitler bien avant la Shoah. Libérées des camps 1 an APRÈS la fin de la guerre. Pas de repentance, de procès de Nuremberg ou autre début de justice et de reconnaissance de l’indicible. La suite de l’indifférence, du rejet de la haine jusqu’au début du XXIème siècle. Et à Nice, ça continue… voir l’article de notre Conseillère municipale et métropolitaine EELV Mari-Luz HERNANDEZ-NICAISE. Je trouve cela monstrueux et indécent. BASTA ! __RAPPEL DES DERNIERS JOURS … quelque part en France ( à Nice en fait )__ Voici l’article, à lire aussi sur le blog de Mari-Luz : __[ESPACE VERT|http://mariluz-espacevert.blogspot.fr/2012/11/roms-mobilisation-des-ecologistes.html|fr]__ ” Surtout ne vous noyez pas le week-end car on ne vous repêchera pas avant le lundi .. et encore .. si vous n’êtes pas en “situation illégale”, comme on me l’a opposé lorsque j’ai essayé de savoir où en étaient les services municipaux. Par chance il a fait beau ce week-end .. mais vraiment froid.

Comme la situation de la communauté Rom dans la détresse n’avait pas trouvé de solution définitive le vendredi soir … les élus écologistes ont envoyé un communiqué de presse aux journaux locaux. Pour l’instant seul un journaliste m’a contactée par téléphone (pas de nom pour l’instant). Cette détresse reste ignorée de nos concitoyens qui sont par contre largement abreuvés des péripéties d’une élection interne à l’UMP. Triste …. Je recopie, en espérant un sursaut, des autorités compétentes et de la presse, dès demain matin. Nice, le 16 Novembre 2012 Les élus Europe Ecologie Les Verts des Alpes Maritimes affirment leur soutien sans réserve aux familles de Roms dont le campement au bord du Var a été inondé et dévasté par la crue de la nuit du 10 Novembre. Depuis cette véritable catastrophe ces familles, qui comprennent de très jeunes enfants, des femmes enceintes, des malades, vivent toujours dans ces lieux dangereux, dans le froid et des conditions d’insalubrité extrêmes. En effet ce campement est leur dernier recours, depuis janvier, après des expulsions successives et ils ne disposent ni d’eau courante, ni d’électricité. Au prétexte qu’ils sont en situation illégale il a été extrêmement difficile de persuader les services de les prendre en charge, chaque administration ou organisation (Préfecture, Mairie, Samu social … se renvoyant la balle). Actuellement après avoir reçu une délégation les services sociaux de la préfecture se sont mobilisés pour mettre à l’abri en priorité les femmes enceintes, mais ce soir rien n’est encore proposé au reste de la communauté. La circulaire interministérielle du 26 août 2012 fait obligation à la municipalité de Nice ainsi qu’à la Métropole de Nice Côte d’Azur de prendre les mesures nécessaires afin d’assurer accueil et d’intégration à ces familles qui vivent sur le territoire de Nice dans des conditions indignes. Nous demandons à Monsieur le Préfet en lien avec la Mairie de Nice de prendre les mesures qui s’imposent avant de nouvelles intempéries. Elles permettront peut-être de sauver des vies. Nous demandons aussi à nos concitoyens de se mobiliser pour offrir couvertures, vêtements chauds, vivres et pourquoi pas hébergement. “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *