» Manifeste en faveur de la chanson  » et une pétition de l’Association La Candela à signer pour faciliter la floraison artistique !

La floraison artistique se fait triste quand elle rime avec crise économique.

Nous, artistes chanson, rappelons à toute la « filière » que ce sont bien les auteurs, les compositeurs et les interprètes qui en fournissent la matière première. Et qu’à l’autre bout de la chaîne le public a le dernier mot.

Tous les autres, absolument tous, ne sont que des intermédiaires dont la vocation est de fluidifier la relation artiste-public, de l’amplifier, de la dynamiser, de la fidéliser, de l’élargir…

Or, une très grande partie de la chanson est ignorée, on ne voit et entend que la partie émergée de l’iceberg chanson, la rentabilité financière d’un artiste ne doit pas être le seul critère de sélection !! L’art n’a pas non plus à être validés par les Autorités pour offrir à tous des moments de rassemblement, de fête et de convivialité….

Nous voulons défendre et promouvoir la chanson sur la Côte d’Azur (et ailleurs):

Art autonome, d’hier et d’aujourd’hui, la chanson touche tous les publics,elle exprime tous les sentiments, elle n’a pas de frontières, elle est musique et poésie pour tout le monde.

La chanson, alliance réussie d’un texte et d’une mélodie :

ce sont des mots pour dire la vie et une musique à fredonner, chanson qui parle au présent de l’amour et de la mort, de la joie et de la peine, du ciel et de la terre, de la mélancolie et de l’espoir, chansons pour rire et pour pleurer, pour rêver ou s’indigner, tant de refrains nous accompagnent !

La chanson pour tous, grands et petits

Comptine écoutée en suçant son pouce, chanson dansée quand on a que l’amour, chanson à boire avec les copains d’abord ou chanson engagée du déserteur, chanson qui naît et disparaît, rappelle un moment de vie, éclaire une journée, porte une aspiration, raconte une histoire, nous voulons défendre toutes ces chansons indispensable, qui apprennent les mots de la vie, qui amènent à réfléchir et à s’émanciper.

La chanson sous toutes ses formes

Valse à trois temps ou rap rageur, chant occitan ou hip-hop acrobatique, musique folk ou techno, romance gitane ou humour pour rire, cri du rock ou rimes riches, nous voulons défendre toutes les chansons pour tous les goûts et tous les âges.

Nous voulons soutenir les auteurs, compositeurs, interprètes, artisans de terrain :

Il n’y a pas de chanson sans des auteurs, des compositeurs, des interprètes, ils sont nombreux, ils créent inlassablement, certains trouvent le chemin des projecteurs, d’autres chantent aux coins des rues, certains ont des disques d’or, d’autres sont sans le sou…Il y a les « stars » qui ont déjà une notoriété, et les « modestes », mais toutes et tous apportent leur source au grand fleuve populaire de la chanson. Nous voulons contribuer à ce qu’on les entende tous le plus possible et de façon équitable dans tous les médias. Après c’est le public qui choisit et non les médias, maisons de disques et autres diffuseurs qui imposent ce que l’on doit écouter.

Nous voulons encourager les lieux de production et de partage de la chanson :dans le monde global, la chanson est un art local, dans un environnement banalisé, la chanson dit les cultures et les racines. Dans une société éclatée, la chanson doit rassembler. Mais il faut des lieux et des moments pour la partager simplement, ensemble, joyeusement. Ces lieux ne sont pas assez nombreux, soutenus ou reconnus. Ceux qui existent ne sont pas toujours conviviaux, chaleureux, et ne sont pas ouverts à tous les artistes. Le travail de ces artistes ne reçoit pas toujours sa juste rémunération. Les lieux de création où ils peuvent échanger leurs idées sont trop rares.

L’art poétique et musical est toujours actuel,qu’il soit porté par des interprètes méconnus ou reconnus ou ignorés des grands médias. Il est sans cesse renouvelé par ses nombreux artisans créateurs.

L’art de la chanson (dans son ensemble) mérite plus de soutien, plus de diffusion, dans le vaste champ des musiques actuelles et du spectacle vivant. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *