Nelson MANDELA : ma réflexion sur les réactions au décès de ce Sur-Homme, cet exemple majestueux pour la jeunesse du monde

Mandela

Ma réflexion sur ce que j’entends des hypocrites :

Beaucoup de chefs d’Etat qui encensent Mandela, mort, l’ont livré à ses bourreaux, vivant …mépris total pour eux, respect total pour lui !

Le racisme revient, la Ministre Christiane TAUBIRA l’a reçu en plein visage, ignoble et dégoulinant de crasse et d’appel au lynchage et au meurtre inconscients. La France et l’Europe ont besoin de se réveiller avant d’être happés par leur vieux démon.

Certaines populations fragiles basculent vers l’extrême droite, ce mouvement barbare qui n’ose plus dire son nom et mais qui met toujours en avant le mépris pour des futurs Sur-Hommes comme jadis Nelson MANDELA. ET ceci à cause de la couleur de leur peau, de leur religion, ou origine, mais surtout de leur pauvreté, ne l’oublions pas. Les victimes, aujourd’hui : d’autres hommes, qui s’appellent Rachid, Daoud, Issa ( des musulmans ),  ou Ibrahim, et même Dragan, Mikos, Giuseppe ou Jean-Pierre ( des Roms ), comme Shlomo ou David naguère. Ces populations ne réalisent pas qu’elles maltraitent et rejettent de personnes comme elles, qui souffrent et ont du mal à gravir l’ascenseur social en panne depuis des décennies. C’est une grave erreur de monter ainsi des populations en difficulté les unes contre les autres, alors que les deuxièmes ne sont pas responsables du malheur de premières ! Les responsables réels sont plus haut placés … mais il faut lever la tête pour les voir. Ceux sont les vautours qui pillent les ressourcent et mettent l’humanité en nouvel esclavage. Je ne parle pas des privilégiés qui colportent aussi ces idéologies nauséabondes; eux seront responsables ET coupables.

Ces louanges sur l’être d’exception qu’est et restera Nelson Mandela doit nous rappeler le martyr moral, physique et social que vivent des personnes comme lui aujourd’hui en France et en Europe. . Le rappel de la « Marche pour l’égalité et contre le racisme « , dont on vient tout juste de commémorer le 30ème anniversaire de l’arrivée à Paris ce mardi 3 décembre, et qui a inspiré le film  » La marche  » de Nabil Ben Yadir doit nous rafraîchir la mémoire et nous inspirer un « PLUS JAMAIS CA » salvateur pour les victimes, comme pour les bourreaux de ratonnades anciennes … ou futures, avec ce climat haineux qui pousse à nouveau dans les esprits.

Vous pouvez aussi lire  :

Pourquoi il ne faut pas parler de «Marche des beurs»

http://www.slate.fr/story/80627/marche-beurs-racisme-egalite

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *