François Bayrou: “la mobilisation européenne au Proche-Orient relève beaucoup de la communication”

((/images/bayrou-interview-lille-141206.jpg))%%% François Bayrou juge que la mobilisation diplomatique de cinq pays européens, dimanche au Proche-Orient, dont la France s’est attribuée la paternité, relevait beaucoup de la “communication” et de la “mise en scène”. “On a parfois l’impression que l’on sacrifie beaucoup à la mise en scène”, estime-t-il au lendemain du déplacement à Charm el-Cheikh (Egypte) et à Jérusalem (Israël) de cinq chefs d’Etat ou de gouvernement européens, dont Nicolas Sarkozy, après 22 jours d’offensive israélienne dans la bande de Gaza. %%% “A l’évidence, c’est l’Egype qui a joué le rôle clé pour qui le calendrier était conçu pour que tout soit achevé avant l’investiture de Barack Obama.

Il faut donc éviter de confondre ce qui est essentiel, avec ce qui est communication”, a-t-il jugé. “J’imagine que le silence de Barack Obama pendant cette séquence de conflit doit s’accompagner d’une ébauche d’intervention diplomatique tacitement acceptée, en tout cas par Israël, dès les premiers jours de la nouvelle administration”, a-t-il ajouté.%%% François Bayrou s’est félicité de l’acceptation du cessez-le-feu par Israël et le Hamas et du début de retrait des troupes israéliennes de Gaza, “un signe d’espoir pour les populations qui n’en pouvaient plus d’être prises au piège et de voir la guerre s’abattre sur elles”. %%% Il a jugé que les conséquences diplomatiques sont très importantes: __”paradoxalement, la guerre a fait du Hamas un interlocuteur, alors que jusqu’à maintenant la ligne était de l’ignorer”.__ __Selon François Bayrou, il faut réfléchir à la manière dont on peut, dans cette situation tragique, trouver un équilibre politique qui fasse que les Palestiniens modérés, qui étaient dans une démarche de paix et de construction politique ne soient pas marginalisés.__

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *