Changement climatique : Cécile Duflot, secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) et l’eurodéputé José Bové (EELV), au contre-sommet de Cancun à Cancon ( France )

((/images/Cancon déc 2010 BOVE DUFLOT.jpg))%%% Copyright © 2010 Reuters%%% Les sommets mondiaux se suivent et se ressemblent. Nous avons besoin de devenir adulte et de préparer une gouvernance mondiale sur ces grands enjeux écologiques planétaires ( pour commencer ), domaine ou les égoïsmes et l’aveuglement politique national nous mènent dans le gouffre. Et ceci en parallèle à une prise en main de ces thématiques par les sociétés civiles de chaque pays où cela est réalisable. Les contre-sommets en sont l’expression balbutiante la plus visible%%% A lire aussi dans __LE MONDE__ :%%% __Le sommet de Cancun sur le climat s’ouvre sans grand espoir__%%% [http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/11/29/le-sommet-de-cancun-sur-le-climat-s-annonce-laborieux_1445512_3244.html|http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/11/29/le-sommet-de-cancun-sur-le-climat-s-annonce-laborieux_1445512_3244.html|fr]%%% A lire en entier sur __ATLASVISTA MAROC__%%%

CANCON (Lot-et-Garonne) (AFP) – ” Le député européen José Bové et la secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) Cécile Duflot ont participé samedi à Cancon (Lot-et-Garonne) à un rassemblement alternatif au sommet de l’ONU sur le climat qui se tient jusqu’au 10 décembre à Cancun (Mexique). Ces deux représentants emblématiques du mouvement écologique ont tous deux tenu à venir à ce contre-sommet, dont le thème est “Changer le système pas le climat, de Cancun à Cancon pour une transition écologique”, pour dénoncer notamment le fait que les chefs d’Etat sont absents du sommet mexicain. “Il y a un an au sommet de Copenhague tous les chefs d’Etat étaient là et c’était la bousculade pour savoir qui allait sortir la belle phrase. A l’arrivée il n’y a rien eu car les égoïsmes nationaux, surtout des pays riches, sont passés sur le devant et à Cancun on va sur un deuxième échec”, a souligné M. Bové. Un sentiment partagé par Cécile Duflot qui estime qu’à Cancun “il y a des négociateurs qui sont dans un jeu de poker avec des mandats donnés par leurs états, notamment pour l’Union européenne, qui ne leur permettent pas d’avancer”. Pour ces deux figures d’EELV, être à Cancon est une manière de soutenir une initiative de la société civile qui se réapproprie ainsi le débat organisé par l’ONU. Mme Duflot a affirmé que “le contraste avec Cancun est très intéressant” notamment car il permet de “voir la capacité de mobilisation des citoyens”. “Les dirigeants actuels d’un grand nombre de pays du monde ne sont pas capables d’agir (…) donc il faut prendre leur place”, a-t-elle ajouté. Jean-Claude Gouget, maire DVG de Cancon, souligne l’importance de la mobilisation des “petits villages” pour “apporter leur pierre aux anomalies climatiques et sociales qui se préparent”. Les organisateurs – la Confédération paysanne, Attac, Les Amis de la terre et Bizi – expliquent que le choix de Cancon n’est pas simplement un jeu de mot avec Cancun. José Bové, indique ainsi que la cité lot-et-garonnaise “est la capitale française de la noisette” et “le pays du pruneau”. “Il y a des productions locales qui font vivre les gens et c’est important de montrer la cohérence de la relocalisation de l’économie”, a ajouté M. Bové avant de participer à une table ronde. “Ces deux filières ne sont pas anecdotiques, cela permet de dire comment on fait pour ne pas fragiliser les agriculteurs des pays du sud qui seraient obligés d’exporter en même temps qu’on abandonnerait totalement l’activité des paysans en France”, a expliqué Mme Duflot, qui a partagé un déjeuner à base de produits locaux avec M. Bové. Le député européen était déjà venu en 2003 à Cancon (1.314 habitants), pour un premier contre-sommet, dont il était l’initiateur, en écho déjà à celui de l’OMC à Cancun et auquel 5.000 personnes avaient participé.%%% … “%%% [http://www.avmaroc.com/actualite/jose-bove-cecile-a198962.html|http://www.avmaroc.com/actualite/jose-bove-cecile-a198962.html|fr]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *