Gaz de schiste : communiqué de presse de Joëlle FAGUER, conseillère municipale à Grasse et Conseillère régionale EELV ( Europe Ecologie Les Verts )

Il y a bientôt un mois je vous alertais sur le fait que le périmètre de Brignoles accordant des permis à une société américaine pour l’exploration des Gaz de Schiste englobe la ville de Grasse et ses alentours.%%% Les déclarations du gouvernement et les projets de loi ne prévoient pas que la France renonce définitivement à la possibilité d’explorer et d’exploiter ces ressources. Or les informations sur les dégâts environnementaux provoqués par la technique utilisée la « fracturation hydraulique » commencent à être connues : Noria de camions, pollutions massives des nappes phréatiques et de l’air, dégagement de GES(Gaz à Effet de Serre) paysages dévastés…. Et malgré les réticences des industriels à livrer les informations on commence à mesurer plus précisément les impacts potentiels sur la santé : les résultats sont inquiétants ! . Un rapport parlementaire américain publié hier 16 avril fait état de la présence dans les liquides injectés de 29 substances connues pour être des cancérigènes probables ou suspectés ou des polluants dangereux de l’air ou de l’eau.%%% Les quantités sont considérables : plus de 38 millions de litres de produits contenant au moins un cancérigène, en 5 ans ! Ces substances étaient présentes dans environ 650 produits chimiques différents. %%% Nous souhaitons que les élus grassois dont le silence sur cette question devient assourdissant prennent clairement position et interdisent toute possibilité d’accorder des permis d’exploration sur notre territoire. Comme cela a déjà été fait ailleurs.%%% Sur le principe même, c’est encore une fois la transformation de notre modèle énergétique qui est remise en cause avec cette fuite en avant irresponsable :%%%% Les lourds investissements qui iront à la recherche et à l’extraction du gaz de schiste, sont autant de millions, voire de milliards d’euros en moins pour l’efficacité et la sobriété énergétique, les énergies renouvelables, les modes de transports alternatifs, et la relocalisation de l’économie.%%% Une fois de plus, on veut faire du futur la poubelle du présent. Joelle Faguer%%% CM Grassoise%%% CR régionale PACA EELV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *