Appel pour une indignation masculine : ” Nous aimerions que face aux tentatives de faire d’une victime une accusée, et d’un accusé une victime, se fasse bruyamment entendre l’indignation masculine. “

( à faire signer par les hommes ) ” Quand nous pensons à ces milliers de travailleurs qui tous les jours se battent aux côtés de leurs collègues féminines pour prévenir les “promotion canapé”, pour dénoncer les attitudes ambiguës des petits chefs, nous en avons marre d’entendre dire que ce qui se passe autour de DSK est culturel, typiquement français. Non, ce n’est pas spécialement français, ce n’est pas culturel, c’est le reflet d’un triste comportement de classe et patriarcal. De la classe de “ces petits messieurs” qui, dominants, continuent d’agir comme s’ils pouvaient tout obtenir d’une dominée. Non mes petits ou grands messieurs, vous ne réussirez pas à nous embarquer dans votre croisade machiste. Nous avons honte pour ces militants d’un parti de gauche qui nous expliquent “qu’il n’y a pas eu mort d’homme”, que “c’est un troussage de domestique” pour un journaliste… DSK, coupable ou innocent, là n’est pas le propos. Les puissants qui invoquent la vertu pour mieux la bafouer sont toujours coupables. Rien n’est moins vertueux que le contrat léonin qui pourrait être passé à l’occasion d’un rapport sexuel furtif entre un dominant et une dominée. Et se prévaloir d’une telle injustice pour pouvoir, une fois les faveurs obtenues, invoquer “le consentement” est indigne d’un progressiste. Cela rappelle la pire des littératures sur les moeurs bourgeoises du XIX° siècle. Bien sûr que le modèle ultralibéral nous aliène, surtout quand il décide que tout est marchandise et que dans notre société tout peut s’acheter, y compris une femme, mais nous pouvons encore lutter contre les tentatives de faire passer l’inacceptable pour acceptable. Nous hommes, nous nous sentons solidaires de toutes ces dominées qui face aux puissants n’ont aucune marge de liberté sexuelle et nous espérons que nous serons nombreux à manifester notre solidarité avec toutes les femmes harcelées, agressées ou violées dans leur vie quotidienne, avec une attention particulière à ce jour pour les femmes de chambre. ” proposé par Benoist Magnat __Premiers signataires__ : Claude BEAUJARD, Hyères; Marcel SIMON, Evenos; Serge DIETTE, Aix; Bernard LAUZON, Digne; Olivier DUMAS, Sénas; Jacques TAILLARDAT, Salon; Bertrand FENET, Nice; Pierre AUBRY, conseiller Municipal, Antibes; Lucien RECROSIO, Nice; Philippe MUSSI, Conseiller Régional, Valbonne; Denis ROMAN, Nice; Guilhem PLANE, Grasse; Philippe VIVIEN, Châteauneuf de Grasse; Patrick GARNON, Manosque; Olivier AGULLO, Marseille; Maurice WELLHOFF, Jouques; René PELISSON, Avignon; Jean-Philippe LORIG, Avignon; Jean-Luc FAUCHE, Avignon; Jérôme DESQUILBET, conseiller municipal, Châtillon; Jean-Pierre GRENIER, conseiller en environnement, Mérignac; Angel Ranz, Paris; Régis EYRAUD, Paris; Gabriel IMPAGLIONE, poète, Argentine; Gilbert TALLENT, ingénieur de recherche, Porte; Jean-Louis LATSAGUE, informaticien et poète, Genève; Fred ALTAZIN, plasticien, Quintenas; Bernard SENET, médecin, Velleron; Frédéric SUPIOT, Bruxelles; Georges TAFELMACHER, artisan, Pully, Suisse; Christophe BARBEY, Genève; Jean BAUMGARTEN, écrivain, Les Beaumettes; Boudjema CHETTOUH, Mediateur socio-culturel, Le petit Quevilly; Jean-Pierre SEIGNON, journaliste indépendant, Mormoiron; Michel PORTAL, Auray; Jean-Pierre CERVANTES, Avignon; Jean-Jacques LONGUENESSE, Cavaillon; Gérard TAUTIL, Signes; Xavier RICARD, Cavaillon; François CANTAIS, maçon, Cavaillon; Raoul Marc JENNARD, Consultant en relations internationales, Mosset; Romain TREPPOZ, enseignant, 92; Joël PRUVOT, Besançon ; André MINETTO, Nice …. Pour signer à votre tour : Nom, %%% Prénom, %%% Qualité, %%% Ville, %%% Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *