Gestion calamiteuse des déchets en Provence Alpes Côte d’Azur “Condamnation du Groupe Pizzorno : un pas pour l’environnement, un grand pour la justice !” Communiqué de presse du Partit Occitan

((/images/Partit Occitan Condamnation du groupe Pizzorno .jpg)) Le 15 décembre 2011, suite à une plainte de la Mairie de Bagnols en Forêt, le Groupe Pizzorno et deux de ses filiales (la SMA et la SOVATRAM) ont été déclarés coupable par le Tribunal de Draguignan « d’exploitation illégale » de la décharge de Bagnols en Forêt, de « Faux » et de « Pollution ». Le montant total des amendes et des contraventions s’élève à 1 Million d’Euros. Le groupe Pizzorno, délégataire de service public pour le Syndicat Mixte du Développement Durable de l’Est-Var pour le Traitement et la Valorisation des Déchets Ménagers (SMIDDEV),__ a déversé sans autorisation, de 2004 à 2007, 87 000 tonnes de mâchefers provenant de l’usine d’incinération d’Antibes__ et des boues provenant de la station d’épuration de Fayence. Le Partit Occitan, attaché à la protection environnementale de la Provence et soucieux de la santé de ses habitants, salue le courage et la pugnacité de Monsieur Tosan, Maire de Bagnols en Forêt, et se félicite du jugement rendu. Le POc espère que le verdict servira d’exemple et entrainera une réflexion de fond sur la gestion des déchets dans l’Hexagone. Car si la répression est louable, elle ne peut être la solution unique à un problème. Elle doit s’accompagner d’un travail à la base pour que le risque de fraude soit limité. Ce qu’il faut avant tout, c’est de la prévention. Aussi pour ce qui concerne les mâchefers c’est-à-dire les résidus de combustible des ordures ménagères produits par les usines d’incinération et le que-fait-on-avec, il est indispensable d’aller à la racine du problème. Et le problème, c’est la gestion des déchets. Pour le POc, la solution est politique. Il faut que les élus mettent en place, tant au niveau local qu’au niveau de l’Etat et de l’Europe, les outils qui à la fois permettront, en agissant à la source, de limiter la fabrication des déchets (limitation des emballages par exemple) et en aval de mieux valoriser durablement les déchets (à des travers des actions comme le tri, le recyclage ou le compostage). __Enfin, Le Partit Occitan constate, ironie de l’histoire, qu’au même moment où Pizzorno se faisait condamner par la Justice pour ses agissements, la Marianne d’Or, trophée qui « confirme l’exemplarité d’une politique, au service du citoyen et la saine gestion de l’argent public» lui était remis aux côtés des élus UMP de la région. Gratifier une entreprise d’une récompense républicaine alors que cette dernière est lourdement condamnée par la Justice, ça aussi c’est un choix politique !__ ” Pour le bureau du POc– Provence%%% Le secrétaire régional,%%% Pèire COSTA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *