” Fractures théologiques ” sur Eglises & écologie

__[EGLISES ET ECOLOGIE|http://ecologyandchurches.wordpress.com/2013/02/08/fractures-theologiques/|fr]__ __[GREENFAITH|http://greenfaith.org/about/mission-and-areas-of-focus|fr]__ Un peu de spiritualité et d’humanisme dans un monde froid et brutal ! Je trouve cela très positif. Et c’est un retour aux sources la la Vrai Siritualité où l’Homme est le locataire de la Terre et non son exploiteur mortifère. Le début de l’article : ” Décidément, la question énergétique aux Etats-Unis n’est plus réservée aux seuls industriels et économistes. Le 6 février dernier, des responsables chrétiens et juifs se sont rassemblés devant les bureaux du gouverneur Cuomo, de New York, pour un “pray-in” inter-religieux dénonçant la possibilité donnée par le gouverneur aux forages par fracturation hydraulique dans l’État. La date limite pour cette autorisation est le 27 février prochain. Ils portaient avec eux un appel signés par 300 responsables religieux et directeurs d’institutions qui demandent eux aussi un bannissement de cette technique. Pour le révérend Alan Bentz-Letts de la Riverside Church de Manhattan, “notre terre est source de merveilles, mais elle périt du fait de notre dépendance aux ressources fossiles.” %%% “Il est temps que les communautés religieuses s’expriment contre la fracturation hydraulique !”, souligne le rév. K. Karpen de l’Église méthodiste Unie de Manhattan. “C’est désormais une question morale. Et puisqu’elle peut altérer d’importants éléments du monde créé, elle devient désormais aussi une question théologique.” %%% Pour le rabbi Rennu Altman, “tant que nous ne pouvons pas nous assurer que le ‘fracking’ est une technologie sûre, nous ne pouvons pas prendre des risques sanitaires pour les générations actuelles et futures.” %%% Pour le rabbin Marc Katz, “chaque génération est invitée à se tenir dans le jardin d’Eden, en devant assumer un choix : créons nous un monde vivant et béni ou de mort et de malédiction ?” %%% Pour le président du Conseil luthérien, David Galarza, “si nous continuons de faire des ravages sur cette terre par ces techniques de fracturation, cette terre fertile, cette eau claire et cet air sain qui nous soutiennent et nous nourrissent cesseront d’exister. Et il en sera de même pour nous.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *