Archives du mot-clé Pollution de l’air

« Pollution de l’air, qualité de vie, alimentation : la commission Juncker cède aux lobbys au détriment de la santé des Européens » communiqué d’EELV

Lettre d'information EELV

COMMUNIQUÉ

 » EELV s’insurge contre l’intention de la Commission européenne d’enterrer plusieurs projets législatifs européens dédiés à la protection des Européens. Qualité de l’air, économie circulaire, agriculture biologique ou congés parentalité sont sur la sellette alors que Jean-Claude Juncker établit le programme de travail de l’exécutif européen pour 2015. Ce dernier laisse entrevoir une volonté de dérèglementation, notamment en ce qui concerne la pollution de l’air, qui se fera aux dépens des citoyens européens.

« Pour la  commission Juncker, tous les prétextes semblent bons pour attendre. Au contraire, n’en déplaise à certains lobbys, il faut redoubler d’efforts quand la santé des citoyens est en jeu »  selon Julien Bayou.

Ces décisions rétrogrades et inacceptables, si elles étaient confirmées, marqueraient un double déni: démocratique d’abord, de l’intérêt général ensuite. A l’heure où la pollution de l’air entraîne 350 000 décès prématurés par an, les écologistes rappellent l’urgence d’agir et la priorité immédiate qui doit être donnée à ce scandale sanitaire. « L’Europe a le devoir de protéger les citoyens plutôt que les entreprises » déclare Sandrine Rousseau.

Si les déclarations d’incompatibilité entre emplois et environnement correspondent à une vision passéiste et inquiétante, la lutte contre la pollution atmosphérique permet au contraire de réduire les déficits publics en matière de santé, de relancer l’investissement et de créer de nombreux emplois à travers la transition énergétique.

A un an de la Conférence de Paris 2015 (COP 21), décisive pour répondre au défi climatique, ces reculs sont des signaux désastreux qui, s’ils se confirment, ne permettront pas à l’Union européenne de remplir pleinement un rôle moteur dans ces négociations internationales décisives pour l’avenir de l’humanité. « 

« Communiqué à propos de l’augmentation du prix du diesel … » EELV – Jean Yves Petit Vice-Président de la région PACA, délégué aux transports et à l’éco-mobilité, Président de la Régie Régionale des Transports

LOGO EELV fondblanc quadri

« Le Gouvernement envisage une augmentation de deux centimes du prix du diesel pour pallier provisoirement (sic) le manque de recettes du péage poids lourds.
Les écologistes ne peuvent qu’approuver cette mesure, du fait de l’urgence sanitaire et du coût dû à la pollution de l’air.

Le produit de cette augmentation, estimé à environ 800M€, doit alimenter le budget de l’AFITF (agence de financement des infrastructures de transports de France). L’AFITF contribue au financement des infrastructures routières, ferroviaires, portuaires et fluviales, il est donc incompréhensible que cette hausse ne soit pas appliquée sur le gasoil professionnel.

Comment expliquer à nos compatriotes qu’ils doivent faire un effort par l’intermédiaire d’une contribution sur l’utilisation du gasoil pour améliorer et développer la mobilité des personnes et des marchandises, pour agir en faveur de l’égalité des territoires, mais que ceux qui polluent le plus, suite à l’usage professionnel, seront exonérés ?

Enfin, il convient de prendre en compte la situation de celles et ceux qui, faute de transports collectifs, utilisent leur voiture pour se rendre sur le lieu de travail. Une prise en charge doit être prévue (sous la forme d’un chèque transports par exemple) comme c’est le cas pour celles et ceux qui utilisent les transports collectifs.  »

Jean Yves Petit

Vice-Président, délégué aux transports et à l’éco-mobilité

Président de la Régie Régionale des Transports

Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

27 place Jules Guesde

13481 Marseille cedex 20

 

« Pollution de l’air : Écologie sans Frontière se félicite de l’ouverture d’une enquête préliminaire » Communiqué de presse d’Ecologie sans Frontière membre du Rassemblement pour la Planète

 » L’association Écologie sans Frontière, qui a déposé plainte le 11 mars dernier contre x , apprend avec satisfaction que le parquet vient d’ouvrir une enquête préliminaire.

Cette première suite judiciaire confirme le sérieux de la démarche entreprise par l’association, qui lutte depuis de nombreuses années contre la pollution atmosphérique.
Écologie sans frontière réaffirme sa volonté que cette plainte aboutisse pour que ce problème majeur de santé publique ne reste pas impuni et que les responsabilités soient dégagées. Elle se tient bien entendu à la disposition de la justice pour apporter toute information complémentaire à l’appui de cette plainte.
La parution, le 24 mars 2014,  de l’étude de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) qui confirme le chiffre de 7 millions de morts prématurés sans oublier les centaines de millions de malades dus directement à la pollution de l’air, conduit Écologie Sans Frontière à demander officiellement à la France et au président de la République Mr François Hollande d’inscrire au prochain G7 et G20 le traitement urgent de la pandémie liée à la pollution de l’air.

Contacts presse :
Me François LAFFORGUE : 06 11 85 63 47
Nadir Saïfi Écologie sans Frontière : 06 19 33 16 56