” Les rois passent, les fous restent ” pour Stéphane BERN après le limogeage de Didier PORTE de France Inter, alors qu’il faisait très bien fait son travail ! Dans la foulée, licenciement de Stéphane GUILLON – PETITION à signer

((/images/Porte Didier mini-08.jpg)) ((/images/GUILLON. stéphane .jpg)) Didier Porte et Stéphane Guillon DERNIERE MINUTE du 27 juin : pour signer la pétition ” POUR UNE RADIO PUBLIQUE INDEPENDANTE ” que je viens de signer : [http://www.pouruneradiopubliqueindependante.net/|http://www.pouruneradiopubliqueindependante.net/|fr] Un triste épisode de plus pour la Démocratie française malmenée depuis trois ans ! De Nice qui vient de “fêter” les 150 ans de l’annexion forcée, cela fait sourire !! Sourire jaune !%%% Didier Porte, titulaire d’une maîtrise de sciences économiques, est journaliste et humoriste. Entre 2008 et 2010, il contribue aussi régulièrement à l’hebdomadaire satirico-politique Siné Hebdo, créé par le dessinateur Siné.%%% Sur les planches, il est à l’affiche de plusieurs one-man-shows respectivement intitulés : ” L’ami des vedettes “, ” Entracte manqué “, ” Didier Porte joue et gagne à être connu “. Le dernier en date est ” Didier Porte aime les gens “.%%%

Rappelons que Stéphane Guillon vient aussi de subir un licenciement de cette même radio. C’est un comédien, un acteur de cinéma et un humoriste. Il est sur scène, avec ” Liberté Surveillée “, son dernier spectacle. ainsi que d’acteur au cinéma.%%% Jean-Luc Hees, Président de Radio France vient d’annoncer que Stéphane Guillon et Didier Porte ne seraient pas reconduits à la rentrée 2010, éviction commentée le matin même par Stéphane Guillon dans sa chronique. Dans cet ultime billet, il déplore la « liquidation totale des humoristes » et les pratiques actuellement en cours à France Inter, dont il revisite le slogan « France Inter : écoutez l’indifférence ! ». %%% De nombreuses personnalités politiques ou du monde de la radio ont réagi suite à ce licenciement, principalement pour dénoncer la perte d’indépendance de Radio France et en particulier de France Inter. Une lettre ouverte a été diffusée à destination des auditeurs de la radio dans laquelle le personnel de France Inter se dit sous le choc et rappelle son attachement indéfectible à la liberté de ton, à l’impertinence, à l’exigence, à la différence.%%% Et pour finir, un excellent article, à lire en entier dans ” L’Express ” :%%% [http://www.lexpress.fr/actualite/media-people/media/didier-porte-val-et-hees-ont-ete-nommes-pour-casser-france-inter_901836.html|http://www.lexpress.fr/actualite/media-people/media/didier-porte-val-et-hees-ont-ete-nommes-pour-casser-france-inter_901836.html|fr] __Didier Porte: “Val et Hees ont été nommés pour casser France Inter”__ %%% Didier Porte a été privé de chronique par la grève, le 24 juin. Il a réservé son dernier coup d’éclat au Fou du Roi. A quelques minutes de son entrée en scène, il disait son amertume.%%% __” Les rois passent, les fous restent “__ C’est en ces terme que Stéphane Bern, le patron du Fou du roi, a salué la dernière chronique de Didier Porte dans son émission – et sur France Inter. %%% Didier Porte qui, comme il l’avait annoncé, y est allé fort, expliquant qu’être viré pour avoir fait de l’humour c’est comme d’être “viré de cours de musique pour avoir chanté” et que “le vrai commanditaire de nos licenciements (à lui et Stéphane Guillon, NDLR), il le “connaît”… Avant de conclure, sous les applaudissements, d’un vibrant et explicite “Cassez-vous pauvres cons !”%%% __Vous avez été privé de votre dernière chronique du matin sur France Inter, le 24 juin, par le mouvement de grève contre les retraites. L’aviez-vous préparée ?__%%% Non, j’ai su que la station serait en grève suffisamment tôt pour ne pas avoir à y penser. Des techniciens de la matinale m’ont bien proposé de lever leur préavis pour me permettre d’intervenir, mais je leur ai dit que je préfèrais ça: ne pas faire de coup d’éclat le jeudi, ne pas offrir à la direction un prétexte pour me couper l’antenne aujourd’hui (vendredi), lors de la dernière du Fou du Roi – ma dernière sur Inter. Elle va être explosive.%%% __Les techniciens sont avec vous. On ne peut pas en dire autant des journalistes…__%%% Après l’incident Demorand sur Canal+ (où l’animateur du 6.30-10 s’était désolidarisé de son chroniqueur, NDLR), je ne me suis pas senti très soutenu. Seul Yann Gallic a pris position en ma faveur, courageusement, sur l’Intranet de la station. C’est d’ailleurs pourquoi je préfère réserver ma dernière chronique au Fou du Roi. Cela dit, je comprends les journalistes: l’ambiance est à couper au couteau, et leur situation est très inconfortable.%%% __Avez-vous rencontré la direction de France Inter après avoir reçu votre lettre de licenciement ?__%%% Non, je n’ai eu aucun contact avec eux – et n’ai aucune envie d’en avoir! Jean-Luc Hees a fait preuve d’un tel mépris, d’un tel dégoût dans ses déclarations… Je ne veux plus rien avoir à faire avec ce type. Il n’a pas cessé de nous insulter depuis des mois, Stéphane Guillon et moi, nous a traités de “petits tyrans” – de quel droit? – et surtout accusés de “déloyauté”. Là, ça relève de la diffamation, et je la plaiderai au prud’homme, où se règlera la question de ce que j’estime être un licenciement abusif.%%% Déloyal, moi, alors que je me souviens m’être engueulé, dans ses colonnes, avec une partie de l’équipe de Siné Hebdo qui jugeait que France Inter était devenue “radio collabo” après la nomination de Philippe Val? Cette accusation relève du préjudice moral.%%% __Avec le recul, pensez-vous que votre sort était scellé dès la nomination de la nouvelle direction ?__ …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *