Ondes électromagnétiques ( antennes-relais, téléphones portables, wifi … ) un tournant salutaire : risques cancérogènes pour l’OMS … enfin la vérité ! Lobbies industriels et santé publique ne font pas bon ménage.

C’est un bon début ! Il ne reste plus qu’à appliquer la Constitution française et son principe de précaution ! ( voir à la fin )

” Un séisme, une bombe !
RADIOFRÉQUENCES, L’O.M.S. affirme à son tour qu’il y a risque cancérogène.
Cette annonce chamboule la donne dans le combat contre les dangers sanitaires dus aux ondes électromagnétiques.

Les experts de l’OMS ne peuvent plus tenir le discours du déni. Ils commencent à lâcher de fait les opérateurs et le gouvernement.

Lobbies et santé publique ne font pas bon ménage. Vous êtes de plus en plus en plus nombreux à dire :

NON AU GAZ DE SCHISTE ! NON AUX OGM ! …
DITES NON A LA PROLIFÉRATION INUTILE ET DANGEREUSE DES HYPERFRÉQUENCES
(Micro-ondes pulsées des antennes relais INTERNET HERTZIEN et TÉLÉPHONIE MOBILE)

OUI AU DÉVELOPPEMENT DES TECHNOLOGIES RESPECTUEUSES DE LA SANTE, DE L’ÉGALITÉ D’ACCÈS, DE L’ARGENT PUBLIC.

RAPPEL DU PRINCIPE DE PRECAUTION

Constitution (article 5 de la Charte de l’environnement) :

“Lorsque la réalisation d’un dommage, bien qu’incertaine en l’état des connaissances scientifiques, pourrait affecter de manière grave et irréversible l’environnement, les autorités publiques veillent, par application du principe de précaution et dans leurs domaines d’attributions, à la mise en oeuvre de procédures d’évaluation des risques et à l’adoption de mesures provisoires et proportionnées afin de parer à la réalisation du dommage.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *